Vous-Savez-Qui est en pleine ascension. Venez revivre la Première guerre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Adrenaline keeps me in the game... [Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Adrenaline keeps me in the game... [Réservé]   Jeu 26 Juin - 23:54

Adrenaline keeps me in the game
SUJET RÉSERVÉ - QUALITÉ DU RP DE BELLATRIX : MOYEN

Le soleil était définitivement tombé, les intéressantes teintes de rouge et bleu avaient laissé place à un ciel sans nuages, parsemé d'étoiles et plus noir que de l'encre. La clarrière semblait empli d'un silence presque inquiétant comparé au reste de la journée, et on n'entendait, ici et là, que le bruissement insistant des feuilles bercé par le vent qui frôlaient sans retenu les vitres des fenêtres de la Cabane Hurlante. On avait apparemment depuis longtemps cessé de faire le tour des allées d'arbres; une tâche sûrement distribué au plus paresseux de tous, et presque tous les habitants de Londres dormaient depuis longtemps d'un sommeil profond. Presque tous. Évidemment, tout naturellement que cela pouvait être, Bellatrix Black faisait partie de cette minorité de personnes qui étaient étendues dans leur lit, immobiles et ennuyés, les yeux grands ouverts dévorant chaque recoin du plafond de leur chambre. Rodolphus semblait bien endormi - calé dans son oreiller, c'était le seul moment ou Bellatrix pouvait avoir un faible sentiment à son égard. Certes il était beau et attirant physiquement, mais elle n'était pas amoureuse de lui.

Peu après la tombée de la nuit, elle était sortie. Elle ne savait pas trop ce qu'elle voulait faire, avait errer un peu ici et là, et était finalement par lassitude retourné se coucher dans ce lit qu'elle n'utilisait que si peu souvent. Elle avait tournée, retournée, fermer les yeux en vain jusqu’à finalement se convaincre avec raison qu'elle ne dormirait probablement pas. Quand dormait-elle, d'ailleurs ? Avec un silence involontaire - pourquoi se serait-elle souciée du sommeil des autres - elle s'était relevée, avait lissé d'une main distraite ses vêtements qu'elle n'avait même pas prit la peine d'enlever et était discrètement sortie de son appartement dans l'Impasse du Tisseur.

Son aventure était déjà moins risquée. Selon sa constatation, les risques de se retrouver face à n'importe quel membre de la famille vaguait entre nuls et archi-nuls. Une simple balade dans le grand appartement se révélait donc tout aussi ennuyante que de rester dans son lit. Il fallait trouver autre chose. Un tour dans les rues de Londres s'avérait inutile si elle n'était pas accompagnée, ce qu'elle n'était jamais d'ailleurs, et un tour dans les champs de Poudlard ne relevait d'aucun défi si ce n'était pour ses narines sensibles et ses oreilles. Elle ne pouvait pourtant retourner maintenant chez elle. La nuit était jeune, son humeur massacrante et son ennui énorme.

Quelques minutes à peine après avoir fait le tour des endroits où elle ne pouvait se rendre, Bellatrix avait débouché dans la clarrière de la Cabane Hurlante et s'était aventurée sur le toit de la grosse structure de bois branlante. Comment, pourquoi, peu importe. Elle n'avait vraiment réalisé le lieu où elle se trouvait qu'une fois prise d'un grand frisson que causèrent les vents rugissants qui berçaient la cime du toit. L'attrait était déjà tellement plus grand. En même temps, tout cela était si futile lorsqu'on prenait le temps de bien y réfléchir : Même s'il avait fallu qu'elle tombe, que serait-il arrivé ? Un bras cassé ? Le toit était asse haut, très haut même, mais à moins de tomber pile sur un poteau de clôture oublié là, dressé à l'endroit exact ou se poserai l'emplacement de son coeur, elle ne pourrait mourir. L'expérience semblait soudain moins excitante. Du bout du pied, Bellatrix frôla les morceaux d'ardoise, et avança jusqu'à se placer au tout bord du toit. Un regard vers le bas lui arracha un sourire de satisfaction. Comment pouvait-on être si heureuse, aussi heureuse du moins que pouvait l'être Bellatrix Lestrange, d'une situation qui, pour la plupart des gens aurait été considérée comme bien peu agréable ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Adrenaline keeps me in the game... [Réservé]   Sam 28 Juin - 3:35

    La nuit. La pleine lune. A cette heure tardive, le monde des sorciers était plongé dans les bras de Morphée. Tous dormaient, d’un sommeil profond et sans rêve. Du moins presque tous. Une jeune femme, s’était levée. Ou plutôt n’avait pas dormit, elle était sujet à de longues insomnies ces derniers temps. On ignore encore la raison, mais c’était ainsi. Alors, pour s’occuper un peu, elle déambula dans sa chambre, tel un fantôme, vêtue d’une simple chemise blanche appartenant à un homme et de sous-vêtements en dentelles noires. Ses cheveux blonds, longs et ondulés n’étaient pas coiffés, et descendaient en cascade sur ses frêles épaules pâles. Elle entra dans une autre pièce, jetant un regard derrière, dans un lit double, vaste et confortable doté d’une épaisse couverture noire, et des draps blancs. Un homme dormait. Un jeune homme. Sa dernière conquête de la nuit. Bien sûr, la connaissant, ce n’était qu’une histoire d’un soir, une aventure qui s’était avérée excitante. Mais tout se ressemblait, cette nuit, comme tous les autres soirs. La même chose, encore et encore. Pour se changer les idées, la jeune femme avait décidé de prendre l’air, de toute manière son compagnon allait se réveiller seul, elle aurait déjà disparue.

    Vesper s’attarda devant la vaste glace qui lui exposait son propre reflet. Dans la salle de bain, juste au-dessus du lavabo. Elle était belle. Mais son teint était trop pâle, et d’affreux cernes pendaient sous ses yeux. Ses insomnies lui gâchaient sa vie, sa jeunesse. Elle chercha quelque chose dans un sac, son sac. Quelques lotions, soins magiques, et autres produits de maquillage. Ouvrant le robinet, un filet d’eau froide coula doucement, disposant ses mains juste sous cette rivière glaciale, elle s’aspergea le visage. L’eau froide la réveilla, lui fit du bien, il fallait qu’elle se remette les idées en place. Et à commencer par partir de cet endroit qui lui donnait la nausée.

    Une dizaine de minutes passèrent, et un dernier coup d’œil à l’inconnu qui dormait dans son lit lui suffit pour fermer la porte de l’appartement, silencieusement. Escarpins noirs aux pieds, tailleur court et chic d’un rouge pétant, un long manteau de la même couleur que ses chaussures. Elle n’avait pas trop le choix, n’étant pas chez elle, il ne lui restait que ses vêtements de la journée, et même si ce n’était pas le moment propice à son avis pour un tel contraste, on faisait avec. Deux traits noirs sous ses paupières maquillées en violet, un abus de mascara, un teint de porcelaine, elle avait un air terriblement arrogant et hautain, mystérieux même. Ses cheveux étaient blonds, un blond clair et peignés, légèrement ondulés aux points et laissés à l’air libre. Les mains dans les poches de son manteau digne des plus grandes séries policières moldues américaines, la jeune femme arpenta les ruelles de Pré-Au-Lard. Se dirigeant d’un pas rapide vers un endroit sûr et calme, la cabane hurlante. Vesper sentit le vent frais caresser son visage et faire virevolter ses boucles blondes, elle appréciait ce sentiment, de fraîcheur de nuit, et de liberté. Une liberté tant désirée. Il faisait assez froid et elle ne regrettait pas d’avoir pris son manteau, bien qu’une écharpe aurait été la bienvenue. Meyling fit avec, et marcha le plus lentement possible, profitant de cette heure tardive, de ce sentiment qui lui procurait une intense satisfaction. Seulement. Au loin, un croisement de regard l’incita à aller plus vite. Une silhouette féminine, en haut de la vieille cabane. Une longue chevelure brune et un visage très familier. Bellatrix Lestrange.

    ___________ « Bellatrix. »

    Dit-elle. D’une voix interrogative et neutre. Presque nonchalante. Elle faillit ajouter autre chose, mais c’était inutile. Bellatrix aimait sûrement ce genre d’endroits, comme elle, voilà une raison pour laquelle les deux femmes s’entendaient assez bien. Pour Vesper. La bras droite du dark Lord était comme un modèle. C’était sa protégée. Bella lui apprenait des tas de choses, les rudiments du métier si on pouvait employer ce terme. Et la voir la faisait sourire, intérieurement. Puis extérieurement. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres colorées en rouge. Elle fit quelques pas en sa direction mais ne grimpa pas en haut de la cabane. Trop risqué. Préférant la terre ferme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Adrenaline keeps me in the game... [Réservé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» (Réservée) La colère d’un homme…
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Errare Humanum Est :: 
-{ Pensine
 :: #. Pensine du Monde Magique :: #. Unfinished
-
Sauter vers: