Vous-Savez-Qui est en pleine ascension. Venez revivre la Première guerre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Envies & caprices. [Cara-Lynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Regulus A. Black
Jeune Serviteur au coeur troublé
avatar

Messages : 249
Âge du perso : 19 ans
Localisation : In his head, where nobody can enter.

PENSINE
Profession/Année: Gérant d'un pub.
Relations:
MessageSujet: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mar 12 Aoû - 1:24

__Il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait de ses vêtements, mais il ne passait pas un mois sans qu'il eût besoin de se rendre chez Mrs Guipure pour une nouvelle cape, ou robe de sorcier. Les aléas du statut de Mangemort, peut-être ? Il arrivait que certains de ses vêtements ne résistent pas à un affrontement contre les Aurors. A dire vrai, il aurait très bien pu donner ses habits à Kreattur pour les faire recoudre, effacer les traces de brûlures ou tout simplement les tâches de sang, mais c'était bien là le problème : Regulus répugnait à remettre des vêtements qu'il savait avoir été maculés de sang. Et c'était encore pire lorsque le sang n'était pas le sien. Mais après tout, il était un Black, il pouvait se le permettre. Et ce n'était sûrement pas la vieille Guipure qui allait s'en plaindre, loin de là. Elle était à chaque fois plus mielleuse que lors de ses visites précédentes.

__Pourtant, aujourd'hui, il ne venait pas ici par nécessité, mais par envie. Il avait envie d'une nouvelle cape, quelque chose de plus habillé que ce qu'il possédait déjà. Une cape qui, lorsqu'il la porterait, hurlerait à ceux qui le regarderaient qu'il n'était pas n'importe qui. Discret mais raffiné, qui ferait envie aux uns et rabaisserait les autres. C'était le genre de petits plaisirs que l'héritier des Black s'offrait parfois, lorsque cela lui prenait. Il fallait bien qu'il dépense son argent d'une manière ou d'une autre. En cette glaciale soirée d'hiver, il poussa donc la porte de la boutique et le changement brutal de température le fit frissonner.

__Aussitôt, elle se dirigea vers lui. Il fallait avouer qu'il n'y avait personne.

« Monsieur Black ! Comment allez-vous aujourd'hui ? Que puis-je faire pour vous ? »

__Si Regulus se montrait la plupart du temps discret et effacé lorsqu'il était face au Lord, à un autre mangemort, ou à un membre de sa famille, il récupérait aussitôt une attitude presque aristocratique lorsqu'il était en présence de toute autre personne. Après tout, ces autres n'avaient rien fait pour mériter sa considération, quelles qu'eussent été ses positions politiques et ses considérations intérieures. Il lui arrivait de douter de la cause pour laquelle il se battait, mais il ne pouvait douter de ce droit qu'il avait d'être supérieur à la plupart des sorciers. Il était un Black avant d'être un serviteur du Lord.

__Un sourire froidement poli arqua ses fines lèvres pâles.

« J'ai envie d'une cape, » informa-t-il sans même prendre la peine de répondre à la première question de la sorcière.
« Une cape, » répéta-t-elle, déjà plongée dans ses calculs qui concernaient très certainement le nombre de Gallions qu'il laisserait dans sa poche en ressortant d'ici. « Avez-vous une idée précise, Monsieur Black ? »
« Naturellement, » rétorqua-t-il comme si cela eut été une évidence.

__Il ôta la cape qu'il portait ce jour-là, humide et alourdie par la neige qui tombait sur la capitale. Après l'avoir secouée négligemment, il la colla dans les bras de Mrs Guipure, qui s'empressa d'aller la suspendre un peu plus loin. Le jeune homme observa la boutique, comme à la recherche de ce qu'il désirait tout en sachant qu'il ne l'y trouverait pas. Pas encore, du moins. La sorcière s'était d'ores et déjà munie d'un mètre et lui tournait autour comme l'aurait fait un vautour pour prendre ses mesures. Sans pouvoir réprimer un petit soupir ennuyé, il se retint tout de même de la chasser d'un geste agacé de la main.

« Du velours, » continua-t-il comme s'il ne s'était pas interrompu. « Du velours noir bordé de fils d'argent. »

__Mrs Guipure marmonnait déjà pour elle-même, mais il ne s'en préoccupa guère.

« Et sur la boucle en ivoire, un œillet. »
« Monsieur, vous n'y pensez pas ! La fleur des morts, enfin... »
« J'ai suivi mes cours de botanique, tout comme vous, je n'en doute pas. »

__A vrai dire, ce détail là lui avait échappé, mais il s'en moquait. Il avait toujours poussé des oeillets sous sa fenêtre du Square Grimmaurd, et il appréciait l'odeur.

__La conversation en était à ce point lorsque la porte s'ouvrit, laissant entrer un courant d'air glacé. Regulus se tourna vers celle-ci pour voir le nouvel arrivant, et ses traits se détendirent en un sourire aimable. Cara-Lynn. Il s'écarta de la petite sorcière toujours occupée à prendre ses mesures et se dirigea vers la porte pour la tenir ouverte à la jeune femme, et la refermer derrière elle. Puis, s'inclinant poliment, il la salua :

« Miss Williamson.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetands0ur.livejournal.com/
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mar 12 Aoû - 2:17

- Dieu qu'il faisait froid ! Engoncée dans une lourde cape de velours bleu marine fermée jusqu'au menton, la Jeune Femme avait traversé les rues londoniennes d'un pas vif pour échapper à la morsure glacée.

Il était tard et la plupart des boutiques avaient déjà fermé leurs grilles. L'inconvénient des heures supplémentaires, c'est que l'on ne retrouvait le monde qu'une fois le soleil couché. Et c'est à la lumière des réverbères que Cara poussa la porte de chez Madame Guipure, le nez rougit.

A peine fit-elle un pas que quelqu'un vint retenir la porte, se courbant pour la saluer. Regulus Black. Elle l'avait aperçu avant d'entrer et remarqué son changement d'attitude. Il se faisait doux, ce qui était rare chez un Garçon qui mettait autant d'acharnement à se rendre aussi placide. Un sourire vint également ourler les lèvres de la Demoiselle. -



Regulus, quelle surprise ! Je ne pensais qu'un homme de ton statut prenait la peine de se déplacer pour sa garbe-robe. Au contraire, j'étais persuadée que tu avais un habilleur personnel.



- Taquine, elle déposa une main sur son épaule, un bref instant. La Belle délaissa quelques instants le Jeune Homme pour se diriger vers le comptoir, où se tenait déjà la Propriétaire, une plume entre les mains. Cara ne prit même pas la peine de lui dire bonjour, ni même de s'excuser pour son retard. -


Avez-vous reçu ce que je vous ai commandé ?

Oh oui, Miss ! Bien sûr ! Mais je ne vous attendais plus. Voilà une semaine que votre robe est arrivée. Bien sûr, je me doute que vous avez fort à faire au Ministère. Alors je l'ai gardé précieusement.



- La Tenancière extirpa une boite en carton de sous le comptoir. Une magnifique boite auburn d'où dépassaient quelques pans de tulles bruns, seule protection visible entre son achat et son contenant. Aussi mielleuse en paroles qu'en gestes, elle la déposait avec moultes précautions. Ce qui agaça fortement la Belle: elle détestait les excès de zèle. -


Désirez-vous l'essayer avant de l'emporter, Miss ? Je suis sûre qu'elle va vous aller à merveilles mais il est encore temps de la renvoyer si ... la taille ne correspondait pas, ou le modèle.

Contentez-vous de la mettre dans une poche, comme vous le faites d'habitude. Et je ne me rappelle pas vous avoir demandé un avis quelconque. Si je l'ai choisi c'est que j'ai autant confiance en mes goûts qu'en ma silhouette.


- Répliqua la Directrice d'un ton sévère, esquissant une moue désapprobatrice. Madame Guipure ne broncha pas, disparaissant dans l'arrière-boutique. Et pour cause, Cara était une cliente de choix. Sa famille venait se vêtir ici depuis des années et ne lésinait pas à la dépense. Elle ne faisant pas exception.

Elle se tourna enfin vers Mister Black, retrouvant une expression plus douce. Elle était visiblement ravie de le revoir. -



Et je t'ai déjà dis de m'appeler Cara. Je sais que tu aimes bien garder un certain trait de langage avec les gens de ton rang, mais tout de même, nous avons dépassé ce stade.


- Nouveau sourire. Loin de sa froideur habituelle, elle considérait Regulus comme quelqu'un d'appréciable depuis l'épisode du Bar, voilà pourquoi elle se montrait aussi ... Chaleureuse. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus A. Black
Jeune Serviteur au coeur troublé
avatar

Messages : 249
Âge du perso : 19 ans
Localisation : In his head, where nobody can enter.

PENSINE
Profession/Année: Gérant d'un pub.
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mar 12 Aoû - 15:28

__A la remarque de la jeune femme concernant l'habilleur personnel, Regulus ne put réprimer un rire léger. Il aurait très bien pu lui dire la même chose car après tout, il n'imaginait pas Cara venir se faire prendre les mesures par Mrs Guipure, et encore moins passer dans une cabine d'essayage pour enfiler un vêtement qui lui plairait. Et pourtant, elle était là, et lui aussi... Il secoua doucement la tête et rétorqua avec une pointe de malice non dissimulée :

« Oh, nous en avions un avant ! Mais tu ne connais pas ma mère... »

__Il poussa un petit soupir faussement excédé, levant les yeux au ciel.

« Il avait beau être payé plus que convenablement, le caractère de Mère a eu raison de ses nerfs et il est parti.. Comme ses quatre autres prédécesseurs ! »

__C'était fort dommage d'ailleurs, car son travail était toujours de qualité. Certes, Guipure n'était pas mal non plus, mais ça n'était pas le même style, et l'on s'habituait très vite à ne porter que des habits bien taillés. La jeune femme s'éloigna et Regulus suivit l'échange entre cette dernière et la gérante d'une oreille discrète, bien qu'attentive. Il avait toujours trouvé particulièrement intéressant de voir comment les gens se comportaient en société ou du moins, en autre compagnie que la sienne. C'était généralement très instructif.

__En l'occurrence, Cara avait l'air d'être une cliente régulière de la boutique, tout comme lui. Et le changement de ton de la jeune femme lorsqu'elle s'adressait à la sorcière ne le surprenait qu'à moitié. Elle avait beau être de compagnie très agréable avec lui, Regulus n'avait jamais douté de sa force de caractère. Certes, il l'avait tirée d'un mauvais pas avec ces hommes lorsqu'ils s'étaient rencontrés, mais il ne l'avait pas considérée comme une faible femme pour autant. Tout en elle lui criait le contraire et imposait le respect.

__Il tenta d'apercevoir ce que la jeune femme avait commandé, mais renonça bien vite tant l'emballage était bien fait. D'autant plus qu'il ne seyait pas à un jeune homme d'épier ainsi les effets personnels de quelqu'un, encore moins d'une femme.

__Il reporta son attention sur Cara, qui se tourna vers lui en lui rappelant qu'il avait le droit de l'appeler par son prénom. Naturellement, il le savait, et il l'avait saluée aussi formellement pour la taquiner. A chaque fois, elle l'incitait à l'appeler Cara, et il s'y pliait de bonne grâce.. jusqu'à leur prochaine rencontre. Il fit mine de s'incliner respectueusement et répondit en souriant :

« Tes désirs sont des ordres, Miss... Cara. »

__Charmeur, lui ? Joueur aurait été un terme plus approprié. Il fallait bien qu'il se détende en compagnie de certaines personnes, tant la présence des autres était pesante et l'obligeait à observer un protocole strict qui l'accablait. S'agenouiller devant le Lord, s'effacer devant les partisans plus anciens, jouer au fils parfait devant ses parents... C'étaient les rencontres comme celle avec Cara qui lui permettaient de redevenir un peu lui-même par moments.

« Alors, comment vas-tu ? Toujours aussi débordée, je présume ? »

__Il secoua légèrement la tête, comme désapprobateur, avant d'ajouter :

« Ah, je vais devoir t'apprendre à remettre un peu de ton travail au lendemain ! Si tu t'épuises à la tâche ainsi, bientôt tu ne pourras plus travailler du tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetands0ur.livejournal.com/
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mer 13 Aoû - 0:45

- Il était vrai que la Demoiselle faisait preuve d'une coquetterie certaine. Toujours parfaitement maquillée et coiffée, rehaussant chacun de ses atouts par un artifice, on pouvait dire qu'elle avait de la classe. Et il en était de même pour les vêtements. Regulus faisait bien de croire qu'elle aurait tout aussi bien pu avoir un habilleur. Elle qui travaillait tant s'en serait très vite accommodée. Seulement, les sorties en ville étaient ses seules moments de quiétude et elles ne les aurait échangé pour rien au monde, même pas contre un peu de repos.

Ainsi, Cara se rendait au moins une fois par mois dans cette boutique, appréciant les soins, bien qu'hypocrites, que lui prodiguaient la Tenancière. Bien sûr, de nature insatisfaite, ses nombreuses séances d'essayage se terminaient le plus souvent par une pile d'habits échouées sur un fauteuil de cabine tandis qu'elle plongeait le nez dans un catalogue d'autres modèles bien plus chers et uniquement disponibles sur commande.

Pendant que Madame Guipure farfouillait sous son comptoir pour récupérer son paquet, le Jeune Homme répliquait tranquillement à la première remarque de la Directrice, accusant le caractère de sa génitrice. Cara s'en amusa, lui adressant un regard entendu.
-


Je n'ai pas eu le plaisir de faire sa connaissance mais au moins, je vois d'où son fils tient ce caractère exigeant.



- Elle lui adressa un clin d'oeil, faisant tressauter ses longs cils bruns alourdis par le mascara.

Après avoir remis la Patronne à sa place comme il se devait, avec dignité et verve acerbe, la Belle en revint à Mister Black, quittant l'appui du marbre pour aller flâner parmi les portants de la nouvelle collection. Lunaire, ses yeux azurés se perdirent dans les rayonnages, les oubliant parfois comme pour revenir à la réalité tandis qu'ils se posaient sur leur Interlocuteur en de brefs instants qui pouvaient paraître éternels. -



Si seulement tous mes souhaits pouvaient être exaucés, ma vie serait bien différente.


- Répliqua-t-elle d'un ton faussement grave, comme le trahissait ses prunelles luisantes de malice. Elle aimait sa vie ainsi qu'elle l'avait construite et ses rencontres fortuites avec Regulus le lui rappelaient. Il était certes plus jeune qu'elle mais leur personnalité se dissociaient de peu si l'on exceptait le gouffre qu'elle décelait en lui. Elle savait parfaitement où elle allait, ayant tracé une voie qui lui convenait parfaitement. Lui, en revanche, semblait perdu dans les méandres de son conscient, déchiré entre deux chemins aux tracés opposés.

Elle abandonna enfin ses recherches pour venir se placer face au Garçon. Il s'enquit de sa santé, ce qui lui arracha un nouveau sourire. -



Je m'en sors, je dirais. Entre le travail au Ministère et ma fille, comme tu peux le constater, je n'arrive à m'échapper qu'à des heures bien tardives. Mais ça me convient: je n'ai jamais été une grande fan de la foule.

Et toi ? Comment se portent les affaires ?



- Il avait secoué la tête, inquiet du train de vie de la Jeune Femme. Elle le rassura en lui pinçant tendrement la joue. Elle lui devait beaucoup, peut-être même la vie après l'aide précieuse qu'il lui avait apporté et c'était pour cela qu'elle se permettait de légers débordements d'affections envers ce tout Jeune Homme. Le respect qu'ils se vouaient de manière mutuelle écartait sa méfiance. -


Tu t'en fais pour rien. Au moins, quand je travaille, je réfléchis moins à ce qui se passe au dehors et la fatigue de fin de journée m'en dispense également.

Cependant, si tu as mieux à me proposer que mes rouleaux de parchemins à noircir et mes cavalcades dans les couloirs à la recherche du dossier manquant, je suis preneuse.



- Naturellement, Regulus ne savait pas que son Amie était aussi Directrice du Département des Mystères. Il la croyait, comme beaucoup d'autres, secrétaire pour la Ministre.

Malgré la confiance qu'elle avait en lui, elle se refusait de lui révéler la vérité. Pour sa sécurité, comme pour celle de son enfant. On n'était jamais trop prudent. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus A. Black
Jeune Serviteur au coeur troublé
avatar

Messages : 249
Âge du perso : 19 ans
Localisation : In his head, where nobody can enter.

PENSINE
Profession/Année: Gérant d'un pub.
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mer 13 Aoû - 1:43

__Cara mentionna le caractère exigeant que Regulus semblait, selon elle, partager avec Walburga, et le jeune homme se garda bien de lui rétorquer que ce devait bien être la seule chose qu'il avait de commune avec sa mère. Autoritaire et orgueilleuse, elle ne semblait avoir distillé sa personnalité qu'au compte goutte dans le sang de ses fils, la chair de sa chair. Quoique de l'avis de Regulus, Sirius avait bien davantage hérité du caractère impérieux de leur génitrice. Mais cet avis, personne au sein de la famille Black n'aurait osé l'émettre, et encore moins l'admettre.

__La belle évoqua ensuite ses souhaits, et la tournure différente que prendrait sa vie s'ils se voyaient exaucés. Oh, Regulus comprenait parfaitement. Lui aussi avait à son actif un certain nombre de souhaits, qu'il qualifiait lui-même de puériles et inconsidérés pour résister à la tentation d'y croire trop fort, qu'il aurait bien voulu voir se réaliser. Là aussi, sa vie aurait été bien différente. Sa vie ne serait alors plus ce terrain vague piétiné, ravagé par les autres. Lui-même ne serait plus le simple et faible spectateur de son existence et il aurait enfin la force d'aller là où bon lui semblait, par les moyens qu'il jugeait les plus appropriés.

__Mais avec des « Si », on aurait pu mettre Poudlard en fiole.

__Il ne réfléchit pas vraiment avant de répondre à la jeune femme. S'il avait pesé ses paroles avant, la bienséance l'aurait très probablement empêché de les prononcer, mais le fait est que les mots s'échappèrent de ses lèvres avant même qu'il n'en prît conscience.

« Peut-être un jour me les confieras-tu ? »

__Lorsqu'il réalisa le ridicule de ses mots, il était trop tard. Aussi essaya-t-il de les tourner de manière plus légère en ajoutant avec un clin d'oeil :

« On ne sait jamais, des fois que mon humble personne puisse y faire quelque chose... »

__Il ne souhaitait la forcer à rien. De toute manière, Cara n'était certainement pas le genre de femme qu'on puisse forcer à faire quelque chose, cela ne faisait aucun doute. Mais quelque part, une partie de lui aspirait à tisser les liens d'une amitié avec elle. Ou du moins, ce qui pourrait se rapprocher le plus d'une telle relation, car Regulus ne considérait pas avoir eu un jour de véritable ami. Amie encore moins. Les relations humaines, lorsqu'elles dépassaient le cadre purement formel, n'étaient pas son fort et il était doté d'une certaine timidité mêlée à un manque d'assurance dont il ne parvenait pas à se détacher. Si cela ne l'avait jamais dérangé outre mesure par le passé, cette solitude dans laquelle il s'était enfermé peu à peu avait fini par devenir suffocante.

__Et pourtant, aussi fort eût-il voulu devenir l'ami de Cara, il ne savait s'il en avait le droit. Méritait-il cette gentillesse qu'elle lui témoignait, à lui, le faible Mangemort ? Lorsqu'elle lui souriait, ou lui pinçait la joue comme elle venait de le faire, elle fissurait un peu plus à chaque fois les barrières qu'il avait tenté de dresser entre lui et les autres. Un assassin. Il n'était rien de plus que cela. Comment pouvait-il aspirer à entretenir une relation saine avec quelqu'un lorsqu'il répugnait à croiser son propre reflet dans le miroir ? Se lier, c'était prendre le risque d'entraîner l'autre avec soi. Cela, il ne pouvait le supporter.

__Tout cela était bien trop compliqué. Mais il était sûr d'une chose, il appréciait la jeune femme. Et sa compagnie le faisait se sentir normal. Presque normal.

« Oh, les affaires vont bien... les pubs constituent des activités assez lucratives, mais la clientèle n'afflue généralement qu'en fin de journée.. ce qui me laisse énormément de temps pour m'occuper autrement. Je n'ai donc pas à me plaindre ! »

__Il médita quelques secondes les paroles de la jeune femme avant de continuer, pensif :

« Savoir me plonger entièrement dans une tâche en devenant hermétique à tout le reste est une qualité dont je suis malheureusement dépourvu.. Mais c'est vrai que vu sous cet angle, je peux difficilement te reprocher de travailler autant. »

__Lorsqu'elle lui demanda s'il avait mieux à lui proposer, il plissa doucement les yeux, et ses lèvres s'étirèrent en un sourire amusé. Pour lui, elle était secrétaire au Ministère, et l'ignorance de son véritable statut ne pouvait que lui être bénéfique. Le Département des Mystères était très convoité par le Lord, et si Regulus avait su que Cara en était la directrice, cela les aurait mis en danger tous les deux. A ses débuts en tant que Mangemort, deux années auparavant, il aurait probablement tout confié au Lord, comme un bon et fidèle serviteur. Mais aujourd'hui, il n'éprouverait que la peur de trahir la jeune femme, et celle de se trahir lui-même et d'y trouver la mort. L'ignorance était bien meilleure pour tout le monde.

__Avec malice, il rétorqua dans un souffle :

« Mieux que des rouleaux de parchemins et courses dans les couloirs.. Serait-ce une invitation à venir te kidnapper au Ministère ? Pour un déjeuner, disons ? »

__Invitation détournée, un peu maladroite, certes, mais il n'avait pas trouvé de meilleure formulation sur le moment, et il s'en excusa d'une petite moue incertaine. Profitant du silence qui suivit, Mrs Guipure toussota discrètement, se rappelant à leur souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetands0ur.livejournal.com/
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mer 13 Aoû - 22:15

- La Demoiselle n'avait jamais été une proche de la famille Black. Excepté de Narcissa puisqu'elles avaient été toutes deux dans la même maison et qu'elles faisaient partie du même groupe de Vert et Argent: riches, beaux et surtout, prétentieux. Elles s'étaient entendues aimablement, échangeant leurs opinions sur la nécessité de la pureté du sang pour être un bon sorcier (chose que Cara avait du mal à concevoir), confiant leurs déboires scolaires et d'autres petites choses sans réelle importance. Elles n'avaient pas pris la peine de creuser leur relation, ce qui avait parfaitement convenu à la Jeune Fille, gênée par leurs trop grandes différences.

Ainsi, Cara avait bien entendu parler de la Tante de celle-ci, Walburga Black, femme autoritaire et attachée à des valeurs archaïques, ce qui, si elle l'avait su avant, l'aurait certainement freiné dans son amitié naissante avec le jeune Regulus. Mais peu lui importait à présent, elle connaissait peu de choses de lui et ce qu'elle apprenait au fur et à mesure lui convenait, pour le moment, parfaitement. Naturellement, elle ne savait pas que son Interlocuteur était un Mangemort et c'était tout aussi bien car, en effet, ça aurait pu être aussi dangereux pour lui que pour elle.

Tout comme lui, elle vivait avec la peur au ventre, tournant autour du gouffre dans lequel elle risquait de plonger à tout instant. Il arriverait un jour, elle en était certaine, où Voldemort et ses sbires viendraient frapper à sa porte, prêts à tout pour en savoir plus sur ses activités. Peut-être Regulus en serait-il ... Au moins une question qu'elle ne pouvait pas se poser.

La réponse que ce dernier apporta à sa réplique à propos de ses voeux l'intrigua. Elle haussa les sourcils tant il était rare que quelqu'un se préoccupe d'en apprendre davantage sur elle. Elle remarqua le trouble qu'il s'en suivit et sa surprise redoubla. Elle savait que le Jeune Black détestait les questions indiscrètes et il avait du supposer que s'en était une, comme s'il s'introduisait dans son intimité. Elle le rassura d'un sourire. -



Peut-être en effet, qui sait ?


- Il tenta de se rattraper en minimisant et détournant sa proposition. La Belle s'en amusa. Il n'avait pas voulu la froisser et il n'en était rien. -


Crois-moi, si un jour j'avais besoin de changements dans mon existence, je n'hésiterai à réclamer l'aide de ton " humble personne ".


- Bien sûr, il était évident que Cara n'était pas femme à se confier si facilement et encore moins à réclamer une quelconque assistance. Secrète et distante à l'extrême, la douce Blanche-Neige fuyait les offrandes comme si elles étaient toutes des pommes empoisonnées. Mais la prévenance de Regulus la toucha profondément. Elle le considérait d'hors et déjà comme un proche et peut-être même, si leur relation s'épanouissait plus tard, pourrait-elle lui confier sa vie. Seulement, ils n'en étaient pas encore là.

A présent, il l'informait de la bonne marche de son entreprise. Elle en fut ravie: en ces temps troublés, il était difficile de tenir un commerce sans que quelques déboires commerciaux ne viennent ternir le fonctionnement de celui-ci. -



Eh bien ! J'en suis heureuse pour toi. Avoir ses journées de libres pour mieux s'atteler à la tâche le soir ne peut être que bénéfique. En général, les clients nocturnes sont moins pingres; ils essaient d'oublier les mauvais événements de la veille en buvant. Le malheur des uns rapportent toujours aux autres.


- Ce n'était en rien un reproche fait à l'encontre Regulus. Il fallait bien rééquilibrer la balance cosmique en apportant des avantages à certains, puisque d'autres en étaient dépourvus. La Demoiselle se contentait d'un commentaire plutôt réaliste, conclusions de ses longues analyses sur la clientèle de bar.

L'été précédent sa septième année, elle avait travaillé comme serveuse au Chaudron Baveur et avait bien remarqué quelle genre de population animait les lieux à des heures tardives. Le plus souvent des sorciers au visage soucieux et au trou béant en guise de regard qui noyait leur malheur dans les pinthes. Au début, cela l'avait peiné mais à force, elle s'y était habituée. Même dans le Monde Magique, le profit restait le profit.

Puis, le Jeune Homme qui lui avait reproché sa tendance à l'excès de travail, semblait maintenant la comprendre davantage. Méditant sur sa réplique, il lui rapporta ses pensées, se dénigrant légèrement au passage. Elle lui asséna un regard désapprobateur. -



Détrompe-toi, c'est loin d'être une bonne solution. Au contraire, si je pouvais faire autrement et m'obliger à affronter mes maux au lieu de sombrer dans mon travail, je serais bien plus satisfaite. Contente-toi de ce que tu es et de ce que tu es capable de faire, c'est déjà beaucoup.


- Le morigéna-t-elle gentiment mais sur un ton qui n'admettait pas de protestation.

Tel un preux chevalier, il se proposait de venir l'enlever au Ministère le temps d''un déjeuner. Sa façon à lui de répondre à sa question et elle en fut visiblement satisfaite. Quel mal y aurait-il à s'échapper d'entre ces quatre murs blindés le temps d'un repas ? -



Très alléchant. Rien ne me ferait plus plaisir, Reg'.


- Nouvelle ascension de leur relation, elle se permettait de lui donner un diminutif, espérant qu'il n'y verrait aucune moquerie mais une simple marque supplémentaire de son affection pour le Garçon.

Mrs Guipure réapparut, marquant sa présence par un léger raclement de gorge. La Belle se détourna pour retourner au comptoir, la Tenancière ayant déballé le paquet pour en montrer son contenu à sa future Acheteuse. -



Cela convient-il à Miss ?



- Demanda la Patronne, l'air soucieux. Cara se contenta d'un hochement de tête en signe d'assentiment, dépliant la robe d'une couleur crème aux broderies pourpres pour l'exposer aux yeux du Jeune Homme. Décolleté en V léger, fine à la taille, puis légèrement évasée jusqu'aux pieds, il fallait l'avouer, elle était magnifique.

Elle cessa de la contempler pour reporter ses prunelles sur Regulus. -



Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regulus A. Black
Jeune Serviteur au coeur troublé
avatar

Messages : 249
Âge du perso : 19 ans
Localisation : In his head, where nobody can enter.

PENSINE
Profession/Année: Gérant d'un pub.
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mer 13 Aoû - 23:40

__Elle ne s'offusqua pas de sa remarque qu'il avait jugée indiscrète, et cela le rassura. Il était vrai qu'il n'aimait guère les questions le concernant, et il évitait autant que possible d'imposer ce qu'il n'appréciait pas à ses proches. Il s'autorisa même à un sourire à la réponse de la jeune femme et acquiesça d'un hochement de tête. Par ces paroles, elle laissait entendre que leur relation pourrait, peut-être, évoluer vers les bases d'une amitié. Et bien que cela lui fit un peu peur à Regulus, son appréhension se retrouva étouffée sous un tout autre sentiment, moins connu mais bien plus agréable : l'espoir. L'espoir qu'un jour, il entretiendrait une relation simple et basée sur la confiance avec quelqu'un. Aussi puérile cela pût-il paraître, cela apaisa aussitôt cette tempête intérieure avec laquelle il vivait constamment.

__Il ne releva pas la suite, concernant le bar. Il savait bien qu'elle ne lui faisait pas de reproches, mais son pub n'était pas quelque chose sur laquelle il souhaitait s'étendre, encore moins avec la jeune femme. Il y avait des sujets bien plus plaisants à aborder, et le Repère n'entrait pas dans cette catégorie. Il l'écouta en revanche attentivement le moraliser gentiment, et son regard se perdit un instant dans le vague. Pensif, il murmura à peine audiblement :

« Me contenter.. »

__Se contenter de ce qu'il était et de ce dont il était capable. Il se demanda si elle réalisait vraiment ses paroles, et l'impact qu'elles avaient sur lui. C'était déjà tellement dur de s'accepter. D'accepter de vivre avec lui-même, avec les mauvais choix qu'il avait faits et les défauts qu'il ne pouvait effacer. Sa faiblesse et ses doutes, son orgueil mal placé et son manque d'assurance. Se contenter de ce qu'il était alors que tout, à chaque instant, lui rappelait qu'il aurait pu avoir une vie différente s'il avait fait d'autres choix. C'était facile de dire qu'il fallait accepter les conséquences de ses actes et simplement apprendre à vivre avec, mais dans la pratique, c'était une affaire bien plus délicate. Surtout lorsqu'on était confronté au quotidien à ses erreurs. Le tatouage qui ornait son bras en était un rappel constant.

__Ces pensées refluèrent pourtant aussi vite qu'elles étaient venues, peut-être à cause du regard de la jeune femme qui était posé sur lui. Un sourire vint étirer doucement ses lèvres, et il secoua légèrement la tête.

« Ah ! Je vais tacher d'appliquer ce précieux conseil, » répondit-il finalement.

__Bizarrement, et il supposa que cela était dû à cet infime éclat d'espoir qui s'était allumé quelques secondes auparavant, il crut en ces paroles et décida d'essayer encore. Peut-être un jour serait-il enfin réellement apaisé.

__Il fut heureux qu'elle accepte sa proposition, mais resta un instant surpris lorsqu'elle utilisa un diminutif. Reg'. Cela faisait bien longtemps qu'on ne l'avait pas appelé ainsi. A dire vrai, personne ne s'était jamais permis de l'appeler autrement que par son prénom. A Poudlard, personne n'avait jamais été suffisamment proche de lui pour cela, et les Black n'étaient pas suffisamment expansifs pour se livrer à se genre de marques d'affection. Non, la seule personne qui l'avait jamais appelé ainsi, c'était son frère aîné, il y avait bien longtemps. Lorsqu'ils n'étaient encore que de jeunes enfants et qu'ils entretenaient une relation fraternelle normale, dans laquelle le cadet suivait son aîné comme son ombre. Mais cela faisait plus de dix ans que la voix de Sirius ne l'avait plus appelé ainsi, sauf pour se moquer de lui.

__Pourtant, le fait qu'elle l'appelle ainsi ne l'agaça pas, comme il aurait pu le penser. Au contraire, cette nouvelle marque de proximité lui fit plaisir, car la jeune femme n'avait rien à voir avec Sirius. Il esquissa un sourire, un peu plus timide, et hocha discrètement la tête. Un peu comme pour lui signifier qu'elle pouvait l'appeler ainsi.

« Ce n'est pas juste, » protesta-t-il d'un ton joueur. « Ton prénom est trop court pour que je puisse en faire de même. »

__Il lui fit un clin d'œil, puis elle se détourna pour examiner la robe que Mrs Guipure avait déballée. Elle ne tarda pourtant pas à lui faire face pour lui demander son avis, et une expression dont la jeune femme aurait pu aisément se moquer passa sur le visage de Regulus. Les lèvres légèrement entrouvertes, il contemplait la robe qu'elle lui exposait et imaginait parfaitement Cara-Lynn la porter. Il resta un instant silencieux, ayant presque oublié la question que la jeune femme lui avait posée. Son avis ? Oh, il allait devoir trouver quelque chose de plus éloquent qu'une simple exclamation ébahie pour donner une réponse satisfaisante.

« Waow.. » murmura-t-il tout d'abord.

__Puis, reprenant ses esprits, il acheva avec un sourire :

« J'en pense que tu seras superbe dans cette robe.
»

__Et il ne disait pas cela par politesse, il le pensait réellement. Cara était une très belle femme, et elle savait en plus de cela se vêtir avec goût. Avec malice, il se risqua à une question détournée presque indiscrète :

« A tenue spéciale, occasion spéciale ? »

_________________
IT'S GETTING HARD TO JUSTIFY
AND IT WON'T BE LONG 'TIL I COLLIDE
MY WEAKNESSES LAID BARE
AS PEOPLE STOP AND STARE
BUT IT'S THE LAST TIME, I SWEAR

icon (c) ralphy137
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetands0ur.livejournal.com/
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mer 22 Oct - 18:29

- Cara s'était soudain sentie mal placée pour donner de pieux conseils sur l'estime de soi. Elle qui n'avait jamais su se contenter de rien.
Petite déjà, elle aspirait aux plus grandes choses. Toujours dans le silence. Elle s'amusait à analyser les attitudes de chaque personne qu'elle côtoyait ainsi que leurs conséquences afin de, au mieux, les imiter si elle les jugeaient positives ou au pire, les noter dans un coin de son esprit pour ne pas les reproduire par la suite.
Et c'est ainsi qu'elle avait construit son existence, sur l'image des autres que renvoyaient leurs piètres erreurs. Elle aspirait à une existence d'adulte parfaite. Ce qu'elle n'eut pas pas, évidemment.

Elle resta un instant pensive, caressant le tissus soyeux de sa robe neuve, tandis que Regulus pestait de ne pouvoir, lui aussi, lui prodiguer un surnom. C'était vrai, après tout, personne ne lui en avait jamais donné. " Cara " resterait certainement le seul que ses amis les plus proches - si tant qu'il y en ait eu - ne ce soient permis de lui attribuer.
Seul Peter sortait du lot: à cause de sa peau pâle et de ses lèvres carmines, il l'avait prénommé depuis sa naissance " Sa petite Blanche-Neige " mais ne l'appelait ainsi que lors de moments d'intimité extrême. Dans le salon de la demeure Williamson, par exemple. Quand leurs parents allaient se coucher et qu'ils restaient seuls, assis l'un à côté de l'autre sur la moquette duveteuse qui ornait le devant de l'âtre brûlant.
Là, leurs discussions portaient sur l'avenir, sur le passé aussi. Leur enfance à deux, seuls contre une maisonnée dépourvue de chaleur parentale. Alors, il la prenait dans ses bras, embrassait son front blême et lui offrait ce surnom comme la plus belle des déclarations d'amour fraternelle. Il n'était pas très grand orateur, contrairement à sa cadette et ils avaient appris à s'en contenter. Il lui confiait ses épaules d'ainé et elle lui rédigeait ses lettres d'amour pour sa conquête du moment.
Il était le seul à pouvoir s'attribuer un bout de son âme.

Seulement, Peter n'était pas là et c'était le jeune Black qui se tenait devant elle. Elle adressa à ce dernier un sourire presque maternel. -



Cela n'a pas vraiment d'importance. Je suis Cara, tu es Reg. A une lettre prêt, nous sommes à égalité.


- Répliqua-t-elle toute aussi joueuse, lui offrant un sourire entendu.

Enfin, la Demoiselle consentit à montrer son achat à son Interlocuteur. Achat sur lequel il la complimenta et elle en fut plus que ravie.
Il lui demanda si cela était la promesse d'une réception à venir et cette question, sans que la Belle puisse déterminer pour quelle raison, la troubla. Bien que, comme à son habitude, elle n'en montra rien. -


Peut-être pour notre prochain déjeuner. Mais pour l'instant, ce sera ma tenue pour le Bal organisé par Mrs Bagnold.


- Au fond, peut-être espérait-elle qu'il lui proposerait de l'accompagner. Malheureusement, son instinct lui dictait qu'il n'en ferait rien. Il avait déjà certainement trouvé quelqu'un avec qui s'y rendre, ce qu'elle comprenait tout à fait.

Soudain, elle réalisa qu'il était tard. La baby-sitter devait l'attendre. Elle jetta un bref coup d'oeil à la pendule du Magasin. -



Je suis vraiment désolée, Reg. Je dois rentrer avant que la baby-sitter de ma fille ne décide que je ne la paie pas suffisamment pour faire des heures supplémentaires.


- Elle déposa un baiser sur sa joue, régla la Tenancière sans même lui adresser un regard et se détourna d'eux pour rejoindre la porte. -


On se croisera certainement au Bal !



- Lui dit-elle, avant de se retirer définitivement dans le froid mordant de ce début d'hiver.
La cloche retentit une dernière fois sur son passage. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara-Lynn Williamson
Directrice Officieuse du Département des Mystères
avatar

Messages : 116

PENSINE
Profession/Année: Règne en Maître sur les Secrets Magiques
Relations:
MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   Mer 12 Nov - 20:44

Edit aux Admins: Ce sujet est terminé : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Envies & caprices. [Cara-Lynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Envies & caprices. [Cara-Lynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Cody Rhode vs Shawn Micheals vs Sin Cara
» Kim Smith vs Brea Lynn
» Matt Sky Vs Sin Cara Vs Mickael Wik
» ¤ Segment Sin Cara ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Errare Humanum Est :: 
-{ Pensine
 :: #. Pensine du Monde Magique :: #. Archives :: {. RPs
-
Sauter vers: