Vous-Savez-Qui est en pleine ascension. Venez revivre la Première guerre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie

Aller en bas 
AuteurMessage
Gilderoy Lockhart
Writer && compulsive liar.
avatar

Messages : 48

PENSINE
Profession/Année: Ecrivain et Héros
Relations:
MessageSujet: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Jeu 27 Aoû - 17:01

Fiche de présentation - ALBUM SOUVENIR
.







    GILDEROY LOCKHART
    PERSONNAGE PREDEFINI
    « Celebrity is as celebrity does, remember that. »





Dernière édition par Gilderoy Lockhart le Ven 28 Aoû - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilderoy Lockhart
Writer && compulsive liar.
avatar

Messages : 48

PENSINE
Profession/Année: Ecrivain et Héros
Relations:
MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Ven 28 Aoû - 15:40

Fiche de présentation - I. LIVRE DU SORCIER
.


    - NOM : Lockhart
    - PRENOMS : Gilderoy
    - DATE DE NAISSANCE/AGE : 17 novembre 1960
    - ORIGINES : Sang Pur
    - LIEU DE RESIDENCE : Gilderoy vit dans une maison à l'Est de Londres, côté moldu.





Fiche de présentation - III. LEGILIMENS
.


    - COMPOSITION DE LA BAGUETTE : C'est une baguette en ajonc, contenant un crin de licorne. Elle est souple et de 21,4 cm.
    - CAMP : Gilderoy est indifférent aux Forces du Mal ou à l'Ordre: il ne s'occupe que de lui-même.
    - METIER : Ecrivain (et héros)
    - DON PARTICULIER : Aucun
    - POSSESSIONS PARTICULIERES NOTOIRES : Gilderoy possède un balai de Quidditch, bien qu'il n'ait jamais été très doué à ce sport. Il volait droit, mais n'avait aucun talent particulier. Toute histoire à propos de son poste d'Attrapeur n'est qu'un tissu de mensonges...
    - EPOUVANTARD : Gilderoy évite toutes les armoires du monde sorcier, épouvanté à l'idée de tomber sur un Epouvantard. En effet, incapable de lancer un Ridikulus, il ne pourrait pas se défendre, et ce serait la fin de sa légende! Si quelqu'un venait à le savoir... ce serait l'horreur, vraiment. Lorsque Gilderoy était à Poudlard, son Epouvantard se transformait en son père s'approchant de lui, l'accusant d'être idiot, sans talent et ridicule. Gilderoy tentait alors de se souvenir d'un événement heureux de sa vie, mais n'y parvenait jamais... Il n'y avait pas grand-chose de joyeux, chez lui, et s'il arrivait par miracle à se souvenir d'une blague amusante, le sortilège ne faisait jamais effet. Maintenant que Gilderoy est célèbre et aimé, il ne verrait certes pas la même chose si un Epouvantard s'infiltrait chez lui. Il y a déjà réfléchi, et s'est imaginé qu'il verrait l'un des hommes auxquels il a lancé un Oubliettes venir expliquer en public, preuves à l'appui, que Gilderoy a menti à tous. La découverte de sa mythomanie est la pire peur du sorcier. Gilderoy ne supporterait pas d'être spolié, de retourner à l'état d'illustre inconnu, en plus d'être détesté et méprisé par toute la communauté magique, bien sûr.
    - PATRONUS : Il n'est pas facile de décrire la forme de cette entité magique, car Gilderoy n'a jamais été capable d'utiliser convenablement un Patronus. Il a cependant déjà réussi à faire reculer de quelques centimètres un faux Détraqueur créé par son professeur pour le tester, mais les quelques volutes de fumée bleue n'ont jamais fait disparaître quoi que ce soit. Il sait très bien qu'en présence de véritables Détraqueurs, il se ferait embrasser sans problème, mais il est trop protégé pour ça, pour le moment... Et heureusement pour lui, d'ailleurs. Le Patronus de Gilderoy avait presque ressemblé à un petit dragon, d'après les observations de son professeur désespéré, et le jeune garçon, à l'époque, avait trouvé cela logique, somme toute. Il avait toujours admiré ces sorciers célèbres qui avaient combattu des dragons, ces bêtes féroces, géantes, impressionnantes, en un mot: incroyables. Prenant la forme de la bestiole en question, le Patronus de Gilderoy révélait qu'il rêvait de devenir comme ces héros des temps plus ou moins modernes. En résumé, Gilderoy a bien un Patronus, mais personne ne l'a jamais vu plus grand qu'un volute de fumée. Il ne s'en sert jamais, et prie pour que le jour où il soit obligé de lancer un Spero Patronum n'arrive jamais...
    - NOTES DE VOS BUSES :

      Exert : Les notes à Poudlard s'échelonnent entre : Troll, Désolant, Piètre, Acceptable, Effort exceptionnel, et Optimal.

    • Défense contre les forces du mal : P
    • Potions : A
    • Métamorphose : D
    • Sortilèges et Enchantements : P
    • Histoire de la Magie : O
    • Astronomie : E
    • Botanique : A
    • Divination : E
    • Etudes des Moldus : O

    - NOTES DE VOS ASPICS :
      Exert : Les notes à Poudlard s'échelonnent entre : Troll, Désolant, Piètre, Acceptable, Effort exceptionnel, et Optimal. N'oubliez pas qu'aux ASPIC, vous ne passez que les matières que vous avez choisies, en fonction du métier désiré par la suite.

    • Défense contre les forces du mal : P
    • Potions : E
    • Métamorphose : D
    • Sortilèges et Enchantements : D
    • Histoire de la Magie : O
    • Astronomie : O
    • Botanique : A
    • Divination : O
    • Etudes des Moldus : O


Fiche de présentation - IV. VOUS
.


    - PRENOM/PSEUDO : Mathilde/Sheeta/Just Banana
    - AGE : 16 ans
    - NIVEAU DE RP : Bah ça va %D
    - FREQUENCE DE CONNEXION MAXIMALE/MINIMALE : Tous les jours, pour les réponses ça dépendra du boulot au lycée…
    - CELEBRITE SUR L'AVATAR : Chad Michael Murray
    - AS-TU LU LE REGLEMENT ? : Sed Perseverare Diabolicum



Dernière édition par Gilderoy Lockhart le Ven 28 Aoû - 20:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilderoy Lockhart
Writer && compulsive liar.
avatar

Messages : 48

PENSINE
Profession/Année: Ecrivain et Héros
Relations:
MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Ven 28 Aoû - 15:52

Fiche de présentation - II. PENSINE
.



    « But when I was twelve, I was just as much of a nobody as you are now. »

    « Excusez-moi… »
    « Oui ? »
    « Est-ce que vous êtes Gilderoy Lockhart ? Le vrai ? »

    Alors ça. C’était bien la première fois qu’on le reconnaissait dans la rue ! Gilderoy se baladait au Chemin de Traverse, et cette jeune fille, très jolie d’ailleurs, l’avait appelé par son prénom et son nom de famille. Oui, pas de doute, elle le connaissait ! C’était peut-être le début de la célébrité… Il en avait tellement rêvé.

    « Oui, bien sûr, je suis Gilderoy Lockhart ! Vous avez donc lu mon livre ? »
    « Evidemment ! C’est votre premier, n’est-ce pas ? J’en ai cherché un deuxième toute la semaine, mais impossible d’en trouver un… »
    « Ah ah, en effet, c’est mon seul ouvrage, pour le moment. »

    Il y eut un silence, et Gilderoy put voir que cette jeune fille le dévorait littéralement des yeux.

    « Mais, ça m’a tellement secouée ! Vous avez anéanti un Acromatula avec une branche d’arbre ! Rien qu’en lançant des sortilèges de métamorphose ! C’est incroyable ! Vous apportez beaucoup au Monde Magique. »
    « Ah, merci beaucoup, jeune demoiselle ! »
    « Monsieur Lockhart, en plus d’être courageux, vous êtes beau, séduisant et si gentil ! Vous êtes… »

    Gilderoy attendait avec impatience qu’elle termine sa phrase. Allez, qu’elle dise ce mot !

    « Vous êtes mon héros ! »

    D’ailleurs, le soir-même, il s’en souvenait encore, se tournant et retournant dans son lit. Il n’osait même pas se poser la question fatidique, celle qui allait le hanter à jamais, mais il ne pouvait pas encore le savoir… Que se passerait-il si quelqu’un découvrait que Gilderoy n’avait jamais tué d’Acromantula ? Et qu’il n’était même pas fichu de lancer un Wingardium Leviosa ? Non, il fallait qu’il ôte de son esprit ces pensées indignes de lui. Quoi, sans blague ! Il était Gilderoy Lockhart, grand sorcier, lançant les meilleures Oubliettes de tous les temps… Personne n’avait jamais agi comme lui, avec autant de classe. Il était beau et séduisant, comme l’avait dit cette jeune fille, et rien ne l’arrêterait dans sa conquête du monde sorcier. Il se l’était promis… huit ans auparavant.

    [Moderato ♫]

    Gilderoy était tranquille, chez lui, à jouer avec ses figurines de sorciers célèbres, quand son père était entré en trombe dans la maison.

    « Jane ! » avait-il crié sans même un bonjour. « Viens ici ! Tout de suite ! »

    Gilderoy avait suivi des yeux sa mère accourir, puis son père avait dit d’un ton très sérieux :

    « Jane, j’ai rencontré Albus Dumbledore au Ministère de la Magie, et lui ai demandé s’il était normal que notre fils ne puisse pas déplacer des objets par la seule force de sa pensée, et sais-tu ce qu’il m’a répondu ? Il m’a dit que les enfants ne pouvant pas le faire à l’âge de huit ans n’étaient pas dotés de grandes capacités magiques, mais que cela pouvait s’arranger. Mais que cela pouvait s’arranger ! » répéta-t-il en singeant la barbe de Dumbledore. « Jane, notre fils est un attardé. »
    « Oh, Marlon, vous ne le pensez pas, n’est-ce pas ? »
    « Oh que si. Gilderoy ! Venez ici ! »

    Le petit garçon se leva, craintif et la tête basse, et son père le regarda de très haut d’un air méprisant.

    « Gilderoy, si vous ne trouvez pas la magie nécessaire en vous, je ne vous considérerai plus comme mon fils. »
    « Mais, Père ! Je ne peux pas faire quelque chose que je ne peux pas contrôler… »
    « Vous ne deviendrez personne en raisonnant ainsi. Vous n’irez nulle part, Gilderoy. »

    La sentence de son père lui avait fait l’effet d’une lame enfoncée dans son estomac, et qu’il ne parviendrait jamais à retirer. Le petit garçon ne tenta pas de se défendre : c’était bien inutile, avec Marlon Lockhart. Mais il fallait pourtant qu’il dise à son père qu’il avait l’intention de progresser ! Alors, autant le lui faire savoir.

    « Père ? »
    « Quoi, encore ? »
    « Je deviendrai quelqu’un. Vous serez fier de moi. »

    Son père l’avait regardé avec étonnement, puis avait murmuré :

    « Jane, un enfant de son âge ne devrait pas parler aussi sérieusement. Aurions-nous un fils ayant le verbe aisé ? »
    « Sûrement, Marlon. Ne vous inquiétez pas, Gilderoy ne nous décevra jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilderoy Lockhart
Writer && compulsive liar.
avatar

Messages : 48

PENSINE
Profession/Année: Ecrivain et Héros
Relations:
MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Ven 28 Aoû - 15:59

    [Allegro ♫]

    La suite n’avait pas été aussi… poétique, ni épique. Gilderoy, à dix-neuf ans, n’osait que très rarement y repenser. Il avait été un élève nullissime, à un point qui dépassait l’entendement ! Pas fichu de lancer un seul sortilège convenablement… Ses professeurs s’arrachaient les cheveux. Le sorcier était certes beau, incroyablement charismatique (ce qui le sauva à bien des reprises), mais il était totalement médiocre. Mais, par contre, il avait réussi à maîtriser un sortilège plus tôt que ses camarades, un sortilège à ne jamais utiliser, d’ailleurs. Cela s’était passé durant sa cinquième année…

    Il avait eu un devoir à faire sur les Epouvantards, plus compliqué qu’en troisième année (d’ailleurs, il n’avait jamais réussi à faire disparaître l’image de son père le traitant d’idiot, une belle humiliation devant toute sa classe). Le professeur leur avait demandé un compte rendu de leurs différentes expériences sur les Epouvantards, la différence de puissance entre leurs différents souvenirs joyeux, etc. Mais, bien sûr, Gilderoy n’avait réussi aucun essai, donc forcément… Il n’avait rien à écrire, et décida de recopier le contenu du devoir d’un autre Poufsouffle. Evidemment, le camarade en question le rejoignit, et lui cria dessus.

    « Espèce d’abruti, tu crois que tu vas recopier mon devoir comme ça ? »
    « Euh, je… »
    « Je vais prévenir le prof. Tu vas prendre cher, Lockhart ! »

    Gilderoy avait senti son sang se glacer. Que les professeurs sachent qu’il était nul, passons, mais un… tricheur ? Ca, non, ça n’allait pas l’aider pour l’avenir. De toute façon, il ferait carrière dans les relations magiques internationales, pour pouvoir se servir de son seul talent : son charisme, sa diction parfaite et ses phrases bien tournées ! Il leva sa baguette, et le Poufsouffle ricana :

    « Tu vas faire quoi, me lancer un Stupéfix ? Il va se retourner contre toi, fais gaffe ! »
    « OUBLIETTES ! »

    Et paf, un éclair bleu, et le Poufsouffle était par terre.

    « J’ai réussi à en lancer un, finalement ? » se questionna-t-il à voix haute, pétrifié.

    Les minutes suivantes furent dédiées à la dissimulation du corps de l’élève bégayant dans un placard de Poudlard. Il était quatre heures du matin. Gilderoy resterait impuni durant toute sa scolarité.

    Bien sûr, il n’utilisa plus jamais Oubliettes sur un élève : il aurait fini par être découvert ! Donc, bien sûr, ses examens se passèrent mal, mais Gilderoy réussit à faire croire à tout Poudlard qu’il le faisait exprès, et que sa puissance magique était telle qu’il devait éviter de l’utiliser pour des occasions aussi pâles et insignifiantes que des cours de sortilèges. Pour preuve, ce monumental Oubliettes envoyé à un Centaure agressif, devant plusieurs classes de Poudlard. C’était le début de la célébrité…

    [Allegretto, ma non troppo ♫]

    Gilderoy Lockhart, assis sur son lit, relisait avec délectation les appréciations de ses anciens professeurs. Si seulement ils avaient su quel homme extraordinaire il allait bientôt devenir ! Beau, naturel, magnifique, charismatique, avec un emploi au Ministère. Que rêver de mieux ? Il avait réussi, et seulement grâce à sa voix et son physique ! Jamais sa piètre pratique de la Magie ne lui avait porté préjudice. Ses professeurs s’étaient donc lamentablement trompés.

  • Défense contre les forces du mal : Absolument nul en pratique. En théorie, cependant… A noter un excellent devoir sur les Epouvantards rendu en cinquième année.
  • Potions : Mélange très bien les ingrédients, mais ne lance jamais les sorts adéquats dans la potion.
  • Métamorphose : Elève médiocre. Très bons devoirs théoriques, mais aucun talent en pratique…
  • Sortilèges et Enchantements : Un désastre. Je n’ai personnellement jamais vu ça. Autant m’envoyer un Moldu, à ce moment-là.
  • Histoire de la Magie : Très bon élève, très attentif à mes biographies des sorciers célèbres. Très bons devoirs, également.
  • Astronomie : Elève intéressé. Bonne mémoire.
  • Botanique : Jardine bien, mais est incapable de lancer des sortilèges simples aux plantes. Peut les calmer avec un sortilège d’oubli de la mémoire les immobilisant pendant plusieurs secondes. Bonne idée, mais il faudra faire mieux que ça aux ASPIC…
  • Divination : Lit très bien les présages, et les explique avec un langage très châtié !
  • Etudes des Moldus : D’après sa réputation, cela ne m’étonne que très peu qu’il sache autant de choses sur les Moldus. Son niveau en Magie laisse tout de même entendre qu’il n’est pas doté de tels pouvoirs.

    Ces idiots n’avaient pas découvert en lui ce potentiel incroyable de célébrité ! Gilderoy Lockhart était en train de devenir l’un des sorciers les plus connus d’Angleterre, et bientôt du monde entier ! Son premier livre faisait déjà un carton chez Fleury&Bott, et tout les gens qui l’avaient acheté l’adulaient déjà. Bien sûr, ce qu’il avait dû faire pour écrire ce livre sans problèmes en tous genres n’était pas très…


Dernière édition par Gilderoy Lockhart le Ven 28 Aoû - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilderoy Lockhart
Writer && compulsive liar.
avatar

Messages : 48

PENSINE
Profession/Année: Ecrivain et Héros
Relations:
MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Ven 28 Aoû - 16:14

    [Adagio ♫]

    Cela s’était passé trois mois auparavant. Antarus McGinley était assis aux Trois Balais, à Pré-au-Lard, où Gilderoy faisait quelques achats. La vue de cet illustre sorcier lui avait immédiatement inspiré un plan machiavélique. Il ne respectait plus du tout ce genre d’hommes : ils n’étaient que des épines sur son chemin vers la célébrité absolue. Il s’était donc assis près de lui et avait demandé d’un ton enjoué :

    « Vous êtes Monsieur Antarus McGinley ? »
    « En effet, jeune homme. »
    « Monsieur, je vous adore ! Ne serait-ce pas trop vous demander de me dire si… oh, Merlin, j’hésite… »
    « Allez-y donc, jeune homme ! » avait-il dit en haussant un sourcil.
    « Très bien. Avez-vous vaincu une créature, récemment ? Accompli un exploit dont vous n’avez pas encore fait un livre ? »
    « Ah, oui, bien sûr, j’ai tué une araignée géante. »
    « Acromantula ? »
    « Oui. Si vous voulez que je vous raconte, allons donc dehors, à l’écart. Ou… non, chez moi, ce sera parfait ! Je déteste parler en public de mes exploits. »

    Ils allèrent donc chez McGinley, qui lui raconta en détail son aventure.

    « Pourquoi notez-vous tout ce que je dis ? »
    « Oh, ça ? C’est pour m’en inspirer. J’aimerais beaucoup savoir me défendre contre des créatures d’une taille pareille, donc au cas-où, je me souviendrai de votre méthode ! »
    « Ah, très bien. »

    Petit sourire méprisant. Gilderoy avait l’impression de passer à nouveau pour l’éternel idiot que ses professeurs avaient détesté tout au long de sa scolarité. Mais il retint sa haine : quelques minutes plus tard, ce serait terminé, et il deviendrait célèbre ! Pour le meurtre d’un Acromantula. Et ce ne serait pas terminé.

    « C’est bon, jeune homme ? Vous avez noté ce que vous vouliez ? C’est terminé ? »
    « Oui, c’est terminé ! OUBLIETTES ! »

    « Fame’s a fickle friend. »

    C’était donc le but de sa vie, un travail titanesque : récupérer tous les exploits de ses contemporains, puis leur faire oublier qu’ils en étaient à l’origine. Mais… non, il ne les récupérait pas, c’était lui qui accomplissait ces exploits ! Il en était persuadé. A chaque aventure écrite sur son carnet, il devenait quelqu’un de plus courageux, et toujours aussi beau et séduisant. Les femmes l’adoraient, surtout les jeunes filles de Poudlard. Elles étaient trop jeunes pour lui, mais il était flatté qu’elles soient venues à neuf heures du matin frapper à sa porte… Il neigeait, les vacances de Noël venaient de commencer, et ces étudiantes avaient pris le temps de venir le voir !

    « Vous êtes… vous êtes Gilderoy Lockhart ? »
    « Oui, c’est moi. Vous vouliez me parler ? »

    Les élèves gloussèrent en se regardant, folles de joie, presque hystériques, comme à un concert des Bizarr’Sisters.

    « On connaît votre livre par cœur ! Vous êtes trop fort ! »
    « Oh, merci, mais ce n’était rien, encore ! J’ai endormi un Norvégien à Crête, récemment, et je suis justement en train d’en rédiger l’histoire ! »
    « Oh, Monsieur Lockhart, mais c’est merveilleux ! Je suis super pressée de le lire ! »
    « Ah ah, oui, vous verrez, c’était magnifique ! »

    Il y eut un silence, quelques gloussements, et l’une des écolières lui demanda :

    « Monsieur Lockhart, est-ce que vous avez, euh, une petite amie ? »

    Blackout.

    « Hm, non, pas encore, je suis célibataire, les filles ! » dit-il en riant et en leur faisant un clin d’œil.
    « Wouah, Monsieur Lockhart ! » s’écrièrent-elles en rougissant. « Mais on doit s’en aller, on va se faire gronder sinon ! »
    « D’accord, bonne journée les filles ! »

    Il ignora les rires hystériques qu’il aurait pu entendre en tendant l’oreille dans la direction où elles étaient parties, trop pensif pour y prêter attention. En effet, il était célibataire, et ne savait pas trop comment se débarrasser de ce souvenir intempestif : sa seule amie, si l’on pouvait dire ça comme ça, Ariel Cartwright. Une relation un peu bizarre : elle était aveugle et ne pouvait donc pas se voir elle-même, mais par Merlin… qu’elle était belle ! Aucune femme n’avait plus jamais fait d’effet à Gilderoy, sentimentalement parlant. Pour ce qui était des relations physiques… c’est sûr, il profitait de sa célébrité naissante, de sa jeunesse et de sa beauté incroyable. Son charisme y était aussi pour quelque chose, évidemment. Les femmes étaient tellement prévisibles.

    « Books can be misleading… »

    « Bien, commençons notre interview. Bonjour, Monsieur Lockhart, Rita Skeeter, de la Gazette du Sorcier. »
    «Evidemment, je vais répondre à vos questions ! »

    […]

    Gilderoy Lockhart, un héros en devenir !

    « C’est un beau et séduisant sorcier qui m’a reçue chez lui, à l’Est de Londres, côté moldu. Gilderoy Lockhart, très simple dans la décoration de son salon, m’a confié : " Je ne suis pas certain que la célébrité confère l’obligation de faire déborder de babioles inutiles son chez-soi, même pour quelqu’un d’aussi génial que moi. ". C’est donc avec un grand sens de la simplicité que le sorcier le plus populaire de cette année m’a accueillie. A la mention de ses exploits, il m’a dit avec vie : " Ah, ce n’est pas parce que j’ai tué un Acromatula, domestiqué un Norvégien à Crête et rendu aphone une Sirène, et tout cela en cinq mois, que je suis un héros ! Il m’en faut plus. Le Monde Sorcier a besoin de plus d’exploits, et j’ai bien l’intention de les lui offrir, de les réaliser pour eux. ". Après ces magnifiques paroles empreintes de foi en son rôle pour la société anglaise, Gilderoy Lockhart m’a offert un thé tout à fait délicieux. Je lui ai alors demandé s’il était conscient qu’il allait bientôt devenir une légende, et il m’a répondu avec un rire absolument subtil : " Une légende peut-être un mythe ! Je suis totalement réel, Rita. Une légende vivante, donc. ". Il est vrai que j’aurais dû le lui préciser.

    Pour plus d’informations sur ce merveilleux et courageux sorcier, reportez-vous à ses trois romans !
    " Un quatrième est en cours d’écriture, j’y raconte mon combat contre une armée de Mandragores, et tout cela sans protection aux oreilles ! " m’a-t-il confié avec un clin d’œil. La prochaine séance de dédicace aura lieu toute la matinée de mercredi, chez Fleury&Bott !

    C’était votre adorée et dévouée Rita Skeeter, pour la Gazette du Sorcier !
    »

    Gilderoy sourit en reposant le journal sur son canapé. Sa légende était en marche.




Dernière édition par Gilderoy Lockhart le Sam 29 Aoû - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus A. Black
Jeune Serviteur au coeur troublé
avatar

Messages : 249
Âge du perso : 19 ans
Localisation : In his head, where nobody can enter.

PENSINE
Profession/Année: Gérant d'un pub.
Relations:
MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Ven 28 Aoû - 19:31

    J'adore XD
    Enfin, te connaissant, je savais que tu serais un Gilderoy parfait What a Face

    Bien. Maintenant j'ai enfin quelqu'un à haïr profondément... gratt


    Validé bien entendu ! Amuse-toi bien Wink

_________________
IT'S GETTING HARD TO JUSTIFY
AND IT WON'T BE LONG 'TIL I COLLIDE
MY WEAKNESSES LAID BARE
AS PEOPLE STOP AND STARE
BUT IT'S THE LAST TIME, I SWEAR

icon (c) ralphy137
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetands0ur.livejournal.com/
Gilderoy Lockhart
Writer && compulsive liar.
avatar

Messages : 48

PENSINE
Profession/Année: Ecrivain et Héros
Relations:
MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   Ven 28 Aoû - 20:09

J'ai l'impression d'avoir une réputation de folle à lier, je me trompe? xD (sinon, j'ai pas d'idée de rang, mais jvais trouver un truc magnifiquement modeste, vous inquiétez pas pour ça xD)

Sinon euuuh j'ai un peu l'impression d'avoir oublié de poster la partie I xDDDD Sauf que je viens de faire un ménage de Mes Documents, et que je l'ai plus. Je vais éditer et la réécrire, c'est promis, mais quelle boulette xD

*edit*

Voilà, c'est édité (mais quelle gogole ><)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie   

Revenir en haut Aller en bas
 
« I will be famous. That's the aim of my life. » {Finie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F*CK ME I'M FAMOUS
» Sol Min Yu ? that's wrong, i'm famous.
» JESSIE ? bite me i'm famous.
» Are you the famous Kobayashi Erena ?
» Drago Malefoy - Rich and famous -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Errare Humanum Est :: 
-{ Registres du Ministère
 :: #.Carnets du Ministère :: [ Fiches validées Adultes ]
-
Sauter vers: