Vous-Savez-Qui est en pleine ascension. Venez revivre la Première guerre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June M. Stevenson
Secrétaire fouineuse|| Femme blessée en quête d'idéaux
avatar

Messages : 141

PENSINE
Profession/Année: Les Mangemorts *
Relations:
MessageSujet: Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]   Mar 19 Aoû - 23:51


    Un temps pourri ? Ce n’était pas peu dire. Il pleuvait à seau au dehors. Heureusement que June n’avait pas tout Londres à traverser à pied ou en voiture comme les moldus ! Elle les voyait souvent passer, un parapluie au dessus de la tête mais les cheveux trempés malgré tout. Les jours de beau temps, June allait au Ministère en transplanant ou en voiture. Mais les jours de pluie elle n’hésitait pas à emprunter le réseau des cheminées. C’est d’ailleurs ce qu’elle allait faire ce matin là.
    En voyant la pluie par les fenêtres de sa maison, elle alla vérifier dans le bocal la poudre qui restait, alors qu’elle était encore en chemise de nuit. Il restait encore deux ou trois poignées maximum. Il faudrait aller en chercher avant d’aller travailler, ou bien en sortant du travail, au choix. June regarda sa montre. Elle avait le temps. Elle se doucha et s’habilla, elle mangerait sur la route. Elle mit sa cape, capuche sur la tête, et transplana au chaudron baveur. Arrivée là bas, elle entendit le ronronnement habituel des conversation, elle vit les même personnages étranges qu’elle y trouvait habituellement. Bref, la routine depuis qu’elle vivait à Londres. Elle alla passer la porte magique qui donnait accès au chemin de traverse et se rendit chez l’apothicaire le plus vite possible pour éviter la pluie sous sa capuche. Lorsqu’elle entra, la clochette tinta légèrement, comme d’habitude. June s’avança et alla jusqu’au comptoir.

    - Bonjour Elliot, dit elle.
    - Ah mais c’est mam’zelle Stevenson ! s’écria le vendeur, toujours aussi causant. Comment allez vous ?
    - Bien, répondit June sur un ton plutôt blasé. Je n’ai pas trop le temps de parler. Je voudrais un bocal de poudre de cheminette s’il vous plait…


    Elle prit le bocal tendu par le vendeur, paya, et emprunta la cheminée du magasin pour aller au Ministère.
    June arriva dans le grand hall resplendissant par la cheminée centrale. Elle monta les marches et se hâta de rejoindre son bureau. Elles étaient deux secrétaires pour un seul Ministre. Elle travaillait dans le même bureau que Cara-Lynn Williamson, avec qui le tensions se faisaient sentir par moment… En effet cette demoiselle était là avant elle et avait tendance à se sentir supérieure à June. Alors que, à part « l’ancienneté », elles sont au même niveau. Cependant June avait reçu des ordres la veille comme quoi se rapprocher d’elle serait bénéfique. En effet comme elle était là depuis plus longtemps, elle avait peut être plus gagné la confiance du Ministre. Et June avait besoin de cette confiance. Cette dernière s’assit à son bureau et entreprit d’ouvrir le courrier qui venait d’arriver, lorsque ladite Cara-Lynn entra dans la pièce. June ne prit pas attention à elle d’abord, comme elle s’efforçait de le faire habituellement, puis elle se souvint des ordres. Elle se leva donc et s’approcha du bureau, avec une enveloppe en main.

    - Bonjour Cara-Lynn, dit elle avec un léger sourire et en tendant la lettre. Cette lettre vient d’arriver je crois que c’est vous qui vous occupez de cette personne…


    Ça faisait 2 ans qu’elle n’avait pas tiré le moindre sourire, qu’est-ce-qu’il fallait pas faire pour ce cher Maître…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]   Mer 20 Aoû - 0:41

- En effet, il pleuvait littéralement des cordes au-dehors. "It's raining cats & dogs " geignaient ces chers moldus alors que Miss Williamson rejoignaient les quartiers du Ministère en cette heure matinale.

Cara n'avait jamais aimé tout ce qui était transplanage ou poudre de cheminette. Elle n'empruntait ses voies dites de facilité qu'en cas d'extrême urgence et ainsi, préférait se rendre sur son lieu de travail à pieds, comme une être humain ordinaire.

Malheureusement, en plus de la pluie diluvienne qui avait définitivement anéantie son brushing, elle s'était faite arrosée par une voiture qui passait un peu trop près d'elle. C'est donc d'une sale humeur qu'elle passa la porte du bureau des Secrétaires avec, évidemment, comble de l'ironie, pour seule compagnie de sa future matinée, sa collègue et presque ennemie, June Stevenson.

Les deux jeunes femmes ne s'étaient jamais entendues, c'était un fait connu de tous. Cara était plus qu'une secrétaire, également directrice, elle bénéficiait donc de certains privilèges, dont celui de se rendre très régulièrement dans le bureau de la Ministre, ce qui semblait profondément énerver Miss June. Naturellement, cette dernière n'était pas au courant du deuxième statut de sa collègue, étant arrivée trop fraichement au sein du Ministère pour pouvoir être mise dans la confidence.

Depuis son admission ici, Cara et elle se lançaient des regards noirs, June rongeant son frein devant l'autorité injustifiée de la Demoiselle et Cara accusant son opportunisme et sa " trop grande bouche ", ainsi qu'elle qualifiait sa tendance à l'éloquence abusive.
Plusieurs disputes avaient éclaté entre les deux Demoiselles, plus personne n'osant entrer dans le bureau tant les parchemins volaient à travers la pièce. Cara-Lynn était pourtant réputée pour son calme olympien quasi-inébranlable mais c'était sans compter sur le contact avec une autre de son espèce.

C'est donc avec une aisance calculée que la Belle ignora sa Semblable alors qu'elle s'installait à son bureau. Excédée par leur inimitié trop bruyante, Mrs Bagnold avait ordonné aux deux jeunes femmes d'enterrer la hache de guerre avant qu'elles ne les envoient toutes deux aux archives. Cara avait pris la menace au sérieux et s'appliquait maintenant à ignorer l'Ennemie avec soin pour éviter toute confrontation.

Seulement, ce matin, June n'avait pas l'air de vouloir employer cette même tactique et n'hésita pas à quitter son siège pour venir lui tendre une enveloppe, s'adressant à elle sur un ton, comment dire ... Mielleux ? -



Bonjour June. Que t'arrive-t-il ? Tu t'es levée du bon pied ce matin ? Ou alors est-ce la perspective de finir à trier des dossiers qui te rend si zélée ?



- Non, décidément, la Demoiselle ne pouvait pas s'en empêcher, il fallait qu'elle la provoque. Un petit sourire cynique ourla ses lèvres tandis qu'elle levait la tête de sa pile de parchemins pour regarder son Interlocutrice. Elle saisit l'enveloppe qu'elle lui tendait, l'observant avec une attention feinte. -


En effet, c'est bien moi qui m'en occupe.


- Répondit-elle finalement non sans échapper un soupir agacé. Cara se permettait de tutoyer June, contrairement à cette dernière qui marquait toujours une certaine distance. Peut-être que de cette façon, la Belle montrait-elle le peu de respect qu'elle vouait à sa Collègue. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June M. Stevenson
Secrétaire fouineuse|| Femme blessée en quête d'idéaux
avatar

Messages : 141

PENSINE
Profession/Année: Les Mangemorts *
Relations:
MessageSujet: Re: Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]   Mer 20 Aoû - 15:17

    - Bonjour June. Que t'arrive-t-il ? Tu t'es levée du bon pied ce matin ? Ou alors est-ce la perspective de finir à trier des dossiers qui te rend si zélée ?

    Rester calme. Zen June, reste calme. La jeune demoiselle prit une longue respiration mais suffisamment discrète pour que sa semblable ne le remarque pas. Elle pensait à sa mission, elle devait s’en tenir aux ordres du Lord. Ce n’était pas comme si elle accordait la moindre importance à cette personne après tout… C’est vrai qu’elle s’en fichait royalement, elle avait multitude d’autres choses auxquelles elle devait penser avec cette femme-là. Cependant cette Cara-Lynn semblait croire le contraire. Comme si elle avait quelque chose à lui envier. Elle réussit à maintenir son sourire en pensant au fait qu’elle faisait partie des mangemorts, et que son interlocutrice l’ignorait. Idiot, certes, mais cela donnait à June une impression de… Non pas de supériorité, mais voyez, la satisfaction de savoir quelque chose d’important que la personne que vous détestez le plus ignore. Voyez ? C’est de cette manière que June garda son sang-froid. Quoique le fait d’imaginer le moment où le Lord l’enverrait la supprimer était un bon moyen également… D’ailleurs, June se surprit à imaginer ce fabuleux moment alors que Williamson prenait l’enveloppe avec un sourire plutôt irrité. Elle se rappelait comme elle avait expulsé sa rage à travers son oncle, le jour de son meurtre… Le bien que ça lui avait fait… Même si ça n’avait été que de courte durée… À ce moment, elle eut un pincement au cœur : elle repensait à ce qu’elle avait pensé. Si Julian savait, que penserait-il ?
    Le sourire de June se figea, devint fade alors que Williamson regardait l’enveloppe. La demoiselle tourna un instant son visage vers ses chaussures soigneusement astiquées, et fit mine de retirer une tâche sur l’une d’elles. Son premier essai pour engager la conversation n’avait pas été très fructueux… Elle décida d’employer les grands moyens dès maintenant. Prendre des gants était inutile avec Williamson.

    - Ecoutez, dit elle en regardant son interlocutrice droit dans les yeux. Vous ne m’aimez pas, c’est un fait. Et de ce fait je ne vous aime pas non plus. Peut être pour de mauvaises raisons, je n’en sais rien, mais nous travaillons ensemble, donc mieux nous nous entendrons, plus l’ambiance au bureau sera agréable.

    Elle se frotta la nuque et reprit un peu plus doux et calmé :

    - Je ne demande pas non plus que nous soyons de grandes amies, mais de simples collègues aux relations formelles serait déjà une bonne chose… Vu le point où nous en sommes… Essayer de nous comporter en adultes responsables et essayer de repartir sur des bonnes bases…

    Pour le coup elle n’avait pas fait preuve de beaucoup de patience. Elle ne savait pas du tout comment Williamson allait réagir. Mais ce serait une bonne chose que leur relation s’améliore, car ok d’un côté elle remplirait sa mission auprès de Voldemort, mais en plus elle pourrait avoir une ambiance correcte au travail, et pourquoi pas des discutions diverses par moment avec sa collègue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]   Mer 3 Sep - 1:12

- La Demoiselle tourna et retourna l'enveloppe entre ses longs doigts parfaitement manucurés. Vue comme ça, d'apparence si soignée, avec son maquillage parfois trop insistant, Cara pouvait passer pour une de ses petites secrétaires aussi superficielle que vide de toute utilité excepté en ce qui concerne le remplissage de formulaires. Encore une bonne stratégie empruntée par l'Oiselle qui, si l'on y prêtait plus attention, avait un regard si profond et pénétrant qu'on ne pouvait plus douter de son intelligence.

Et c'est ce regard-là, intense, scrutateur, qui vint se poser sur sa Collègue alors que celle-ci lui desservait une tirade pour laquelle Miss Williamson du lui reconnaître sa franchise.

Elle arqua un sourcil, se levant de son fauteuil pour rejoindre la hauteur de son Interlocutrice. Nouveau sourire venant étirer ses lèvres avant que ses douces prunelles d'azur deviennent aussi dures que le marbre. -



Ma chère June ! - commença-t-elle mielleusement, son sourire s'effaçant soudainement - Je ne sais pas ce qui te prend mais je pense qu'il va falloir te remettre quelque peu les idées en place.

Nous sommes, il est vrai, collègues. Malheureusement pour nous, je dirais, étant donné nos quelques ... divergences d'opinions sur certains sujets. Et j'ajouterais qu'il ne me tarde qu'une chose, c'est que Mrs Bagnold se rende compte à quel point tu n'es qu'une petite arriviste.



- Son ton était devenu cassant mais aucune colère ne venait rejoindre ce changement soudain. Puisque Stevenson voulait jouer la carte de l'honnêteté, la Jeune Femme en ferait de même. Sauf que June disposait d'une simple paire et Cara d'une quinte flush ou en tout cas, savait parfaitement bluffer. -



Je peux dire sans mal que derrière ton charmant petit minois et ton air déterminé, tu caches un secret lourd de conséquence. Si ce n'est plusieurs d'ailleurs. Voilà pourquoi je préfère encore t'ignorer plutôt que de jouer les hypocrites. Je n'aime pas les faux-semblants et encore moins que l'on me sourit quand on tient un poignard prêt à se planter dans ma nuque.

Bien sûr, je dois t'accorder ta maîtrise dans l'art du mensonge. Je me demande comment tu as pu parvenir jusqu'ici. Qui as-tu soudoyé ? Crois-tu qu'en ployant devant Madame la Ministre, tu arrangeras les choses entre nous ? Je me doute bien que tu te moques éperdument de l'estime que je te porte. Seulement, si tu tiens tant à ce que nos relations soient, au minimum, cordiales, il va falloir faire mieux que te faire pousser une auréole sur tes cornes et assumer pleinement tes pensées au lieu de me baver son honnêteté sur les chevilles.


- Son visage s'était rapproché de celui de June, plus curieux que menaçant. Ses questions restèrent en suspens. Elle n'attendait pas réellement de réponse. Visiblement, Stevenson semblait plus l'intéresser que l'agacer, ce qui était étonnant au vu de sa prime attitude envers elle. Mais Cara n'était pas connue pour sa simplicité.

Puis, elle se rassit soudainement, caressant la plume qui avait servi, quelques minutes plus tôt, à remplir sa paperasse. Sans la quitter du regard, elle lui désigna le fauteuil face à elle. -


Vas-y, assieds-toi, je t'en prie. Maintenant que tu sais ce qui me dérange chez toi, fais-en de même. Peut-être arriverons-nous à trouver un semblant de ... Comment disais-tu ? Ah oui ! D'attitude courtoise pour améliorer l'ambiance dans ce bureau.


- Cara n'était pas femme à prendre du temps pour ce genre de niaiseries. Elle détestait les confrontations, surtout quand c'était pour remettre les choses au clair. Elle avait toujours préféré resté dans ses illusions flouteuses. Mais c'était plus fort qu'elle, aussi habile que sa Collègue dans le grand art du mensonge et même si elle ne connaissait pas ses liens avec le Mage Noir, elle sentait bien que la Jeune Fille n'était pas claire et que ses motivations n'avaient rien à voir avec l'envie de grimper les échelons. En tout cas, pas ceux du Ministère.

Quelque part, dans ce regard farouche que lui assénait June et son envie de toujours en savoir plus tout en essayant de se préserver, la Directrice se retrouvait. Avant, à dix-huit, à Poudlard, durant son entretiens avec le précédent Ministre ... Avant, avant sa fille, avant cet Homme ... Avant tant de choses. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June M. Stevenson
Secrétaire fouineuse|| Femme blessée en quête d'idéaux
avatar

Messages : 141

PENSINE
Profession/Année: Les Mangemorts *
Relations:
MessageSujet: Re: Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]   Jeu 13 Nov - 22:48

    June n’avait pas su comment réagirait Cara-Lynn Williamson, mais elle s’attendait tout de même à une réaction du genre Hurlements-Tirage de Cheveux-« Sors de mon bureau avant que je te fracasse la tête ». Bref un truc un peu plus violent que cela… Mais même si ce n’étaient pas des cris et des coups, les mots de la femme stupéfièrent Miss Stevenson. Elle l’avait regardée de son regard profond, avant de partir dans une tirade… « Petite arriviste ». June serra les poings à cette description d’elle. Arriviste, non… Peut être qu’elle n’était pas là pour le simple plaisir de gagner de l’argent, mais aucune influence de ses « amis » n’avait été utilisée pour qu’elle atteigne cette place. Elle avait longtemps travaillé, à l’école, avant d’entrer à l’école aussi, après l’école… Elle avait beau avoir voyagé, elle avait travaillé, étudié, elle en avait vu des vertes et des pas mûres… La vie n’avait pas été tendre avec June, et Cara-lynn n’avait pas à la juger ainsi ! Cependant elle se tût et écouta les paroles de sa collègue sans la quitter des yeux.

    - Je peux dire sans mal que derrière ton charmant petit minois et ton air déterminé, tu caches un secret lourd de conséquence. Si ce n'est plusieurs d'ailleurs.

    A cette phrase, néanmoins, le regard de June se troubla quelque peu. Ses yeux bleus faillirent détourner le regard qu’ils portaient, mais ils tirent bons. Bien sûr qu’elle avait des secrets, certains plus sombres que d’autres bien entendu. Mais elle n’avait pas été maîtresse de son destin, et ça on ne pouvait pas le lui reprocher… Alors que June pensait cela, Cara-lynn, elle, s’était assise. Elle invita June à en faire de même, ce qu’elle fit. Elle n’entendit pas tout ce qu’elle lui dit à ce moment là, elle était un peu trop absorbée par ses émotions… Elle allait essayer d’ordonner ses idées.

    - Bien… Ce que j’ai à vous reprocher ? De vous faire des idées et de juger de qui je suis sans me connaître. Bien sûr que j’ai des secrets… Et les vôtres, quels sont-ils ?

    Elle regarda un instant sa collègue dans les yeux. Elle ferma un instant les siens.

    - Le mien, c’est que j’ai été violée. Et que j’ai un enfant que j’ai dû abandonner.


    Quelle idiote de dire ça ! Mais les mots étaient sortis tout seuls. Elle se ressaisit, et secoua la tête. Non elle ne cherchait pas la compassion de sa collègue, et encore moins la pitié.

    - Je ne suis pas une « petite arriviste », j’ai juste travaillé dur pour combler. Et c’est pourquoi je suis ici, si jeune. Je n’ai pas usé d’une influence quelconque pour atteindre mes objectifs ; je m’en suis toujours sortie seule. Après, croyez ce que vous voulez, mais je ne me suis jamais permise d’avancer ma colère conter vous sur des faits on prouvés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au plaisir de (ne pas) vous revoir ! [PV. Cara-Lynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis tellement heureuse de vous revoir! [PV: Luna]
» Vous revoir... [Magie Noire]
» Je suis content de vous revoir ! Ft Calypso
» [Mission] Nous espérons vous revoir bientôt
» Ca fait du bien de vous revoir. | Jemma.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Errare Humanum Est :: 
-{ Pensine
 :: #. Pensine du Monde Magique :: #. Archives :: {. RPs
-
Sauter vers: