Vous-Savez-Qui est en pleine ascension. Venez revivre la Première guerre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'autre côté du miroir [Lily]

Aller en bas 
AuteurMessage
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: De l'autre côté du miroir [Lily]   Sam 9 Aoû - 14:13


Découvrez Clint Mansell!




    « Je te hais. »

    Le Prince n'avait su répliqué, il n'avait pas relevé les yeux lorsque ces terribles paroles avaient été prononcées... paroles que Lily avait craché a son encontre. Mais le pire n'avait pas été là-dedans, mais dans la suite de ce qu'elle avait dis. « Et ce n'était pas réellement le cas avant que je ne te revois. » Il avait tout détruit, par un sortilège, par une colère non contenue... Severus avait brisé les derniers vestiges d'une amitié qui aurait pu durée... une amitié que Lily avait certes refusé en cinquième année mais jamais elle ne lui avait dis de telles choses, jamais elle n'avait été aussi haineuse a son encontre. Et ceci, il pouvait presque le comprendre, il aurait du comprendre l'ampleur de son geste sur elle mais le Prince se refusait a cette idée. C'était de la faute de l'ancienne Lionne, pas de la sienne. Si elle n'avait insulté son mince statu de Sorcier, si elle n'avait évoqué sa mère dans cette discussion, alors tout n'aurait pas dérapé comme ce fut le cas ce jour-là. Enfin, c'est ce qu'il pensait. Une raison pour expliqué son geste, rien de plus mais il était sur que tout aurait dégénéré, quoiqu'ils disent ou fassent. Lily appartenait a Potter et ceci, il ne pouvait le supporter. Cette simple idée que son amie l'ait choisi, LUI... pourquoi ? Severus n'avait eu de cesse de se poser cette question et les réponses avaient toujours affluées, par dizaines, mais jamais aucune ne l'avait satisfait, car aucune n'avait de sens, a ses yeux.

    Mais une fois encore il se retrouvait dans une impasse, sans possibilité de reculer, de renoncer. La marque brillant sur son bras était la preuve de sa lâcheté, de son aveuglement mais pour le Prince, elle n'était que signe de revanche... revanche qu'il avait déjà accompli et ceci en abattant l'homme qui n'avait eu de cesse de mépriser ses talents de sorcier, homme qui avait tuer sa propre femme et par conséquent, la mère du jeune homme qui se tenait devant la maison de son enfance... maison qu'il aurait du brûler après la mort de son père... meurtre, le premier où il y avait pris un réel plaisir, trop malsain mais il avait aimé, a un tel point que son jeu avait duré des heures durant. Lui qui n'avait jusque là tué que rapidement. Un Avada, parfois précédé d'un doloris mais cette nuit là... il s'en souvenait encore et c'est pourquoi un fin sourire était venu se dessiner sur les lèvres du Mangemort qui venait de pénétrer dans la maison, sa maison. Il était directement monté a l'étage, ne prenant la peine d'observer autour de lui... il n'était ici que pour une seule chose, nettoyer le sang qu'il avait laisser recouvrir les planches du sol, puis les murs... sang d'un Moldu. Ecoeurement a l'idée même de devoir faire ceci mais un simple sortilège suffirait... ce qu'il fit, observant alors la disparition des taches bordeaux. Ainsi, Severus pouvait détruire cette maison dès aujourd'hui, il pouvait y mettre le feu mais à peine avait-il redescendu les escaliers que sa décision de tout détruire changea. Il ne pouvait faire cela... ce lieu bien qu'empli de souvenirs plus ou moins désagréables faisait partie de sa vie, seule chose qui lui restait, à présent. C'est pourquoi, si il osait, alors plus rien ne le rattacherait a ce qu'il avait vécu, avant... plus rien. Et l'idée de vivre sans passé avait de quoi effrayer ce jeune homme qui malgré ses convictions nouvelles était bel et bien incapable de prononcer un Incendio... incapable de voir sa vie défilée.

    Severus avait quitté la maison, rageusement et rapidement. Revenir ici avait été une erreur, et il ne s'en rendant compte que maintenant. Souvenirs qui affluaient... sans cesse. Enfants qu'il revoyait partout où il posait ses yeux. Lily... Il fallait oublier, arracher cette page mais comment ? Comment oublier celle avec qui il avait passé toute son enfance, celle avec qui il avait découvert la magie ? Celle qu'il n'aurait jamais du rencontrer, ni même aimer. Car il savait à présent... ce n'était plus de l'amitié, quelque chose de bien plus fort, a un tel point qu'il haïsse James pour avoir Lily a ses cotés... hair Potter, non plus pour ce qu'il est mais pour ce qu'il possède. Mais a quoi bon repenser a Lily ? Elle, elle l'avait oublié mais pas lui, tout comme il n'avait oublié cet endroit...

    Le parc où il l'avait vu pour la première fois en compagnie de sa soeur, misérable Moldue qui l'avait haï dès le premier regard. Elle devait être fière d'elle aujourd’hui, savoir qu'elle avait eu raison, que le garçon qui était venu les voir était en réalité un monstre... Severus en riait. Rire sans joie alors qu'il s'était avancé vers la balançoire, posant sa main contre l'une des barres en métal qui faisait la structure du jeu.

    Il n'avait pas remarqué la présence d'une autre personne, tout comme il n'avait fais attention au fait que c'était ELLE... Mais perdu dans ses pensées, le Prince avait légèrement sursauté en entendant quelqu'un marcher... il fit volte-face.

    « Lily. »

    Murmure.
    Crainte qu'elle ne reparte comme elle était apparu.
    Il n'avait pas fais le moindre pas vers elle.



_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Sam 9 Aoû - 15:28


Découvrez James Horner!


    Fuir. Partir à jamais. Le quitter. Faire son deuil. Oui. Il le fallait. Elle se devait d'arriver là. Accepter qu'il n'était plus celui qu'il avait été. Accepter qu'il avait finit par baisser les bras, ne plus lutter. Sombrer. Se laisser détruire par tout ce qu'il y avait de négatif en lui. Severus n'était plus. Elle devait se rendre à l'évidence. Il n'existait plus. Toutes ces années... Combien de fois s'était-elle surprise à imaginer qu'il finirait par lui revenir, un sourire aux lèvres ? Après tout ce temps, elle aurait peut-être pu lui pardonner plus facilement. Si seulement il avait regretté ses paroles, ses actes... Mais non. Espoir qui avait volé en éclat. Il ne regrettait rien de ce qui s'était passé à l'époque. Loin de là. C'était même tout le contraire. Ce qu'il lui avait dit... preuve même qu'aujourd'hui il n'avait plus aucune estime pour elle. Une moins que rien. Une "Sang-de-Bourbe". Sa vie se résumait à cela pour lui. Une espèce inférieure à détruire. La déception n'en avait été que plus profonde, plus violente. Elle, elle avait voulu conserver le souvenir d'un gamin brillant, secret certes, mais brillant. Qu'elle admirait. Un gamin à qui elle avait pu toujours se confier et qui avait toujours su la rassurer. Quelles que soient ses peurs. Sur le monde des sorciers, sur sa soeur, sur eux... Il avait toujours été là, lui ouvrant ses bras, lui offrant son écoute. Epoque révolue. Hélas. Une époque qui lui manquait, terriblement. Alors elle s'était raccorchée à ses désirs, à cet espoir, infime, qu'il n'avait changé qu'en apparence. Qu'il ne subissait que l'influence de Malefoy et qu'en grandissant il se rappelerait d'eux. Mais non. Rien. Il avait tout oublié. Absolument tout. Elle l'avait perdu. Jamais elle ne le retrouverait.

    Mais si seulement il n'avait agit que par des paroles. Si seulement il lui avait fait comprendre sa haine seulement en lui crachant à la figure, en piétinant son image et celles de ceux qui lui étaient chers. Comme d'habitude il avait fallut qu'il fasse le plus de mal possible. Détruire n'était pas tout. Veiller à ce qu'il ne reste plus rien était assurément sa spécialité. Ce sort... elle le ressentait encore dans ses muscles. Mémoire d'une douleur d'une violence incomparable. Jamais elle ne l'aurait cru capable de cela. Pas l'homme qu'elle connaissait. Mais là était le point important. Détail qu'il ne fallait pas manquer. Elle ne le connaissait plus. Il n'était rien d'autre qu'un inconnu à ses yeux. Un inconnu et un ennemi. Elle n'avait plus le droit de le voir autrement. Et maintenant, dès qu'on allusion à son nom était faite, le regard de la lionne se faisait haineux, ne laissant douter personne de ses idées, intentions à l'égard du Serpent. En rentrant chez elle, après avoir quitté Rogue, elle s'était enfermée dans sa chambre, de longues minutes, avant que James ne réussisse à la rejoindre. La réconfortant. Il était étonnant de voir comme le rôle de ces deux-là avait pu changer pour elle. Avant c'était Severus qui la consolait de James. Maintenant le lion la consolait de Rogue. Les jours suivant elle ne parla que peu, qu'à ses proches, ignorant les remarques de ses collègues. Mais son humeur ne s'arrangeait pas, ou si peu. En fait, elle s'était seulement investie un peu plus dans l'Ordre.

    Mais elle du finir par accepter de lever le pied. C'est James d'ailleurs qui l'y avait encouragé. Alors elle s'était soumise. Il avait raison après tout. Une journée de repos ne pourrait pas lui faire de mal. Elle en avait profité pour rendre visite à ses parents, à Spinners'end. Ils n'avaient jamais déménagé et, à vrai dire, retourner là-bas n'était pas pour l'enchanter. Mais les voir lui ferait du bien. Elle avait déjeuné chez eux à midi, grignotant des bribes d'information sur Pétunia et son mari, l'horripilant Dursley. Elle avait presque rit en entendant son père lui raconter la dernière catastrophe en date de l'affreux moldu. Les ponts avec sa soeur étaient bel et bien détruits, eux aussi. Comme quoi. Il était peut-être temps de penser au futur. Et l'idée de James n'était pas mauvaise. Peut-être devraient-ils fonder une famille. C'est d'ailleurs sur cette dernière confidence à sa mère qu'elle repassa la porte d'entrée, quelques heures plus tard.

    Ou aller ? Rentrer ? Non. Elle n'en avait nulle envie. Lieu familier qu'elle n'avait pas arpenté depuis bien longtemps. A vrai dire, auparavant elle n'était presque jamais seule dès qu'elle sortait de chez elle. Un certain brun l'accompagnait la plupart du temps. Soupir à cette pensée. A présent, il n'y aurait que James. Cela faisait déjà trois semaines que le divorce avec Rogue était pleinement consommé. Elle se devait de dire adieu à son passé. Et quel meilleur endroit que le parc ? Ses pas l'y avaient mené tout naturellement. Portail qu'elle ouvrit, un léger sourire aux lèvres. Il grinçait toujours autant. Lieu ampli de mémoires. D'éclats de rire. De rencontres. Elle avait avancé vers la balaçoire où tout avait commencé, ne remarquant pas l'homme qui y était accoudé. Elle pouvait encore entendre les mises en garde de Pétunia à son encontre. Mais ce soir, fin Décembre, il n'y avait personne dans le parc. Le froid avait eut raison du courage des mères du quartier. Elle s'était presque assise sur la balançoire, ignorant l'étranger quand elle l'entendit l'interpeller.

    Voix qu'elle ne connaissait que trop bien.
    Lui.


    Elle s'était figée, ses muscles se tendant. Regard dur qui s'était ancré dans le sien, l'espace d'une seconde. Elle n'avait pas envie de lui parler. Pas envie de le voir. Qu'il parte. Il n'était plus le bienvenue ici. L'ignorant avec superbe, elle s'était assise sur la balançoire, sentant son regard sur elle. Mais elle ne pouvait se persuader de le saluer. Impression que si elle ouvrait la bouche, elle allait exploser de nouveau.

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Dim 10 Aoû - 21:44


    J'ai donné ma vie pour partager la tienne
    Bien écorché vif, je m'éveille
    Mais un mot de toi pour ma peine
    Ma paranoïa sur tes lèvres
    Mais Alléluia le vent se lève
    Cet enfer est tout ce qu'il me reste


    Son regard n'avait pu quitter la jeune femme qui elle, l'avait ignoré et ceci a son plus grand regret. L'ignorance était pire que tout et il avait subit ceci pendant ses dernières années à Poudlard. Ainsi, il aurait probablement préféré qu'elle lui hurle dessus, qu'elle ne s'assoit pas sur cette balançoire... mais Lily continuait de faire comme si il n'était présent, comme si il n'était qu'un fantôme venu troublé l'image de ce parc... leur souvenir. Et ils affluaient, plus nombreux a chaque secondes. Leur amitié, si belle, unique aurait pu duré, de longues années durant, mais il y avait eu ce funeste épisode en cinquième année, ces paroles qu'il avait craché sans l'avoir voulu, juste pour ne pas se démonter devant les autres, juste pour paraître Serpentard alors qu'au fond... mais aujourd’hui, il l'était entièrement ce serpent, cette vipère qui cherchait la moindre faille chez son assaillant. Mangemort, petit soldat qui n'avait compris tout l'enjeu de son acte. Pourtant, combien de fois Lily l'avait-elle prévenu ? Combien de fois lui avait-elle dis qu'il finirait mal a traîner avec Goyle, Nott et surtout Malefoy ? Un Sang Pur ne se serait jamais intéressé à lui si Severus n'avait possédé de tels dons en Potions mais ceci, le petit génie ne l'avait compris... seul l'intérêt avait compté ce jour là... Apposition de la marque, chair qui s'était déchirée sous la brûlure provoqué par le sortilège. Marquage, tel un animal, une bête d'élevage. Regarde-moi Lily, ne m'ignore pas. Mais les paroles n'étaient que pensées, de même qu'un simple geste lui était tout aussi impossible. Sa main s'était un peu plus resserrée contre le métal.

    « Continueras-tu a m'ignorer, sans cesse ? Je... mon erreur est impardonnable mais s'il te plais... ne... ne fais pas comme si j'étais mort... Lily. »

    Paroles dures, au début, car sa voix s'était adoucie, pour finalement se faire suppliante. Severus n'arriverait a s'habituer a ceci, et même si Lily ne lui adresserait plus jamais la parole, qu'importe, mais qu'elle le regarde, ne fasse pas comme si il n'existait pas... plus. Le son de sa voix n'était pas tant important si il pouvait plonger son regard sombre dans celui brillant et émeraude de la jeune femme. Yeux qui avaient exprimé tant de haine l'autre jour. Mais les siens, ils étaient tout aussi durs et froids. Incapable de laisser cette lueur prendre place, de laisser le regret s'installer dans les pupilles onyx du Serpent. Incapable de faire le premier pas, de lui demander pardon... Severus aurait du transplaner au lieu de s'infliger pareil supplice. La savoir a ses cotés, mais ne pouvoir la regarder, entendre le son de sa voix. Il fixait la maison derrière le parc, cherchant a oublier celle qui se trouvait là, mais comment ? Était-ce seulement possible ? Sa Lily, lionne qu'il avait perdu pour des idéaux douteux et sans aucun espoir.

    Le Prince avait contourné la balançoire, laissant son regard se posé sur Lily l'espace de quelques secondes avant de tourner la tête et de s'arrêter, là, en plein milieu. Il ne tarderait pas a faire nuit, et ce vent glacial du mois de décembre... Severus n'avait aucune raison de rester ici, tout comme il n'en avait aucune de s'avancer vers Lily, de poser sa main sur la chaîne de la balançoire sur laquelle il l'avait vu la toute première fois. Souvenir des plus agréable. Lily terrifiant sa soeur en se jetant dans le vide pour retomber comme si de rien n'était. Ce jour là, il avait compris qu'elle aussi était différente, qu'enfin une personne lui était similaire. Joie que le petit garçon avait ressenti en constatant qu'il n'était pas le seul. Car Eileen avait eu beau lui dire que Poudlard n'était pas peuplé que de ''vrais'' sorciers, il avait craint de ne jamais rencontrer d'enfants possédant des pouvoirs tout en étant Moldu. Et aujourd'hui, sa crainte était de perdre la seule qui avait eu de l'intêret a ses yeux, la seule qu'il ait aimer.

    « Lily, ecoute-moi... » Voix autoritaire alors que les yeux noirs s'étaient plongés dans ceux verts. « Je regrette... je... je n'ai jamais voulu t'insulter ce jour-là... tout comme ce sort... je... je ne veux pas perdre la seule amie que j'ai. »

    Il avait violement détourné la tête, voulant fuir la réaction de sa belle Lily, celle qui ne tarderait a lui cracher au visage qu'il n'était qu'un imbécile, un idiot fini... mais ce n'était pas tant pour cacher ceci que Severus avait détourné la tête, il ne voulait pas qu'elle voit ses yeux... noirceur qui avait éclaté. Tristesse profonde qu'il ne tarderait a montrer, et ceci, cet état de faiblesse, il n'en voulait pas, il ne voulait l'exprimer mais il était trop tard, car la première larme venait de couler. Depuis si longtemps... le visage de marbre, les yeux insondables avaient pris vie, soudainement. Statue qui semblait s'animée sous la douleur qu'il ressentait, plus profonde, dévastatrice en la sachant a ses cotés mais lointaine.

_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Dim 10 Aoû - 22:50

    L'ignorer. Sentir sa présence à ses côtés. Elle devait se faire violence pour ne pas bouger, faire comme si elle était seule. Ne pas le regarder. Ne pas lui parler. Il finirait par partir. Et pourtant... Elle pouvait sentir son regard sur elle. Pas besoin de le regarder. Elle le sentait. Elle l'avait toujours sentit. Faire semblant. Il y avait des années qu'elle faisait semblant de ne pas le voir. Qu'elle l'ignorait. Se dire que s'il sentait qu'il ne faisait plus partie de sa vie, il partirait, et que du coup, elle souffrirait moins. Mais il l'avait toujours suivi. Elle avait toujours vu ses capes flotter dans Poudlard. Et à l'université, à sainte-mangouste. Elle sentait sa présence partout tout en se disant qu'il n'était pas là. Il ne pouvait être là. Ne devait. Sans cesse elle se répétait qu'elle ne devait pas céder. Jamais. Que souffrir encore la même déception ne valait pas le coup de tenter le moindre rapprochement avec le Serpent. Pendant des années cela avait marché, mais maintenant... A seulement quelques mètres d'elle. Seuls dans le froid, sur cette balançoire. Seuls. La logique voulait qu'ils se parlent. D'ailleurs, il avait tenté. Attirer son attention. Son prénom tout à l'heure. Ne pas lui répondre. L'avoir regardé était déjà de trop. Elle allait craquer, elle le savait. Trop de sentiments se faisaient violence en elle. Entre fondre en pleurs, le frapper, fuir, s'effondrer. Elle ne savait ce qui prendrait le dessus. Une seule chose était certaine. Sa présence était loin de la laisser indifférente. Déchirement que de ne pas pouvoir lui faire face. Et cette peur qui grondait en elle. Sentiment qu'elle ne connaissait pas avant avec lui. Mais maintenant... Toute confiance avait disparu. Et s'il était venu pour l'achever ? Il pourrait le faire à sa guise ici. Tellement de questions. Pourquoi restait-il là d'abord ? Il n'en avait pas suffisament fait ? Pas suffisament vu ?

    Severus - « Continueras-tu a m'ignorer, sans cesse ? Je... mon erreur est impardonnable mais s'il te plais... ne... ne fais pas comme si j'étais mort... Lily. »

    Ce ton implorant à la fin... Comme s'il venait de lui passer une lame à-travers le coeur. Merlin. Qu'elle pouvait le haïr. Lui donner l'impression ainsi qu'il souffrait de son absence. Elle ne pouvait l'accepter. Il lui avait fait trop de mal pour qu'elle le croit. Mais en même temps... Il l'avait réconfortée tellement de fois que tout lui accorder simplement parce qu'il usait de ce ton était des plus tentant. Il était affreux de lutter contre cela. Depuis qu'il l'avait insultée en cinquième année elle faisait comme si de telles paroles ne la touchait pas. La réalité était tout autre. Elle avait toujours eut envie de lui pardonner, mais elle n'y était jamais parvenue. Persuadée que ce ne serait qu'une chance accordée de plus qui serait gâchée. Déception qu'elle ne pouvait plus tolérer. Plus de sa part. Elle ne l'avait pas regardé, laissant son regard s'ancrer sur l'arbre qui se trouvait à quelques mètres devant elle. Elle était simplement assise, ne jouant nullement de sa balançoire. Incapable d'un tel mouvement. Comme une statue de porcelaine prête à être brisée. Carapace qui ne saurait tarder d'éclater. Elle ne cessait de repenser à sa dernière phrase. Pour elle, Sev' était mort. Pourtant, il était là, à ses côtés, l'implorant de lui parler. Elle ne le pouvait pas. Il fallait, l'oublier. Faire ses adieu à tout ce qu'ils avaient vécu. Ils ne pourraient retrouver ceux qu'ils étaient quand ils s'étaient rencontrés. Ils ne pourraient revenir sur tout ce qui avait été fait, dit. Elle le revoyait, là, hésitant mais décidé, le jour où il était venu lui annoncer qu'il était comme elle. Qu'elle n'était pas un monstre. Ce gamin qui avait gagné toute sa confiance. Ce gamin qui l'avait perdue avec superbe par la suite. Ce gamin qui était devenu un monstre. Sombre destin. Tant de souvenirs contradictoires se rappelaient à sa mémoire. Leurs éclats de rire. Le doloris. Les longues heures passées ensembles à parler. Les insultes plus haineuses les unes que les autres. Il était tout ça pourtant. Il la perdait par ses attitudes, ses propos. Ses changements soudain. Sa haine. Ses suppliques. Elle ne savait quoi comprendre chez lui. Persuadée que quoi qu'il en soit, elle se tromperait.

    La silhouette sombre du mangemort était venue se placer devant lui. Elle regardait obstinément ses pieds, se refusant à croiser un regard qu'elle craignait de voir expressif. Crainte que d'y lire autre chose que de la haine. Crainte de le voir haineux. Crainte de voir le monstre et non son ami. Il avait détruit tellement de choses en elle. Il les avait détruit tous les deux. Lui faire face était un peu plus dur à chaque fois. Elle le haïssait pour cela aussi. Pourquoi ne pas rendre les choses plus simples ? Pourquoi ne pas mourir Severus ? Non. Elle ne voulait pas qu'il meurt. Surtout pas. Elle ne le supporterait pas. Pas mort mais pas vivant. Tout un paradoxe. Comme l'était leur relation. Comme elle l'avait été. Et comme, si miracle il y avait eut, elle aurait put être.

    Severus - « Lily, ecoute-moi... »

    Elle avait finit par relever le visage vers le sien. Un visage plein de défi. Protection. Persuadée qu'il allait encore lui cracher ses quatre vérités en face. Prête à lutter. A en venir aux baguettes s'il le fallait. Elle n'était pas qu'une petite chose fragile, un jouet avec lequel il pouvait s'amuser à sa guise. Il le comprendrait. Seulement. Ses paroles ne furent pas celles attendues.

    Severus - « Je regrette... je... je n'ai jamais voulu t'insulter ce jour-là... tout comme ce sort... je... je ne veux pas perdre la seule amie que j'ai. »

    Silence.
    Le temps qu'elle comprenne suffisament pour pouvoir éclater. Silence assourdissant avant la tempête.

    Lily - « Avais. Et tu as un ami. Malefoy tu sais ? Cet espèce de blond pervers et raciste. Celui qui t'as probablement appris comment dompter tes soit-disant "amis" à l'aide d'impardonnables. » La colère avait finit par éclater. « Tu dis que tu regrettes... mais comment veux-tu que je te crois ? Tu aurais pu me tuer je suis certaine que tu n'aurais pas vu la différence ! Il faut toujours que tu réfléchisse après ! Tu... »

    Elle s'était levée, agacée par le fait qu'il n'ose même pas l'affronter en face. Agacée par le fait qu'il n'ai même pas le courage d'assumer les paroles qu'il venait de prononcer. Par sa lâcheté.

    Lily - « Regarde-moi quand je te parle ! Jamais je ne pourrais te faire à nouveau conf-. »

    Pause soudaine dans sa tirade. Elle l'avait forcé à la regarder en posant ses mains sur son visage. Et quand elle croisa de nouveau son regard ce fut pour y voir des larmes. Froncement de sourcil. Lèvres qui bougeaient sans qu'aucun mot ne soit prononcé. Jamais elle ne l'avait vu pleurer. Pas lui. Lui il faisait face à tout sans jamais ne rien ressentir. Mais là... Elle venait de ressentir de nouveau, de plein fouet, la douleur qu'elle avait ressentit en le perdant, ce jour-là, dans le parc. Elle ne pouvait s'empêcher d'effacer ses larmes, doucement, de ses mains. Terrible sensation. Elle aurait voulu ne jamais la connaître. Envoutée par ce visage ravagé par la tristesse. Expression qu'elle n'avait jamais pu y lire. Et les mots qui ne voulaient toujours pas venir. Revenir. Incapable de parler. Dévastée par lui. Une fois de plus. Si. Eclat de lucidité. Elle s'était violemment écartée de lui, pour se rasseoir sur sa balançoire, lui tournant le dos, la tête entre les mains. Les larmes ne coulaient pas, mais elles n'étaient pas loin.

    Lily - « Je ne peux pas te pardonner. C'est trop... Tu as fait trop de choses... Trop de ... Imbécile. »

    Mot qui était tombé comme une sentence. Elle lui en voulait d'avoir tout gâché. Affreusement.

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Lun 11 Aoû - 14:08


Découvrez HIM!



    Ecoutes-moi, regardes-moi... qu'importe mais qu'elle ne detourne pas le regard alors que ce qu'il s'appretait à lui dire était important, a ses yeux. Difficile à dire car jamais encore il n'avait été capable de lui présenter des excuses. Oh, bien evidemment qu'il avait essayé, prendre le peu de courage qu'il avait, se diriger vers Lily pour finalement ne lui adresser qu'un simple regard. Lache, Severus l'avait été pendant ses dernières années mais il en avait payé les cons"quences. Une haine encore plus profonde, inscrite dans le regard de la jeune femme qu'il ne parvenait a capter, haine palpable dans chacune de leur parole. Ils ne pouvaient plus se parler sans que l'un deux méprise l'autre, cherche a l'affaiblir. Guerre qu'ils avaient mené et Severus se voyait défaillir. Il ne parvenait a supporter ceci, ces regards. Savoir leur amitié gaché pour de simples paroles alors que Lily savait parfaitement qu'il tenait à elle. Vraiment ? Non, du moins elle n'avait pas assez conscience de ceci, car Severus ne lui avait jamais dis... jamais il ne s'était dévoilé à elle. Juste là quand elle en avait besoin. Il l'a laissait parlé, toujours. Incapable de s'exprimer, incapable de lui dire qu'elle était importante à ses yeux. Imbécile et il en payait les lourdes conséquences. Alors quand elle avait enfin relevé son regard vers lui, une micne étincelle de joie avait traversé les prunelles sombres. Il existait, il existerait pendant quelques secondes a ses yeux. Le temps de lu iexpliquer, de tout lui dire, de lui demander pardon mais ceci n'avait pas suffit, une nouvelle fois.

    « Avais. Et tu as un ami. Malefoy tu sais ? Cet espèce de blond pervers et raciste. Celui qui t'as probablement appris comment dompter tes soit-disant "amis" à l'aide d'impardonnables. »

    Non! Malefoy n'était pas son ami, ce n'était que... qu'une connaissance, oui, c'est cela. Il n'était rien de plus. Un ami ne vous aurais pas entrainer sur unhe pente glissante, il n'aurait jamais été hypocrite avec vous. Un véritable ami... une amie et elle se trouvait devant lui. Leur passé se trouvait là et lui, il l'avait rageugement piétiné. Regret alors qu'il écoutait les paroles de la jeune femme sans pouvoir dire quique ce soit, craignant alors de dire des paroles qu'il regretterait. Mais Lily ne comprenait pas ce que Lucius avait pu lui apporter. Sans lui, que serait-il devenu aujourd'hui ? Un vulgaire partisan de l'Ordre du Phénix ? Le bien, il serait dans le même camp que Lily et probablement que jamais leur amitié l'aurait volé en eclats. Mais Bien et Mal n'existaient aux yeux de ce jeune homme, là n'étaient que des conception et il ne voyait aucun mal a abattre les Moldus, une espèce inférieur et incapable. Mais Lily, dans tout ça ? Issue d'une famille de Moldu, de Sans-Puvoirs. Severus l'avait toujours mis de coté, car elle était différente, elle ainsi que sa famille -Pétunia étant exluce- . Car selon lui, les Moldus étaient tous comme son père, cet idiot, ce salaud qu'il avait lui même tuer et pour ceci il fallait abattre ces gens, qu'il n'en reste aucun. Mais pas sa Lily, jamais. Différente...

    - Ce n'est pas pareil ! Il... ce n'est pas un ami... Il cherchait ses mots. Etonnant pour la Vipère qu'il était. Ce n'est pas comme avec toi...

    Rien ne serait plus jamais comme avant. Jamais il ne trouverait une autre personne comme Lily. Il l'avait comprit. Une personne capable de le comprendre, une personne capable de supporter ses sauts d'humeur et son coté haissable. Lily avait réussi mais aujourd'hui... il doutait que ses excuses aient un but, un vulgaire impact sur le jugement de la Lionne chez qui la colère animait ses paroles.

    « Tu dis que tu regrettes... mais comment veux-tu que je te crois ? Tu aurais pu me tuer je suis certaine que tu n'aurais pas vu la différence ! Il faut toujours que tu réfléchisse après ! Tu... »


    * Comment veux-tu que je te prouve que je regrette tout ce que j'ai pu faire ? *

    Encore une fois il n'avait pas répondu a la question de Lily, question qui au final se voulait réthorique puisqu'il doutait qu'elle attende une réelle réponce. Et ses paroles, toujours plsu accusatrices, il les encaissait, tentant de ne rien devoiler de ce qu'il pouvait ressentir. Dépit, degout de soi. Il avait deja ressenti ceci, il le ressentait un peu plsu chaque jour en croisant Lily, en particulier lorsqu'elle était accompagnée de Potter et qu'elle semblait si heureuse. Poignar qui lentement s'enfoncait... poignard qui finirait par le détruire si il n'y mettait pas un terme avant. Il ne pouvait la perdre, il ne voulait pas. Puis, ce sortièlge qu'il avait lancé, oui, Severus aurait pu la tuer, une telle puissance, une telle haine... mais il s'était ravisé a temps, il avait mis un terme a sa folie alors Lily avait faux. Et comment etre aveugle a ce point ? La tuer... jamais. Il préférait la voir aux cotés de Potter que de la savoir morte, que de savoir que ces deux prunelles emeraudes ne brilleraient plus jamais d'un eclat de joie, de haine, de colère.

    « Regarde-moi quand je te parle ! Jamais je ne pourrais te faire à nouveau conf-. »

    Il n'avait tourné la tete, ayant amorcé un pas, preférant fuir maintenant que de reveler une facette de lui qu'elle n'avait pu voir... un coté qu'il avait toujours su voilé. La faiblesse, l'éclatement du masque qui s'était forgé. Rogue était donc capable de pleurer et ceci malgrè son apparence, ce qu'il laissait croire sur sa soit disans force. Il n'en était rien. L'amitié, la perte de celle-ci lui faisait perdre toute contenance. Et savoir que Lily l'observait, avait probablement pitié de ce qu'il lui montrait ne faisait que de renforcer la haine qu'il ressentait... contre lui. Puis, ses mains qui s'étaient posées sur son visage, mains qui avaient effacé ses larmes, il avait posé les siennes sur celles de la jeuen femme, les retirant. Il n'avait besoin de ceci même si sa conscience lui criait le contraire. Ne pas croire qu'elle faisait ceci parce qu'elle ressentait un soupçon d'amour pour lui, c'était faux, illusion. Alors il s'était reculé en même temps qu'elle l'avait fui. Regard qui s'était dirigé vers elle... celle qui lui tournait le dos. Il aurait tant souhaité qu'elle ne parte pas, que ses mains se reposent encore sur son visage mais Lily avait vu le Prince faible... alors il n'était plus rien. Il ne pourrait même plus prétendre ne rien ressentir.

    « Je ne peux pas te pardonner. C'est trop... Tu as fait trop de choses... Trop de ... Imbécile. »

    Couperet qui venait de s'abattre. NON! Pas ça. Pas ces paroles. Il n'avait rien entendu, Lily n'avait pu prononcé de telles choses. Elle pouvait le pardonner, oui, il ne pourrait rester dans l'ombre, dans l'espoir qu'un jour tout s'arrange. Tout ceci conduirait a sa perte et celle-ci venait de s'amorcer. Gouffre qui s'était ouvert devant lui. Severus avait esperé, de trop, si bien que la deception faisait place a une certaine forme de haine. Desespoir qui s'emparait de lui alors que les dernières larmes avaient seché.

    - Regarde moi Lily et ose me le dire en face... va-y. Dis le que jamais tu ne pourra me pardonner... que tu es incapable de pardonner un ami... Murmures que ses paroles alors que la dernière fut criée. DIS-LE!

    Certes, tout ne pouvait etre pardonné, il le comprenait parfaitement mais qu'elle ose lui dire ceci, en lui tournant le dos, non... elle ne l'avait pas pensé. N'est-ce pas ? Elle lui avait dis ceci dans l'espoir qu'il parte... Phrases que le Prince se repetait, celles qu'il esperait vraies.

    Il pourrait changer pour elle, il en était capable, juste pour elle. Mais il était trop tard pour esperer ceci. La marque sur son bras l'obligeait a la hair. Deux camps bien trop distincts. Bien & Mal. L'amitié n'avait sa place entre eux deux, tout comme le fait qu'il ressentait bien autre chose à son egard. Jamais il ne pourrait se permettre de le lui dire. Risque bien trop grand. Savoir qu'un Mangemort est capable d'éprouver un quelconque attachemet, une Moldue qui plus est. Lily trouverait la mort... alors la solution, l'unique était donc celle-ci ? Qu'il l'ignore... la haisse ? Non, il devait y en avoir une autre, assurement. On ne pouvait pas tout détruire pour une histoire d'idéaux, d'un tatouage. Et pourtant, la naiveté du Prince était trop grande en cet instant...


    - Je ne veux pas te perdre...


_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Lun 11 Aoû - 19:17


Découvrez Blue!


    Severus - « Ce n'est pas pareil ! Il... ce n'est pas un ami... Ce n'est pas comme avec toi... »

    Mensonge. Vérité. Elle ne savait que penser de cela. Bien sur qu'elle savait que sa relation avec Malefoy ne pouvait pas être la même qu'avec elle. Tout avait été trop... fusionnel entre eux deux. Ils s'étaient trop attachés l'un à l'autre. Elle s'était trop attachée à lui. Avec Malefoy, ça n'était probablement qu'un jeu d'influence. Le blond ne valait pas mieux que ça. Plus que tout au monde, c'était surement lui qu'elle haïssait le plus. Pour lui avoir voler Severus. Pour lui avoir fait miroiter trop d'honneurs, une autre vie. Il avait fuit celle qu'il avait partagé avec elle. Intolérable. Il l'avait corrompu aux pires faits de magie noire. Ame perdue. Par la faute au blond. Le tuer serait un plaisir indescriptible. Mais ce n'était pas Malefoy qui lui faisait face. Un autre mangemort. Son "ami". Ancien. Il ne semblait pas voir cela. Elle n'avait pu que l'enfoncer un peu plus. Il osait lui dire qu'il regrettait ses paroles. Mais tellement tard. Si tard. Trop tard. Des paroles qu'elle aurait voulu entendre bien des années plus tôt. Assurance d'une confiance et d'une affection dont elle avait eut besoin et qu'il avait refusé de lui donner. Elle n'avait pu qu'en conclure qu'il ne tenait pas tant que ça à elle. Elle l'aurait su dans le cas contraire.

    Mais ces larmes sur son visage. Vision insupportable. Lui que malgré tout elle continuait à voir comme son héros. Il n'avait jamais réussit à détruire totalement cette image en elle. Si, trois semaines auparavant peut-être. Mais ce sentiment avait été implanté pendant trop longtemps pour qu'il ne resurgisse pas en cet instant. C'était elle qui pleurait dans ses bras, non l'inverse. Jamais. Larmes qu'elle n'avait jamais vu. N'aurait jamais voulu voir. Elle les avait effacées mais bien vite il l'en avait empêché. Geste qu'elle prit pour un aveu. Il n'acceptait même pas qu'elle fasse le moindre geste vers lui. Le dégoutait-elle à ce point ? Ce geste d'affection, si simple, si sincère. Peut-être le seul moment où ses sentiments passés avaient fait leur apparition. Mais non. Il avait fallut qu'il refuse cela. Une fois encore. Il fallait toujours qu'il lui fasse des signes contradictoires. Qu'il la perde avec son attitude. Elle s'était éloignée de lui. A quoi bon. Tout espoir serait déçu de toute manière. Voilà ce qu'elle avait voulu lui dire en reprenant la parole. Trop d'espoirs déçus. Trop de blessures à cause de lui. Les rouvrir ferait trop mal pour qu'elle le supporte. Il n'avait qu'à accepter cela s'il n'était même pas prêt, lui, à l'apprécier. Et pourquoi vouloir de l'amitié d'une sang-de-bourbe ? Après tout, il était comme eux. Il tuait les moldus sans le moindre remords. Il tuait ceux qui étaient comme elle. Elle ne pouvait lui pardonner cela. Sa rancoeur avait dépassé depuis longtemps le stade de ce qu'il lui avait fait personnellement. C'était ses engagements même auprès de son Maître qui la dégoutait. L'obligeait à refuser ce qu'il cherchait. Encore fallait-il qu'il le cherche vraiment. Non. tout était trop compliqué une fois encore. Comme toujours avec lui.

    Severus - « Regarde moi Lily et ose me le dire en face... va-y. Dis le que jamais tu ne pourra me pardonner... que tu es incapable de pardonner un ami... DIS-LE! »

    Elle avait fait volte-face, son regard exprimant toute la douleur qu'elle ressentait en cet instant. Tous ces sentiments qui ne cessaient de se faire violence en elle.

    Lily - « Je ne peux pas te pardonner Sev'. Tu aurais très bien pu tuer mes parents, tu... Je ne peux pas être amie avec un mangemort... De toute manière, pourquoi vouloir que je te pardonne ? Ca ne servirait à rien.. »

    Découragement. Oui, ça serait inutile. Lui pardonner ce qu'il lui avait fait, pour avoir plus de crimes à lui pardonner par la suite ? Non. Ce n'était pas possible. Et puis, plus rien ne les reliait à présent. Si ce n'était ces sentiments... Sev'. Elle l'accusait d'être mangemort tout en utilisant le surnom qu'elle lui donnait quand ils étaient encore amis. Illustration même du trouble profond de la lionne. Incapable de pardonner un ami. Merlin savait qu'elle aurait pu lui pardonner beaucoup, qu'elle l'avait fait. Mais il y avait des limites à cela. Elle ne pouvait pas tout pardonner. C'était impossible. Il devait comprendre cela. Comprendre que certaines choses font trop mal pour que l'on puisse passer au-dessus. Comprendre que.... même si elle avait besoin de lui, elle ne pouvait pas sacrifier ses sentiments. Pas ainsi. Pas en étant certaine qu'il ne ferait que détruire tout ce qu'il restait. Tout ce qu'elle avait reconstruit depuis qu'il était mort à ses yeux. Mais là... Non. Elle s'était recroquevillée un peu plus sur elle même. Comme une enfant qui aurait peur des coups. Peur de ce qui pouvait arriver. Peur d'avoir mal. Fragile. Elle l'avait toujours été avec lui. Sans lui plutôt. Sans lui à ses côtés.

    Severus - « Je ne veux pas te perdre... »

    Elle avait violemment détourné le visage. Lui tournant à nouveau le dos. Elle se mordait les joues. Non. Pas ça... Elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas lui montrer cette fragilité. Il ne saurait que trop en jouer. Encore une fois, se jouer d'elle. Mais il était trop tard. Ces paroles... Elle les avait attendues trop longtemps. Savoir qu'elle comptait à ses yeux. Savoir... il ne voulait pas la perdre. Mais pour elle, il était perdu à ses yeux. Définitivement ? Non. Jamais. Toujours elle avait espéré. Toujours. Et maintenant qu'il prononçait ces paroles. Elle avait craqué. Des larmes silencieuses s'étaient mises à couler le long de ses joues sans qu'elle ne puisse rien faire pour les stopper. Severus... Merlin. Severus... Et ce sont ses souvenirs, leurs souvenirs, qui étaient en train de la torturer. Combien de fois elle aurait souhaiter entendre ces paroles en étant dans ses bras ? Combien de fois avait-elle rêvé de les entendre ? Lui qui avait finit par peupler ses rêves... Et cela, peu de temps avant que tout ne soit détruit. Les gamins qui étaient devenus adolescents et qui avaient changés avec cela. Mais pourtant... pouvait-elle accepter cela aujourd'hui ? Il ne voulait pas la perdre, mais le mal était probablement déjà fait. Quoique. Si elle ne tenait pas à lui, elle n'aurait certainement pas mal. Pas comme cela. Et c'est avec des miettes de volonté qu'elle tenta, encore une fois, de le repousser.

    Lily - « Tu m'as perdue il y a longtemps. Ce ne sont pas de simples paroles qui... qui suffiront à te faire pardonner ce que tu m'as fait. »

    Voix brisée. Sanglots qu'elle retenait du mieux qu'elle le pouvait.

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mar 12 Aoû - 17:24




    « Tu aurais très bien pu tuer mes parents, tu... Je ne peux pas être amie avec un Mangemort... »
    [/center]

    C'est exactement ce a quoi il avait pensé quelques secondes plus tôt, réflexion hasardeuse, effrayante. Severus avait réalisé que quoiqu'il fasse ou dise, jamais elle ne pourrait redevenir comme avant, tout comme lui. Il ne pourrait être ce gamin, à nouveau, d'ailleurs, Severus était mort, depuis longtemps, ne restait que quelques rares morceaux de cette époque où il était encore insouciant, capable d'éprouver autre chose que la haine profonde qui semblait guider chacune de ses actions. Et faire revivre le gosse ne serait possible, pas tant que Lily ne l'aurait pas pardonner, mais le pouvait-elle ? Non, assurément que non. Il ne lui avait causé que trop de tord et sa plus grande erreur avait été de frapper avec la magie elle-même. Les mots n'avaient été assez tranchants, violents a son goût, alors le Prince avait directement frapper, voulant voir la douleur inscrite sur le visage de la rousse. Image qui défilait, revenait, accusatrice lorsqu'il osait fermer les yeux. Et ses cauchemars, peuplés de morts, Moldus qui lui en voulait, souhaitaient le tuer ou qui imploraient sa pitié. Là étaient les pires, revoir ces yeux implorants... des Sans-Pouvoirs qui ne comprenaient pas ce qu'on pouvait bien leur vouloir. Des gens qu'un banalité extrême chez qui la Mort venait frapper, un soir, car celle-ci n'avait eu son quota de violence, de décès. Les Mangemorts représentaient cette image. Baguette qui parfois avait tremblé face a des enfants. Ils avaient le droit de vivre, ils n'avaient encore commis les pires atrocités. "Plus ils sont tués jeune, moins il y aura de problème plus tard." - Mais comment ? Qui était capable d'une telle horreur ? Le Prince n'avait été capable de torturé des enfants, ainsi que des femmes, il avait toujours eu recourt a ce sortilège, fatal... éclair vert. Mais il ne pourra se contenter de ceci, a chaque fois. Son Maître se poserait des questions et là, Lily qui avait évoqué ses parents. Imaginer Sydney et Emma, deux personnes tout a fait charmantes abattues de sa main. non! Son regard s'était un peu plus durci a cette simple idée. Pétunia, là, il n'aurait eu aucun problème, Severus ne pouvait supporter la soeur de Lily, mais les parents de son amie -ancienne amie- , jamais. Alors, pourquoi épargner les parents de la Lionne alors qu'ils rentraient dans les fameux critères de sélection de son Maître ? Il ne pourrait se permettre une exception si jamais ils venaient a s'en prendre a la famille Evans et cette idée l'effrayait... qu'un jour le Lord décide de rayer Evans de la liste des Moldus.

    « Non... pas eux, jamais. Je sais que tu tiens a tes parents. »

    Mais chaque enfant tiens a ses parents -bien qu'il y ait parfois des exception- alors les paroles de l'ancien Serpentard n'avaient aucune valeurs. Car tous ces enfants qui avaient vu leur parents mourir sous l'assaut des Mangemorts, ils y tenaient a leur famille. Personne ne souhaite voir son père, sa mère mourir mais Severus réduisait tout à Lily. Les autres, pour le moment, ils n'avaient d’intérêt. Tant qu'il pouvait éviter Lily et sa famille, tout irait bien... Tant qu'elle vivra, le monde se portera à merveille. Aveuglement que le jugement du Mangemort qui ne vivait plus que pour celle qui s'était éloignée de lui. Celle qu'il aimait alors que jamais il n'obtiendrais quoique ce soit d'elle. Mais Severus n'avait toujours pas compris. Il ne comprendrait jamais que le camp qu'il avait choisi n'était qu'un fossé entre eux, entre leur amitié qu'il avait lui-même brisé.

    « De toute manière, pourquoi vouloir que je te pardonne ? Ça ne servirait à rien.. »

    Regard presque assassin qu'il avait adressé a Lily, sans réellement le vouloir. La dureté des paroles de la jeune femme avait fais que... insupportable idée. Comment pouvait-elle dire que son pardon n'avait aucune importance ? Mais elle ne voyait donc pas dans l'état qu'il était ? Et si il était Mangemort... ce n'était certainement pas par réelle envie mais par un certain désespoir. Car si ce jour là, elle ne l'avait pas repoussé pour une insulte stupide, il n'en serait pas là, avec cette marque sur le bras. Severus n'aurait pas si aveuglement suivi Lucius pour ce qu'un homme leur proposait, a tous. La reconnaissance, la gloire. Bien entendu qu'il avait toujours recherché ceci, mais Severus aurait obtenu la reconnaissance grâce a son don en Potions et pas a cause de ses meurtres plus sanglants les uns que les autres. Son nom ne se serait pas étalé sur les journaux dans la rubrique Faits-Divers mais encore une fois il était trop tard pour reculer. Un renoncement serait signe de sa mort, rien de plus, ni de moins. Et Lily qui ne comprenait toujours pas. Rien ne se serrait passé de cette manière si elle avait accepté de lui pardonner... RIEN.

    « Il n'y aurait pas ce fossé... » Ligne qu'il traça a l'aide de sa baguette... ligne dorée qui s'effaça quand il posa un pied dessus. « Et je... c'est insupportable comme situation... on ne pourra pas vivre ainsi... a se hair, continuellement. »

    On... Il parlait plus pour lui que pour Lily. Car elle, que signifierait l'acceptation du Mangemort ? Elle avait Potter, quelqu'un sur qui se raccroché mais pas lui. Severus avait perdu la seule personne en qui il avait eu confiance, la seule qui l'avait accepté bien que jamais il n'ai manifesté un quelconque remerciement pour sa présence. Était-ce cela qu'elle lui reprochait ? De vouloir d'une amitié qu'apparemment il se fichait éperdument ? Le Prince se posait de plsu en plus de questions sur le pourquoi d'une décision si négative. Les gens ne sont jamais si rancuniers, quoique lui... il l'était parfaitement avec Potter mais ce n'était la même histoire. Là, un sentiment était a prendre en compte. Une amitié qui n'avait et n'aurait jamais d'égal et pour ceci, elle pouvait le pardonner.

    « Tu ne peux pas renier notre amitié du jour au lendemain... comme ça... tu... es trop importante pour être perdue. »

    Jamais encore il n'avait osé lui avoué de telles choses. Sentiments a demi voilés. Sa Lily... Severus supportait de moins en moins cet éloignement, tout comme il n'arrivait a supporter les éclats de haine dans les yeux verts. Alors, en dernier recours, espoir ? Il les avait craché ces paroles qu'il retenait depuis de nombreuses années. Incapable de se dévoilé, de montrer qu'il tenait à elle et aujourd’hui... alors que leur amitié était presque a volé en éclat au moindre élan de colère, il tentait, essayant d'exprimer ce qu'il pouvait ressentir pour elle... Lily et ce qu'elle représentait pour lui, il ne mettrait jamais de mot là dessus. C'était bien trop grand, important. Inqualifiable la place qu'elle avait su prendre a l'intérieur du coeur de glace qu'il semblait protéger.

    « Tu m'as perdue il y a longtemps. Ce ne sont pas de simples paroles qui... qui suffiront à te faire pardonner ce que tu m'as fait. »

    Nouveau poignard qui s'enfonçait un plus profondément. Il ne l'avait pas perdu, faux. Il avait vainement tenté de la rattraper et pour ceci, Severus ferrait tout pour ne pas qu'elle s'éloigne, de trop. Ainsi, malgré sa réticence, sa crainte qu'elle ne le fui, il avait contourné la balançoire, son regard s'était posé sur la jeune femme qui tentait tant bien que mal de retenir ses émotions. Larmes ? Il l'avait compris dans l'intention de la voix de Lily.

    « Je ne te perdrai pas... jamais. »

    Ses mains s'étaient posées sur les bras de Lily, la sommant ainsi d'arrêter de se cacher, et lentement, il lui avait relevé la tête... que ses yeux ne quitte plus les siens. Sa Lionne, celle avec qui il avait pu partager des moments inoubliables, celle a qui il avait fais découvrir la magie. Celle qu'il avait émerveillé par ses maigres talents de Sorcier étant enfant et aujourd’hui, il n'avait plus de quoi lui rendre cette fabuleuse étincelle de joie qui brillait dans ses yeux de couleur émeraude. Le Prince restait là, en silence, observant le visage de Lily. Son amie qu'il n'abandonnerait pas, qu'il ne pourrait oublier. Amie pour qui les sentiments avaient évolués mais ceci, il le garderait pour lui. A quoi bon ? Il ne voulait que racheter ce qu'il avait perdu. Mais incapable de parler, de placer des mots, il s'était un peu plsu approché d'elle, prenant ses mains dans les siennes, la forçant a se lever, a quitter cette maudite balançoire. Plusieurs secondes passèrent avant que la folie ne l'emporte. Les paroles ne suffisaient pas, et les gestes ? Peut-être que... Gamin hésitant, perdu. Il connaissait le tempérament de feu de Lily mais qu’importe… il était trop tard pour avoir des regrets. Il l’avait embrassé, furtivement, se reculant tout aussi vite, n’ayant eu le temps d’apprécier quoique ce soit, car là n’avait été son but. Juste lui prouver qu’il l’aimait, qu’il ne pourrait jamais rien faire contre elle malgré son geste de l’autre jour. Elle resterait la seule… unique.

    « Je… pardon. » Il avait baissé la tête un court instant, confus. » Mais si avec ce que j’ai pu te dire ceci ne te suffisait pas, alors voila… tu me manque Lily… ta simple présence. Ton simple sourire, tes éclats de rire, étendre pester contre les autres… »

_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mar 12 Aoû - 18:38

    Severus - « Non... pas eux, jamais. Je sais que tu tiens a tes parents. »
    Lily - « Et les autres ? Et toi ? Si c'était les tiens qui se faisaient tuer arbitrairement, tu dirais quoi ? »

    Exception. C'était déjà ça quand elle s'était mise à le haïr. Il ne cessait de lui dire qu'elle, ce n'était pas comme les autres. Qu'elle était spéciale. Qu'il ne pouvait pas lui faire le moindre mal. Mais il ne voyait pas. Il se battait contre ceux qui étaient comme elle. Des amis. Des proches. Des inconnus. Qu'importe. Des innocents. Il ne voyait pas cela. Il ne l'avait jamais vu. Il avait toujours voué une haine certaine envers les moldus sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Une de ces nombreuses interrogations à son sujet. Il avait fallut qu'il ne voit pas le monde comme elle. Pourtant elle avait essayé. Tellement de fois. Essayer de lui prouver qu'ils étaient tous pareils. Essayer de lui montrer que Malefoy avait tort, que le Mage Noir avait tort, qu'il avait tort. Mais il n'avait jamais accepté cela. Et aujourd'hui plus que jamais, ses idées le conduisait à des actions qu'elle ne pouvait pas soutenir. En aucun cas. Des actions qui la dégoutaient. Qu'elle haïssait. Pourquoi avait-il fallut qu'il en arrive là ? S'exclure lui-même de son monde. Leur monde. Renier ses origines. Renier ce qui avait fait leur force. Il avait du tuer tellement de fois. Elle ne voulait savoir exactement combien. Des familles déchirées par sa faute. Combien ? Question. Une de plus. Une qui resterait. Et ses parents à lui ? Elle ne savait presque rien d'eux. Ils pourraient être mort, cela ne changerait rien. Elle ne les avait jamais connu. Il ne pouvait donc pas imaginer ce que ça pouvait faire à certain de perdre leur mère, leur père. Il lui semblait tellement impossible qu'un tel fait soit. Pour elle, il était évident qu'il ne pouvait pas faire ça s'il comprenait la douleur, la destruction que cela entraînait. Tellement d'interrogations. De cheminements de pensée qui ne la menaient nulle part. Une fois encore. Une fois de plus. C'était toujours ainsi. Peut-être que c'était ça plus que le reste qui la décourageait. Et il lui en voulait pour cela. Ce regard. Il la haïssait. Elle le savait. Et pourtant... il ne cessait de se contredire. Ne voyait-il donc pas la situation dans laquelle elle était ? Dans laquelle il l'avait mise ? La Marque qu'il portait sur son bras était la garantie qu'il y aurait encore d'autres crimes à pardonner. D'autres promesss bafouées. Sur ce chemin là, l'espoir n'existait pas. Choix qu'elle ne comprenait pas. Lui, esclave. Jamais elle ne comprendrait pourquoi il avait fait cela. Pas lui.

    Severus - « On ne pourra pas vivre ainsi... a se hair, continuellement. »

    Réponse évidente qui ne réglait en rien la situation. Ce qui était entre eux était bien plus important que cette mince ligne dorée qu'il avait fait disparaître. Ce n'était pas d'un simple geste, d'une seule envie que tout pourrait être réparé. Trop de choses entravait leurs routes. Mais vivre ainsi... Ce n'était qu'un peu plus difficile jour après jour. Le haïr. Non pas qu'il n'y ai rien d'haïssable en lui, non. Bien au contraire. Mais il y avait aussi ces souvenirs qui se faisaient toujours un peu plus présents. Un peu plus fort. Et résister devenait tous les jours un peu plus dur. Le voir s'enfoncer dans la Magie Noire, perdre totalement ce qui l'avait rendu fascinant à ses yeux, ce qu'elle admirait, était probablement la pire des punitions. Alors quoi. Tendre la main pour le sauver ? Il était trop tard pour cela. Elle en était sure. Maintenant qu'il avait pris la Marque, jamais plus il ne serait libre de ses choix, de ses idées. Elle ne pouvait plus rien faire pour lui. Et membre de l'Ordre, elle ne pouvait se permettre nul rapprochement avec un mangemort. Trop de secrets, trop de vies dépendaient de cette organisation. Trop d'espoirs.

    Severus - « Tu ne peux pas renier notre amitié du jour au lendemain... comme ça... tu... es trop importante pour être perdue. »
    Lily - « C'est toi qui l'a reniée.... Toi qui.... qui a tout fait pour que je parte. »

    Mensonges. Ce n'était pas vraiment vrai. Elle aurait pu accepter de lui pardonner. Mais non. Elle s'était éloignée. Elle qui avait coupé tous les ponts avec lui. Qui l'avait méprisé en apparence pendant si longtemps. Après tant d'années, il semblait revenir vers elle, enfin. Mais était-ce vraiment ce qu'elle voulait ? Le revoir ? Le retrouver ? Lui pardonner ? Non. Elle était incapable de cela. Trop de meurtres. Trop de choses avaient été refoulées pendant trop longtemps. Et là... peut-être mentait-il. Peut-être que ses paroles n'étaient destinées qu'à mieux la récupérer pour mieux la détruire par la suite. Pourtant, elle voudrait croire. Elle aimerait croire qu'il était sincère. Elle voulait le croire. Rêve qui devenait peut-être réalité. Dans ce parc. Leur parc. Là où ils s'étaient si souvent retrouvés. Une fois de plus. Peut-être... Non. Elle n'en était pas capable. Il y avait trop de risques. Fait qu'elle avait finit par lui avouer, du bout des lèvres. Elle ne pouvait pas lui pardonner. Mais elle aurait tellement voulu le faire. Tellement voulu le retrouver. Tellement voulu être dans ses bras, une fois encore. Se sentir protégée par lui. Ne plus le voir comme une menace. Tellement... Les larmes coulaient doucement le long de ses joues. Silencieusement, ou presque.

    Severus - « Je ne te perdrai pas... jamais. »

    Désespoir qui ne fut qu'un peu plus grand en entendant cela. Torture. Elle non plus ne voulait pas le perdre. Elle aussi voulait toujours le voir à ses côtés. Douter de sa sincérité était devenu presque impossible. Lui... Ses mains sur ses bras. Elle ne l'avait pas repoussé, tremblant seulement un peu plus sous le coup de l'émotion. Elle n'avait imposé aucune résistance non plus quand il releva son visage vers le sien. Pour la première fois depuis longtemps, les pupilles émeraudes étaient plongées dans les onyx de l'homme sans qu'aucune haine ne puisse y être lue. Tristesse profonde. Simplement cela. Douleur parce qu'il lui manquait. Tellement. Celui avec qui elle avait tout vécut. Tout découvert. Non. C'est James qui avait pris le relai. Avec James qu'elle avait quitté définitivement l'enfance. Mais si la situation avait été différente. Si elle ne l'avait pas perdu pendant si longtemps, peut-être que c'est avec lui qu'elle aurait découvert cela. Lui qui était là avec elle aujourd'hui. Lui qui ne voulait plus de cette haine entre eux. Lui qui voulait qu'elle lui donne une nouvelle chance. Les mots étaient inutiles. Quoi qu'elle dise, ça ne saurait exprimer convenablement ce qu'elle ressentait maintenant. Et c'est comme hypnotisée qu'elle se leva sur son invitation, ses mains dans les siennes. De longues secondes s'écoulèrent. Elle était incapable de quitter son regard des yeux. Incapable de fuir. Pouvoir qu'il avait toujours sur elle. Fascination qui, malgré tout, était encore là, au fond d'elle-même.

    C'est pourquoi elle n'avait pas reculée. Ce baiser, furtif. Suprise. Elle n'avait pas fait le moindre geste. Comprenant seulement après ce qu'il venait de faire alors qu'il s'éloignait. S'excusait. Regard qui cherchait le sien. Chose qu'il ne pouvait pas comprendre. Pas savoir. Chose dont elle avait honte aujourd'hui en réalité. En pensant à James. Mais il fut un temps où la surprise n'aurait pas été. Une époque qui lui semblait si lointaine à présent où, dans son sommeil, dans ses rêves, l'ami avait été plus que cela. C'était peut-être pour cela qu'elle avait été si profondément blessée par ses paroles à l'époque. Parce qu'en plus de renier leur amitié, il avait renié ces sentiments naissant chez elle. L'obligeant à les détruire sur le champ.

    Severus - « Mais si avec ce que j’ai pu te dire ceci ne te suffisait pas, alors voila… tu me manque Lily… ta simple présence. Ton simple sourire, tes éclats de rire, étendre pester contre les autres… »

    Silence qui lui avait répondu.
    Elle n'avait toujours pas bougé. Au-delà de toute réaction. Mais plus pour longtemps.


    Regard qui afficha soudainement une colère violente.

    Gifle. Sèche. Forte.
    Avant qu'elle ne se jette à son cou, le serrant de toutes ses forces dans ses bras. Le coeur tambourinant contre sa poitrine.

    Lily - « Il t'auras fallut tout ce temps. Merlin Sev'... J'ai tellement besoin de toi moi aussi... »

    Tout n'était pas encore pardonné, mais déjà, elle l'avait retrouvée.

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mar 12 Aoû - 19:48


Découvrez Patrick Doyle!


« Et les autres ? Et toi ? Si c'était les tiens qui se faisaient tuer arbitrairement, tu dirais quoi ? »
« Ils sont déjà morts. »

    Révélation. Jamais il ne lui avait parlé de ses parents, ou si peu, assez pour qu'elle sache que son père était un médiocre Moldu et sa mère une Sorcière mais le reste... le fait que son père était un homme haïssable, jamais Severus n'avait évoqué ce fait. D'ailleurs, avait-il seulement dis a Lily le prénom de ses parents ? Il ne savait. Et tout ce qu'il y avait a savoir dans cette histoire c'est qu'ils étaient morts, tous les deux. Eileen abattue de la main même de son mari et lui, Tobias, tuer par son fils. Joyeux portrait familial qui se dressait devant ses yeux alors que Lily avait certainement cru qu'ils étaient encore vivant et que le bâtard qu'il était - avait cherché a les cacher au Lord. Severus était le dernier. Rogue... nom exécrable, nom qui le rendait méprisable. Mais il ne pouvait se permettre un tel égoïsme parce que ses parents n'étaient plus. Il n'avait le droit de tuer les Moldus tout en gardant Lily de coté.

    « C'est toi qui l'a reniée.... Toi qui.... qui a tout fait pour que je parte. »
    « Une insulte… une et tu t’es envolée… ce n’était qu’une excuse pour partir, n’est-ce pas ? C’est peut-etre ce que tu avais toujours voulu. T’éloigner avec une certaine dignité de celui que tu considérai comme un ami. »

    Et voila qu'a présent, elle l'accusait d'avoir renier leur amitié. Non, c'était faux, entièrement. Il n'avait eu de cesse de vouloir la retrouver... Severus avait vainement tenter de s'expliquer avec Lily et ce n'était lui qui suite a une simple insulte s'était renfermé, oubliant tout... Certes, une insulte peu commune, la plsu dégradent qu'il soit mais le Serpentard n'avait jamais voulu et c'est ce qu'il n'avait su expliqué a celle qui se tenait a l'écart.

    Puis, pour tenter de réparer ce serait-ce que quelques fragments d’amitié, pour tenter de les recoller, il avait osé ce que jamais il n’aurait pu faire par le passé. Désespéré, il avait vu dans ce geste l’un des derniers recours pour lui prouver a quel point il regrettait tout.


    Severus était tout aussi figé qu'elle, observant une réaction qui ne venait pas. Il venait de faire ce que jamais encore il n'avait osé. Il venait de prononcer des paroles qui auraient peut-etre plsu d'impact que son geste de pacotille et Lily ne disait rien, elle restait stoïque devant tout ça. Il ne comprenait pas. Qu'elle bouge, hurle, lui donne une baffe, qu'importe mais qu'elle arrête de l'observer comme si elle se trouvait devant un fantôme. Il haïssait cette impression. Mais tout aussi soudainement qu'elle s'était figé, il avait apperçu la colère dans les yeux vert. Mince crainte alors qu'il aurait voulu faire un pas en arrière mais c'était sans compter la rapidité de la jeune femme et surtout la force qu'elle mit dans son geste. Gifle, violente qui venait de s'abattre sur sa joue. Certes, Severus avait espéré une réaction mais peut-etre moins violente... lorsque... non, c'était tout bonnement impossible. Elle ne pouvait pas se trouver dans ses bras, pas après cette colère qu'il avait lu, ce geste équivoque. Le Prince était resté abasourdi pendant quelques millièmes de secondes, ne sachant quoi faire. Lily, dans ses bras, depuis tout ce temps... Lily lui était revenue alors il avait enfin consentit a la serrer dans ses bras. Lily lui pardonnait, du moins, assez pour qu'elle s'approche de lui. Bonheur, joie... que dire de cet instant ? Son coeur battait, tombourinait si fort... depuis trop longtemps. Les yeux onyx quand à eux brillaient d'un éclat qu'il avait cru mort depuis quelques années. La glace qui s'était formé autour de son coeur venait d'éclater en un millier de petits morceaux a ce simple contact. Il la maintenait contre lui, craignant qu'elle ne s'évapore, parte. Geste, jour qu'il avait tant rêvé. Revoir sa Lily et non pas cette Lionne sauvage.

    « Il t'auras fallut tout ce temps. Merlin Sev'... J'ai tellement besoin de toi moi aussi... »

    Des larmes de bonheur aurait pu démontrer a quel point il était heureux en cet instant mais seul un sourire étira les fines lèvres du Mangemort qui retrouvait son seul espoir, la seule chose, personne qui lui permettrait de se battre un peu plus. La seule qui le pardonnerait, comprendrait, essayerait. Son visage s'était enfoui dans le cou de la belle Rousse. Depuis combien de temps n'avait-il pu eu le droit d'humer son parfum ? De se perdre dans ses cheveux de feu ? Tout ceci ne pouvait être que rêve pour le sombre prince. Mais non, rien ne s'évapora lorsqu'il se détacha lentement de Lily. Elle resta là, a son plus grand soulagement.

    « Merci Lily… merci. »

    Il vivait...


_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mar 12 Aoû - 20:57



    Severus - « Ils sont déjà morts. »

    Couperêt. Non. Elle n'y croyait pas. Et puis.... comment pouvait-il lui annoncer cela comme ça ? Avec un tel détachement ? Non. Cela, Lily ne pouvait pas le croire. Il ne pouvait être orphelin. Il ne pouvait être... seul. Car là avait peut-être été son seul réconfort toutes ces années. Se dire qu'elle ne l'avait pas abandonné seul avec lui-même. Se dire que sa mère qu'il semblait apprécier pouvait le raisonner, lui faire voir la vérité. Il y avait beaucoup de questions qu'elle brûlait de lui poser. Quand ? Comment ? Pourquoi ? Et si... peur profonde. Et si ils étaient morts alors qu'ils étaient amis sans qu'elle ne le sache. Non. Cela elle ne se le pardonnerait pas. Aveuglée, sur ce point. Sujet qu'elle avait laissé tomber. Après tout. Non. Ne plus y penser. Ca ne le concernait pas. Sa vie ne le concernait pas. Et pourtant.

    Severus - « Une insulte… une et tu t’es envolée… ce n’était qu’une excuse pour partir, n’est-ce pas ? C’est peut-etre ce que tu avais toujours voulu. T’éloigner avec une certaine dignité de celui que tu considérai comme un ami. »
    Lily - « Ce n'est pas .... non... »

    A croire qu'elle n'avait même pas la force de lutter contre cette affirmation. La force de trouver les mots pour lui prouver à quel point il avait été important pour elle. Etait toujours. Mais pourtant. Il avait tellement raison. Elle le savait. Mais enfoncée dans son orgueil, sa fierté, ses principes, elle n'avait sut reconnaître cela à temps. Accepter de faire marche arrière. Faire un pas vers lui. Alors que lui avait essayé. Il avait tenté à l'époque de se faire pardonner, de s'expliquer, et elle l'avait refoulé. Lui demandant de partir, sans vouloir l'écouter. Le coeur déchiré. Elle aurait du lutter. Pour eux. Pour ne pas tout détruire. Croire en lui encore un peu, mais elle n'en avait pas eut la force. Pas après ce qu'il lui avait craché à la figure. Tout laisser tomber. L'abandonner. Littéralement. Le laisser tomber, totalement. Comme elle pensait que lui l'avait laissée tomber.

    Mais elle avait eut tellement faux. Ses paroles. Ses gestes. Il avait tout fait en cet instant pour lui prouver qu'il tenait à elle. Qu'elle n'était pas rien pour lui. Qu'elle comptait pour lui. Réellement. Qu'elle lui manquait. Qu'il avait besoin d'elle. Toutes ces années elle avait attendu cela. Pas un baiser certes. Mais le geste était tellement révélateur. Ca n'avait rien de commun avec ce qu'elle partageait avec James. Juste le geste ultime pour lui montrer combien il tenait à elle. Fourberie qu'elle ne voulait plus voir, plus imaginer. Elle voulait y croire. Lui, sincère. Elle se raccrochait désespérement à cette idée. Elle avait besoin de lui. Et elle ne faisait que se rendre compte de l'importance qu'il avait toujours eut à ses yeux. Toujours. Ils avaient vécut trop de choses ensembles, partagés trop d'instants pour que la perte ne se fasse pas sentir. Avec violence. Elle l'avait giflé. Juste pour qu'il sache cela. Qu'il sache combien il lui avait fait mal. Combien elle avait souffert loin de lui toutes ces années. Et cela pour des mots qu'elle avait cru ne jamais entendre. Pour retrouver une affection qu'elle avait pensée inexistante. Perdue à tout jamais. Mais non. Bien au contraire. C'est en se retrouvant contre lui que la panique l'avait le plus gagné. Ce besoin. Le serrer dans ses bras. Sentir son odeur. Ses bras autour d'elle. Sentir son coeur battre contre elle. Merlin. Que c'était bon de ressentir tout cela. Que de le retrouver, lui. Elle ne voulait pas le quitter. Instant qu'elle aurait voulut prolonger. Longtemps. Une éternité même. Se sentir heureuse, dans ses bras. Joie indescriptible. Il était là. Bel et bien là. C'était lui. Pas un fantôme. C'était la réalité et non un simple rêve. Et quand il se détacha lentement d'elle, elle eut du mal à se séparer de lui. Mains qui avaient trouvées les siennes alors qu'elle le regardait, simplement.

    Severus - « Merci Lily… merci. »

    Sourire qui s'étira sur ses lèvres alors que ses yeux étaient à nouveau troublés. Merlin. Qu'il lui manquait. Qu'il lui avait manqué. Elle avait posé sa main sur son visage finalement, retraçant de son pouce le sourire de l'homme.

    Lily - « J'aime mieux ça. Je... Les larmes ne te vont pas. »

    Phrase de gamine. Après tout, c'était peut-être ce qu'elle était. Au fond d'elle. Cette enfant qui avait trouvé un exemple en la personne de Severus. Les choses avaient bien changées depuis, mais elle n'avait cessé de penser à lui. Elle n'avait pas pu résister. De nouveau elle l'avait serré dans ses bras. C'était une sensation tellement agréable. Il n'était pas réellement pardonné. Du moins, pas pour tout. Pour ce qui était à l'origine de leur froid, oui. Il lui avait dit et montré suffisament qu'il tenait à elle pour qu'elle revienne là-dessus. Mais il y avait d'autres choses, d'autres actes qu'elle ne pouvait pas lui pardonner. Mais elle ne voulait pas penser à cela pour l'instant. Pas tout de suite. Là, elle voulait juste profiter. Encore un peu.

    Quoique.

    Elle se souvint soudainement de ce qu'il lui avait dit un peu plus tôt. Sur ses parents. Elle devait savoir. Elle avait besoin de savoir. Elle s'était écartée de lui, légèrement. Suffisament pour pouvoir croiser de nouveau son regard. Peur de sa réponse. Peur aussi qu'il ne réponde pas. Mais... mieux valait pour elle calmer de suite cela. Cette culpabilité qui grondait en elle. Elle ne voulait pas que cela se développe. Surtout si c'était pour rien. Quoique. Ce ne serait pas pour rien. Enfin, elle s'était décidée à lui poser sa question.

    Lily - « Je... Sev'.... Tes parents... Je... Qu'est-ce qui est arrivé ? »

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mar 12 Aoû - 22:15


    « Je... Sev'.... Tes parents... Je... Qu'est-ce qui est arrivé ? »

    Il s'était attendu a toutes les questions sauf à celle-ci. Ses parents n'avaient eu une mort dite: normale. Et pour cause, sa mère, Eileen avait été tué alors qu'il n'était qu'un gamin. Quel age avait-il lorsque ceci est arrivé ? Dix, douze ans au plus tard, tout ceci était bien flou dans l'esprit de Severus qui n'avait eu de cesse d'attendre la vengeance et pour ceci, il avait emmagasiner la haine, la gardant au plus profond de lui pour le jour où elle éclaterait, le jour où il lui montrerai a ce Moldu quel excellent Sorcier il était. Car Tobias, son père, n'avait eu de cesse de rabaisser son fils, critiquant de qu'il était, crachant sur sa condition de Sorcier et insultant le nom de sa défunte femme... d'ailleurs, Rogue en était venu a se demandé comment il avait pu épouser sa mère si la magie le rebutait autant. Peut-être Eileen ne lui avait-elle pas dis ? Peut-être avait-elle renoncer a toute forme de magie pour plaire a ce Moldu. Mais là encore, il ne comprenait pas. Un ivrogne, un homme violent. C'est tout ce qu'il avait connu de son "père" et ceci avait suffit au petit garçon qu'il était a l'époque pour le détester, le hair. Quant a sa mère, Severus lui avait toujours voué une certaine forme d'affection mais morte trop tôt, il s'était replié sur lui-même, bridant toutes les émotions qu'il aurait du connaitre en tant qu'enfant. Certes, la joie, le bonheur, il avait connu ceci mais auprès de Lily, seulement auprès de cette jeune fille, Sorcière alors qu'elle venait d'une famille de Moldue. Son amie, la seule qu'il n'ai jamais eu.

    C'est pourquoi il pouvait lui dire la vérité ce qu'il s'était passé, mais comment lui annoncer ceci ? De but en blanc ? Certainement pas. Elle fuirait, le traiterait de monstre, ce qu'il comprendrait parfaitement. Dire qu'il avait tué son père, non, elle s'éloignerait et le traiterait avec mépris car Severus avait connaissance de l'amour qu'elle pouvait porter a ses parents. Aussi, comprendre que lui ait pu hair son père avec tant de force... trouver une alternative. Lui mentir ? Non, elle était son amie et Severus se refusait a ce genre de chose. Pourtant, n'avait-il pas pendant toutes ces années menti a la Lionne ? En quelques sorte.

    « Tu ne comprendrai pas... »

    Le Mangemort s'était éloigné, lui tournant le dos alors que ses yeux fixaient un point, au loin, tentant de faire abstraction de la présence de Lily mais surtout de sa question qui n'était que dérangeante, indiscrète même. En quoi la mort de ses parents avait-elle une quelconque importance, pour elle ? Il ne voyait, ne comprenait pourquoi la curiosité de la jeune Médicomage s'était portée là dessus alors qu'il y aurait eu tant d'autres questions.

    « Eileen, ma mère est morte lorsque j'avais dix ans ou peut-etre douze... je ne sais plus... Il l'a tué, sauvagement, sans réellement sans rendre compte. Je crois que c'est le sang qui fut prise de conscience pour l'homme qui prétendait être mon père. »

    Il s'était tourné vers elle, ses yeux noirs exprimant toute la rage qu'il pouvait encore ressentir a l'égard de ce salaud qu'il avait pris soin de brûler, de déchirer. Animal qu'il avait mené dans un four géant.

    « Bien entendu... j'ai vécu avec mon père après... enfin vécu, il était rarement présent mais quand il rentrait, il ne savait faire qu'une chose... hurler, mépriser, hair. »

    Ses poings venaient de se serrer. Repenser a tout ceci, il en revoyait les images, distinctement. Violence. Et sa baguette qui crachait des étincelles d'une couleur tout aussi noir que sa colère.

    « Il n'aimait pas la magie... pas comme tes parents vois-tu. Eux... ils auraient pu hair la magie, ils en avaient le droit, ils avaient une excuse. Quelque chose de nouveau, d'inexplicable... mais mon père, en se mariant a une Sorcière acceptait la magie mais non... JAMAIS. »

    La voix de Severus qui jusque là avait été basse et quelque peu effrayante s'était soudainement faite plus froide, plus dure. Il avait haussé la voix, comme espérant que son père l'entente et qu'il regrette mais même avec des regrets, le Prince apprécierait toujours de le tuer... l'idée même de recommencer ce qu'il avait fais ne le rebutait pas, au contraire. Et si il le pouvait, c'est sans cesse que ceci se répéterai. Entendre cet homme le supplier, hurler sous la douleur, le voir défaillir puis mourir. Oui, il voulait revivre ceci. Satisfaction personnelle que ce jour là, quelques temps après sa sortie de Poudlard.

    « J'ai fais en sorte qu'il l'aime... la magie ».


_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mar 12 Aoû - 23:34


Découvrez Clint Eastwood!




    Parler de la mort de ses parents. Ce n'était assurément pas le bon choix. Mais elle n'avait pu retenir sa question. Impossible. Les mots lui brûlaient les lèvres. Trop tard. Elle lui avait demandé. La peur au ventre. Peur de ce qu'il lui dirait. Peur de sa réaction. Ce n'était pas comme s'ils étaient véritablement redevenus les deux meilleurs amis. Loin de là. Et lui poser une telle question maintenant. Erreur. Assurément. Ils marchaient sur des oeufs. A l'avenir, elle devrait faire plus attention. D'ailleurs, elle s'en était voulu à peine les mots avaient dépassés ses lèvres. Plus vraiment certaine de vouloir savoir. Mais ce doute. Pour le meilleur et pour le pire, il lui serait ôté. Quand Severus repris la parole, elle crut qu'il s'arrêterait là. N'en dirais pas plus. Refuserait de lui répondre. Comme il avait souvent refusé de lui parler de ses parents. Un mystère de plus. Pointe de déception déjà qu'elle ressentait. Malgré tout ce qu'il s'était déjà passé, il continuait comme avant. Comme s'il pouvait ignorer que la situation avait changé. Elle s'apprêtait à lui dire qu'elle comprenait, qu'il n'avait rien à ajouter - phrases qui n'auraient été que mensonges en vérité - quand il repris la parole. A son grand étonnement.Dix, douze ans. Elle le connaissait déjà à cette époque là. Et le fait qu'il lui tourne le dos ne faisait que renforcer cette culpabilité qu'elle ressentait. Elle était morte alors qu'elle était son amie. Il ne lui avait jamais dit. Des heures durant elle lui avait parlé de sa mère, de sa soeur. Des problèmes qu'elle avait chez elle, pleurant dans ses bras. Et lui... Dos qu'elle fixait. Si elle comprenait bien ce qu'il était en train de lui dire, c'était son père qui avait tué Eileen. Elle se sentait mal soudainement. Elle n'aurait pas du lui demander cela. Vérité qui l'assaillait violemment. Elle n'avait qu'une envie. Le prendre dans ses bras de nouveau, s'excuser. Lui dire qu'elle aurait du comprendre à l'époque. Qu'elle aurait du savoir, deviner. Mais non. Elle ne s'était nullement lancée dans de telles actions. Seule chose qu'elle avait deviné. Instinct en réalité. Ne pas faire le moindre geste qu'il ourrait interpréter comme de la pitié. Du peu de choses qu'elle savait encore sur l'homme qui lui tournait le dos, c'était cela. Ne pas le prendre en pitié. Jamais. Alors elle s'était tue. Serrant les dents. Ecoutant ce qui suivit avec attention. Encaissant. Comprenant tout ce qu'elle avait raté avec lui. Tout ce qu'elle n'avait pas compris à temps. Si seulement elle avait sut... Assurément ses parents auraient été d'accord pour l'héberger, le protéger. Si seulement elle avait sut ce qu'il vivait en rentrant chez lui chaque soir.

    Jamais elle ne l'aurait laissé rentrer. Elle pouvait lire la haine dans son regard et elle savait que ce n'était pas à elle qu'elle était destinée. Non. Au père de celui-ci. Rage que même sa baguette exprimait. Elle n'aurait jamais du aborder un tel sujet. Jamais. Tout était si beau avant qu'elle ne pose sa question. Stupide lionne. Et voilà qu'à présent il criait presque. Elle ne savait pas comment réagir. Quel geste faire. Peur de l'énerver un peu plus. Peur de le perdre alors qu'elle venait seulement de le retrouver. Il avait l'air presque ailleurs en parlant. Comme revivant des souvenirs. Et puis, cette phrase. Sentence. Elle n'était pas certaine de vouloir en comprendre le sens.

    Severus - « J'ai fais en sorte qu'il l'aime... la magie ».

    Phrase lourde de menaces. Lourde de faits. Elle savait son père mort. Elle ne voulait pas en savoir plus. Autant de faits qu'elle n'aurait jamais du savoir. Elle sentait bien qu'elle avait fait une bêtise en parlant de cela. Elle ne savait comment se rattraper. Elle ne savait pas non plus comment l'interpréter. Rage face à l'impudence de sa question ? Confiance en elle qu'il voulait lui prouver ? Des faits bien différents. Elle ne savait. Elle se sentait profondément stupide. Et elle savait que quoi qu'elle fasse, ça ne saurait être approprié.

    Lily - « Je suis désolée. Je... j'aurais du savoir. ».

    Elle ne lui demandait pas de la pardonner. Elle-même ne se pardonnait pas. Il n'avait pas à le faire. Elle avait prétendue être sa meilleure amie mais n'avait jamais réellement cherché à savoir ce qu'il se passait dans sa vie. Jamais elle n'avait insisté en voyant qu'il ne souhaitait pas aborder le sujet. Elle avait croisé les bras, cherchant à retrouver à la fois un peu de chaleur et un peu de contenance, se mordillant l'intérieur des joues, observant le sol.

    Lily - « Je crois qu'il y a beaucoup de choses sur toi que j'aurais du comprendre. ».

    Soupir. Elle avait finit par relever les yeux sur lui. Regard qui lui demandait de la pardonner. Paroles qu'elle ne pouvait prononcer. Etonnant comme la situation avait pu s'inverser. Une goutte de pluie venait de lui tomber sur le bout du nez. Pluie glaciale. Fichue saison. Elle aurait préféré de la neige. Et dire qu'elle était à peine habillée pour aller dehors, un simple pull en laine sur le dos. Quelle idée que de s'être habillée en moldue.

    Lily - « On devrait s'abriter... ».

    Remarque quelque peu stupide. D'autant plus que ce n'était pas la pluie qui la dérangeait le plus mais le froid. Seulement... après ce qu'il venait de se passer, elle se voyait mal dire cela à Severus. Et puis, il ferait quoi d'abord ? Rien. Ce n'était pas James. Elle avait fait un pas vers lui, voulant lui prendre la main. Rétablir ce contact qui avait été stupidement rompu. Mais elle s'était ravisée. Non. Ce n'était pas James. Elle ne pouvait pas se permettre de s'introduire comme ça auprès de lui. Lui imposer cette proximité. Le geste avait été à peine esquissé avant que sa main ne retombe, et qu'elle se mette, résignée, à marcher en direction de la cabane qui était en plein sur l'aire de jeu, à quelques mètres d'eux. Au moins elle pourrait grelotter à l'abri.


_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mer 13 Aoû - 0:24


« Je crois qu'il y a beaucoup de choses sur toi que j'aurais du comprendre. ».

    Peut-être... assurément mais si Severus ne s'était pas renfermé a chacune des questions de Lily lorsqu'ils n'étaient encore que des enfants, elle les aurait su, toutes ces choses horribles, son enfance non enviable... mais Severus avait toujours su garder ceci, aux yeux de tous. Il n'avait voulu la pitié de Lily tout comme il n'en souhaitait pas aujourd'hui. Ce sentiment l'écoeurait. Et la faiblesse, il ne voulait la montrer, voila pourquoi le Prince avait toujours consenti a ne rien laisser paraître, pourquoi il était devenu si froid et associal. Il ne voulait du monde, alors qu'on ne vienne le déranger.

    « On devrait s'abriter... ».

    Gouttes qui tombaient, il n'y avait fais attention. Après tout, ceci ne le dérangeait pas. Et ici, c'était habituel de la pluie en cette saison, quoique la neige aurait probablement été préférable. Cape qu'il resserré un peu plus sur ses épaules tout en observant Lily... la main de la Rousse en réalité. Elle s'était ravisée et il n'avait rien fais pour la retenir, allant même jusqu'a légèrement s'éloigner et l'observer marcher seule jusqu'a la petite cabane qui n'était pas si loin. Mais la pluie ne tarderait a réellement tomber. Vulgaires gouttes d'eau et lui, il restait là, observant la nuit tombante et Lily qui avait rejoint l'abris. Severus aurait pu, il aurait du transplaner, loin de tout ceci, mais laisser Lily seule dans cet endroit... Certes, il était Moldu et la maison de ses parents n'était pas bien loin, aussi, il n'y avait rien a craindre, mais l’ancien Serpentard ne pouvait se résigner a la laisser seule, surtout sous cette pluie devenue battante, si bien qu'il avait presque couru en direction de l'abris, pestant contre l'eau qui s'infiltrait partout où elle le pouvait.

    « Elle était plus grande avant... »

    Constatation tout a fait inutile. Car ils avaient grandi, ainsi, cette cabane était devenue petite et non immense comme auparavant. Il s'était assis a cotés de la jeune femme, enlevant sa cape trempée pour la posé a l'autre bout de la minuscule cabane, autrement dit juste a ses pieds. Il n'avait pas froid, disons, pas tant que cela, sa veste suffisait a pallier la température extérieur mais celle a ses cotés... son regard s'était posé sur Lily... elle tremblait légèrement. Fait peu étonnant avec un simple pull. Il avait levé les yeux aux ciel. Toujours aussi incapable de prendre en compte qu'ils étaient en Angleterre et non dans un pays où le soleil est le dominant. Toutefois, l'idée même de la prendre dans ses bras pour tenter de la réchauffer un minimum semblait le rebuter. Non pas que ceci lu inspirait du dégoût, certainement pas, mais Severus craignait la réaction de Lily. Le repousser, c'est ce qu'il ne voulait absolument pas.

    « Mademoiselle Evans est toujours si imprudente... tu vas attraper froid. »

    Gamin dans cet instant... gamin qui d'une manière bien détourné lui faisait remarqué qu'elle tremblait et qu'il pouvait peut-etre remédier a ce petit problème. Chose qu'il fit, en partie, puisque Severus tendit un bras en direction de Lily, l'attirant alors à lui dans un geste amical, peut-etre protecteur en réalité, voir même possessif en fait. Mais sa Lily, il y avait tellement de temps qu'il aurait souhaité faire ceci. La savoir prêt de lui, pouvoir la serrer dans ses bras. Une nouvelle fois il s'était surpris a apprécier son parfum, a apprécier sa présence, là, contre lui.

    « Je... tout ça m'a manquer... je sais que tout ne redeviendra pas avant mais... c'est déjà suffisant... amplement. »

    Murmures contre l'oreille de la Lionne...
    Bonheur indescriptible qu'il ressentait en cet instant, bonheur qui guida son geste. Un simple baiser dans le cou de la rousse. Geste que jamais encore il n’avait fais. Lui et les marques d’affection, tout ceci lui avait sembler inconnu jusque là. Mais il avait une chance de pouvoir tout dire à Lily, un jour, bien qu’elle aime Potter… alors il se contenterai de simples gestes.


    « Tu ne compte pas passé la nuit dans cette cabane pour gosse ? - Enfin… je… c’est étrange de retourner ici. »

    La maladresse incarnée.


_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Mer 13 Aoû - 17:40


Découvrez Craig Armstrong!


    [Humpf. Pas spécialement thrilling comme post, j'en ai peur.]

    Il ne venait pas. Amère constatation que celle-ci. Il ne la suivait pas. Seule, dans la cabane. Attendant. Frémissant. Et cette peine grandissante en ne le voyant pas à ses côtés. Il avait fait tellement de choses pour qu'elle l'accepte et à présent.... De simples excuses ne lui suffisait pas. Il était à peine revenu dans sa vie que, déjà, il voulait en sortir. Ce n'était qu'un rêve. Une utopie. Il ne pourrait pas refaire partie de sa vie. Un instant elle y avait crut. Court instant. Instant de bonheur. Mais maintenant. Elle avait passé la tête par l'ouverture pour le regarder. La pluie s"était mise à tomber en quantité et il n'avait toujours pas bougé. Pas le moins du monde. Il allait être trempé jusqu'aux os s'il restait là. Envie de l'appeler, lui dire de venir, la rejoindre. Mais non. S'il ne voulait pas, elle ne pouvait pas le forcer. Pincement au coeur à cette pensée. Viens Severus... Allez... Comme s'il pouvait l'entendre. Et finalement, le soulagement. Il avait finit par courir la rejoindre. Vaincu par la pluie certainement. Mais au moins, il n'avait pas transplané. Il était venu auprès d'elle.

    Severus - « Elle était plus grande avant... »

    Rire. Ou presque. Profond amusement face à sa remarque. Oui... elle était plus grande dans sa mémoire également. Souvenirs d'une époque où ils étaient bien plus petits qu'aujourd'hui. De quand ils s'étaient connus. De quand ils parlaient encore des "grandes personnes". De quand ils seraient grands. Seulement voilà. Le passage de l'enfance à l'âge à l'adulte, ils ne l'avaient pas partagés. Chacun était resté dans son coin, loin de l'autre. Comme maintenant. Côte à côte certes. Proximité forcée par la petitesse du lieu. Mais pas réellement ensembles. Juste là. Simple présence. Il avait enlevé sa cape et même si elle la savait trempée, elle ne pouvait s'empêcher de regretter de ne pas l'avoir sur le dos. La pluie avait encore fait baisser la température et elle ne pouvait pas s'empêcher de grelotter. Prendre une cape ou une veste chaude ne lui aurait rien couté, mais elle n'avait pas prévu de passer autant de temps dehors. Elle pensait que ce n'était qu'une question de minutes. Une poignée. Elle ne pensait pas être amenée à rester ici pendant tout ce temps-là. Elle ne pensait pas trouver autant en venant ici. Au contraire, elle avait voulu dire adieu à leurs souvenirs, et il était revenu dans sa vie. Etrange paradoxe.

    Severus - « Mademoiselle Evans est toujours si imprudente... tu vas attraper froid. »

    Elle avait tourné la tête vers lui. A moitié gênée, à moitié amusée. Toujours aussi imprudente oui. Enfin, elle n'était pas certaine que le fait qu'il ai remarqué sa stupidité soit un bon point. Mais elle n'avait pas pu s'empêcher de trembler. Ce n'était pas le genre de chose aisément contrôlable. Et, en réalité, elle était plutôt heureuse qu'il l'ai remarqué. Qu'il l'attire à elle même. Grand sourire qui vint de nouveau éclairer son visage. Il fallait croire que le moment de flottement entraîner par sa question auparavant était finie. Qu'il avait passé l'éponge là-dessus. Elle n'avait pas eut besoin qu'il insiste longtemps pour aller se blottir dans ses bras, tout contre lui.

    Lily - « Merci.... »

    Simple mot. Pourtant, il y avait presque une éternité qu'elle n'avait eut l'occasion de lui dire cela. Mais là, dans ses bras à nouveau, à l'abris. Se réchauffant tout contre lui. Elle n'avait pas envie de se décoller d'un centimètre de lui. Comme si elle voulait retrouver toutes ces sensations qui avaient été si habituelles pour elle par le passé. Juste profiter. D'eux. Simplement. En toute tranquilité. En toute insouciance. Quelques instants encore profiter de ses bras sans réfléchir à tout le reste. A leurs vies respectives. A tout ce qui les séparaient. Là, elle se sentait en sécurité maintenant. Et c'était tout ce qui comptait.

    Severus - « Je... tout ça m'a manquer... je sais que tout ne redeviendra pas avant mais... c'est déjà suffisant... amplement. »

    Murmure délicieux à l'oreille. Le genre de phrase qu'il n'aurait jamais pu lui dire avant. Que toujours il aurait caché, gardé pour lui. Mais il avait l'intelligence de comprendre la situation. De laisser les choses aller à leur rythme. Seule voie possible si il voulait qu'elle lui accorde, réellement, une dernière chance. Il avait une place dans son coeur, seulement, il devrait la regagner pleinement. Avec le temps, et s'il ne faisait pas d'erreurs. Surprise encore plus agréable que de sentir ses lèvres dans son cou. Non. Jamais il n'avait été ainsi avec elle. Aussi proche. Elle s'était un peu plus serrée contre lui, comme s'abandonnant dans ses bras. Une certaine confiance retrouvée. Pour elle. Elle avait embrassé la paume de sa main en retour. Deux mots pouvaient exprimer ses sentiments en cet instant : fascination et tendresse. Juste cela.

    Lily - « Si seulement tu avais pu être comme cela avant... Je... Je suis contente d'avoir retrouvé ...ça, déjà. Pour le reste... on a le temps Sev'. »

    Ca. Leur proximité. Eux. Sentir que l'autre avait besoin d'elle. Qu'il sache qu'elle avait besoin de lui. Simplement. Qu'ils n'aient plus envie de se faire du mal. Elle l'avait invité à l'enlacer de plus prêt, ses bras sur son ventre alors qu'elle gardait une de ses mains dans les siennes. Qu'il sache qu'elle voulait être là pour lui. Elle aurait besoin de comprendre ses actes. De nombreux froid s'en suivraient assurément mais.... elle ne voulait plus que ce soit comme avant. Elle ne voulait plus de cette haine. Sentiment abhérrant quand on savait ce qu'ils ressentaient réellement. Le temps des explications viendrait. Dans un futur très proche. Mais pas tout de suite.

    Severus - « Tu ne compte pas passé la nuit dans cette cabane pour gosse ? - Enfin… je… c’est étrange de retourner ici. »

    Amusée, elle lui avait fait face.

    Lily - « Etrange oui.... mais... un retour en enfance était devenu nécessaire non ? Enfin, c'est pas pareil mais... Ca n'empêche qu'on peut discuter. Comme avant. James m'attendra un peu plus longtemps c'est tout. »

    Elle avait embrassé son nez, un sourire espiègle sur les lèvres avant de blottir de nouveau son visage dans son cou. Faire semblant que tout était comme avant. Un petit moment de plus. Elle savait que James l'attendait mais tant pis. Elle n'aurait qu'à lui dire qu'elle était restée plus longtemps que prévu chez ses parents. Il ne poserait pas de questions. Ca lui arrivait parfois. Elle était en train de jouer avec les coutures de la veste de son ami quand une question lui traversa l'esprit. Une parmi des milliers en réalité.

    Lily - « Sev' ?. Tu vas pas partir tout de suite ? Enfin je... Y'a quelqu'un qui t'attends toi ? »

    Elle avait posé sa main sur ses lèvres, l'empêchant de parler.

    Lily - « Non oublie. Ne répond pas. J'ai le don de poser les mauvaises questions... A toi de m'en poser une. Je te promet que je te répondrais. »

    Elle avait laissé sa main redescendre sur le bras de Severus. Attendant. Sa question avait été profondément idiote. Une fois de plus. En fait, elle s'était soudainement demandée si lui aussi il avait quelqu'un dans sa vie. Après tout... enfin. Pour elle la vie ne s'était pas arrêtée après leur dispute. Elle était avec James. Peut-être que lui avait trouvé quelqu'un aussi. C'était tout à fait possible. Mais elle avait posé suffisament de questions embarrassantes. Et elle ne voulait pas mettre de suite le sujet de Sa Marque sur le tapis. Elle attendait le bon moment pour cela. Un moment où ils pourraient parler sérieusement sans risquer de se hurler dessus de nouveau. Alors, en attendant, ils n'avaient qu'à jouer au jeu de la vérité. Essayer d'en savoir un peu plus sur lui. Sur qui il était aujourd'hui. Essayer de deviner ce qu'il restait en lui de l'époque où ils étaient amis. En savoir plus, pour mieux le comprendre. Déjà, ils avaient besoin l'un de l'autre, et ils s'aimaient, en toute amitié. C'était un bon point de départ. De là, de nombreuses choses étaient possibles.

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Sam 16 Aoû - 22:34


    « Merci.... »

    Ce simple mot que l'on entend chaque jours, qui devient presque banal tellement il est présent. Pas aujourd'hui, pas ce soir et certainement pas prononcé par Lily. Ce simple mot, remerciement signifiait a la fois tout et rien. Merci par ce qu'il avait vu qu'elle avait froid, alors par simple égard il l'avait prise dans ses bras, ou merci parce que justement, il avait su agir en ami et non pas en Mangemort qui n'aurait eu que faire de son état. La raison, Severus n'en avait que faire, il choisissait celle qui lui plaisait et bien évidemment, la seconde était la meilleure. Il ne lui avait pas proposé ceci par simple politesse. Certes, elle avait froid et lui, non, a vrai dire, il y avait longtemps que la température n'avait plus d'incidence sur lui. Il n'y faisait plus attention et même si la pluie, les gouttes infiltrées par dessous ses vêtements lui avaient donné quelques frissons, Severus les avait ignoré. Mais ce n'était pas tant une raison pour la prendre dans ses bras. La savoir pret de lui, avec lui.

    Leger regret dans son geste. Il n'avait jamais été ainsi, avant, quand ils étaient réellement amis et aujourd'hui, Severus semblait rattraper le temps perdu, celui qu'il avait gâcher... si facilement. Car au lieu de se dévoiler, un peu, il était resté l'ombre, un mystère entier pour Lily et il le savait. Le Serpentard avait passé son temps a l'écouter, a la réconforter sur les infimes problèmes qu'elle avait rencontré. Déjà il avait constitué un certain masque, une barrière et aujourd'hui, il était en train de la briser, pour Lily, pour cette amitié a laquelle il tenait, plus que tout. Toutefois, même si il avait été capable de prendre Lily dans ses bras, de lui murmurer des paroles qu'il aurait garder pour lui sans ressentir de réelle gène, une pointe d'angoisse, elle se manifesta lorsque Lily embrassa simplement la paume de sa main, lorsqu'elle bougea pour se rapprocher toujours plus de lui. Il s'était raidi, trouvant a présent le fait qu'elle soit ainsi dans ses bras dérangeant. Mais lui dire de s'écarter, non, certainement pas. Il devait passé au dessus de cette impression qui n'était en réalité que la sensation de l'étau se resserrant lentement sur son coeur.

    « Si seulement tu avais pu être comme cela avant... Je... Je suis contente d'avoir retrouvé ...ça, déjà. Pour le reste... on a le temps Sev'. »

    Avant. Il n'en aurait pas été capable. Le gamin qu'elle avait connu n'en avait jamais été un, réellement. Severus avait vu, apprit trop de choses pour un gosse, ce qui l'avait forcé a s'endurcir, a devenir cette statue de marbre impénétrable. Mais enfant... de même, tout avait commencé là. Par la faute de son père. Si Tobias n'avait été ainsi, si il n'avait tué Eileen, peut-etre que le petit garçon serait encore présent, là, dans les prunelles d'encre de l'homme mais il n'y avait aucun reflet, pas même celui d'une certaine satisfaction de se retrouver ici avec une amie. Mort, tout s'était éteint il y avait plusieurs années et le coup de grâce avait été porté par Lily, en cinquième année.

    « Le temps... non, nous n'en auront pas assez... »

    Voix plus froide. Il venait de réaliser que le simple mot avenir n'avait aucune signification pour eux deux. Rien. Néant. Rien ne pourrait redevenir comme avant pour le simple fait que la guerre se préparait, lentement, sous leur yeux, et que chacun d'eux n'étaient que pions de cette grande partie d'échec. Voués a la destruction, quoiqu'ils fassent, disent. Assombrissement soudain dans le regard du Prince, bras qui s'&étaient lentement détachés de la jeune femme, moins fermes.

    « oublie... nous aurons du temps... tout le temps qu'il nous faudra. »

    Tenter de positiver, un minimum. Que tout ne s'écroule pas maintenant par de simples paroles qui pourraient les ramener a leur triste réalité. Severus voulait un peu d'imaginaire, juste aujourd'hui... oublier ce qui les entourait.

    « Étrange oui.... mais... un retour en enfance était devenu nécessaire non ? Enfin, c'est pas pareil mais... Ça n'empêche qu'on peut discuter. Comme avant. James m'attendra un peu plus longtemps c'est tout. »

    James... pour un peu, Severus l'aurait oublié. Les souvenirs d'une Lily lui appartenant entièrement avaient rejaillis et ce simple mot, ce prénom avait fait retomber le Serpentard sur la terre ferme, là, dans cette minuscule cabane pour enfant, la pluie frappant le bois, la nuit tombant. Potter avait saisit cette occasion et pour ceci, Severus ne pouvait que le hair, un peu plus. Il y avait eu tant de filles à Poudlard, mais non... Evans. Haine qui se calma lentement en sentant la présence de Lily, penser à elle et non a l'autre crétin qu'elle avait choisi était le seul moyen pour ne pas qu'il se lève et transplane de suite. Quoique, a bien y réfléchir, il aurait du partir. « Sev' ?. Tu vas pas partir tout de suite ? Enfin je... Y'a quelqu'un qui t'attends toi ? » Regard presque assassin qu'il lui assena. Mais comment aurait-elle pu savoir ? Personne ne l'attendait, il avait réduit a néant les restant de sa famille, il n'avait de réels amis et l'idée même d'avoir quelqu'un dans sa vie, non. Severus s'y refusait et ceci pour l'unique raison que la seule qu'il voulait se trouvait ici... seule personne qui ne serait jamais a ses côtés.

    « Non oublie. Ne répond pas. J'ai le don de poser les mauvaises questions... A toi de m'en poser une. Je te promet que je te répondrais. »

    Une question... Jeu étrange que Lily lui proposait. Des questions, il n'en avait que tant que cela, à vrai dire, Severus n'en avait qu'une seule mais il était certain que Lily se lèverait et partirait tout en lui crachant la réponse au visage alors qu'ils avaient tout deux réussi a s'entendre... plus ou moins. Et le Prince ne voulait briser ceci, cette mince confiance retrouvée. Complicité entre eux qui s'était éteinte depuis de nombreuses années. Il ne l'avait pas de suite poser, sa merveilleuse question, il avait laissé le silence s'installer, écoutant la pluie marteler la cabane.

    « Tu... Pourquoi Potter ? »

    Une question qui n'avait pas de réelle intérêt si il n'avait été que son ami, du moins, une question qui n'aurait pas été emprunte d'autant de jalousie. Car c'était bien le sentiment qui dominait. Une profonde jalouse, une haine pour celui que Lily avait choisi. Mais Severus n'y changerai rien, du tout. Oser quoique ce soit a l'encontre de Potter n'engendrerait que le mépris de Lily, la totale incompréhension.

    « Il y en avait d'autres... beaucoup t'admirait, beaucoup aurait voulu être avec toi mais c'est Potter que tu as choisi. Lui. Celui sur qui tu crachais si facilement... On ne peut pas changer d'avis ainsi... c'est... c'est impossible. »


_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Dim 17 Aoû - 0:04

    Plus elle sentait ses bras se détendre autour d'elle, moins elle ne se sentait à l'aise. Peur sourde qui montait en elle. Pourquoi s'écartait-il ? Et à chaque fois, elle se collait un peu plus à lui. Ne pas le laisser partir, ne pas le laisser fuir. Qu'il reste là. Ne pas être déçue une fois de plus. C'était de cela qu'elle avait peur. De le voir partir à nouveau pour ne jamais le voir revenir. Connaître de nouveau cette douleur alors qu'elle pensait que le plus dur avait été fait. Faux. Elle ne le comprenait que maintenant. Le plus dur était à venir. Le plus dur serait de ne pas s'éloigner, encore. Croire qu'ils pouvaient être ainsi sans que le passé ne les rattrape n'était que faux. Mensonge. Aveuglement. Il venait de le lui rappeler. Mais elle voulait croire qu'elle pouvait rester là, contre lui. Encore un peu. Y croire. Un peu plus. Juste un peu plus. Mais le passé planait sur eux sans qu'ils ne puissent l'ignorer réellement. La moindre des pierres de ce parc, des planches de cette cabane. La moindre odeur se dégageant de lui. Tout était là pour que ces souvenirs viennent les hanter. Des images en affrontant d'autres. Celles qu'elle s'était faite en lisant les journaux. Mais là.... croire que c'était celui qui la tenait dans ses bras qui avait pu faire tout cela. Non. Elle ne voulait pas y croire. Pas encore. Garder l'illusion qu'il n'était que ce gamin. Celui qu'elle n'aurait jamais voulu quitter. Celui qu'elle voulait retrouver plus que tout au monde. Elle lui avait dit. Qu'elle était heureuse là, à cet instant précis. Heureuse de l'avoir retrouvé. Et même s'il lui avait dit pareil un peu plus tôt, son attitude jouait contre lui, de nouveau. C'était pourtant la première fois qu'elle avait la sensation de compter réellement pour lui. Celui qu'elle avait admiré pour savoir tant de choses sur la vie. Aujourd'hui encore, il en savait plus qu'elle. Vie et mort confondues. En réalité, il connaissait la mort depuis bien plus longtemps qu'elle. Chose qui n'aurait jamais du arriver. Elle aurait du le protéger. Comme elle voulait encore le faire. Même s'il était probablement trop tard. Fait qu'elle voulait combattre. Croire qu'ils avaient du temps devant eux. Illusion dans un monde où les êtres aimés tombaient les uns après les autres, sans prévenir.

    Severus - « Le temps... non, nous n'en auront pas assez... »

    Sourire qui était tombé. Réflexion sur laquelle aucun mot n'aurait du être mis.

    Lily - « On peut le trouver. On doit... Je... je ne veux pas... »

    Pas le courage d'aller plus loin dans sa phrase. Elle ne voulait pas croire que ses espoirs étaient condamnés. Elle ne voulait enterrer l'espoir de pouvoir le retrouver, complètement. Ce n'était pas d'un fantôme dont elle avait besoin, mais de lui. D'un ami de cher et de sang. Présent. D'un ami qui tenait à elle, vraiment. D'un ami avec qui le temps ne comptait pas, ne passerait pas, s'arrêterait juste pour eux. Légère pression sur son bras. Peut-être ne comprenait-il pas tout cela. En même temps, elle n'avait pas encore le courage de lui dire tout cela. Se mettre à nue de nouveau devant lui. Peur que d'être blessée mortellement cette fois-ci. Leur laisser une chance à tous les deux.

    Severus - « oublie... nous aurons du temps... tout le temps qu'il nous faudra. »

    Douce illusion. Ces paroles n'avaient plus d'impact à présent. Même elle ne parvenait à y croire. Alors, elle se devait de profiter de ce peu de temps passé avec lui. Au maximum. Et peut-être, lui redonner une chance. Elle ne savait encore. Elle voulait mais ne savait si elle le pouvait. Et si elle avait pensé que Severus se détendrait un peu plus en comprenant qu'elle sacrifiait sa soirée avec James pour rester avec lui, elle s'était bien fourvoyée. Oui car à cette heure précise c'est dans les bras de James qu'était sa place. Mais non. Elle voulait passer du temps avec lui, lui offrir cela. Elle l'avait sentit se tendre à la suite de ses paroles. Tristesse qui s'empara d'elle. Comme si tout n'était pas suffisament compliqué, il fallait que James soit l'élu de son coeur. Et le pire ennemi de Severus. Et son regard.... Erreur. Personne ne l'attendait donc. Elle eut vite fait de lui demander de ne pas parler de cela. Seul donc. Sans famille, ni amis. Elle ne prenait que trop conscience de l'état de la vie de l'homme qui la tenait encore dans ses bras. Et elle se sentait responsable de cela, en partie. Elle qui l'avait imaginé entouré de ses proches, de ses amis. Suivant leurs mauvais conseils mais entouré malgré tout. Non. Il était seul. Elle avait l'impression de ne faire que les mauvais choix avec lui. Elle ne l'avait jamais compris. Son étreinte s'était lentement faite moins pressante. Le laissant respirer. Lui laissant plus de liberté. Elle répondrait à ses questions. Elle ne voulait... s'imposer dans sa vie. Elle, elle avait appris énormément ce soir, mais lui. Rien. Le rôle de l'inquisitrice ne lui allait pas. Elle ne voulait l'endosser, pas ce soir du moins. Peut-être était-ce la seule chance de lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas que cette rencontre, cet instant reste sans lendemain. Des paroles en l'air. Instant qui ne serait que vivant dans ses rêves s'il ne devait pas durer plus longtemps que cette averse. Et lui qui ne répondait pas à sa question. Le mur, de nouveau. Soupir en pensant avoir encore enfreint une règle qu'elle ne voyait pas. Ne comprenait pas. Une énigme à la Severus Rogue. Mais si, la question avait finit par tomber. Question piège.

    Severus - « Tu... Pourquoi Potter ? »

    Pourquoi James et pas un autre. Elle avait ouvert la bouche sans qu'aucun son n'en sorte.

    Severus - « Il y en avait d'autres... beaucoup t'admirait, beaucoup aurait voulu être avec toi mais c'est Potter que tu as choisi. Lui. Celui sur qui tu crachais si facilement... On ne peut pas changer d'avis ainsi... c'est... c'est impossible. »

    C'est Potter que tu as choisi. Pourquoi ses paroles étaient-elle aussi pleines de jalousie ? De fiel. De haine même. Elle s'était écartée de lui pour pouvoir mieux le voir, l'observer. Severus et James. James et Severus. Ami et ennemi. Amant et personne haït. A l'époque, elle haïssait James. Lui et ses blagues douteuses. Lui et sa façon de la harceler. Lui et ses fréquentations. Lui et son impudence. Elle ne voyait qu'un gamin s'amusant à briser le coeur des plus fragiles des jeunes étudiantes. Un imbécile. Quand à Severus, elle avait appris à voir au-delà de ce qu'il renvoyait au reste du monde. Elle avait trouvé un confident. Elle tenait à lui, plus qu'à quiconque. Elle avait envie de le protéger comme il la protégeait. Et bien souvent elle avait repris James à son sujet. Mais il avait sombré. Il s'était laissé corrompre, tant et si bien que tout ce qu'elle aimait en lui était devenu trop faible pour qu'elle ai encore envie de lutter. De se battre pour lui, pour eux. Pour leur laisser une chance. Il l'avait amenée à le rejetter alors que ses sentiments d'adolescente commençaient à changer lentement à son égard. Il avait brisé cela. Et ce qu'elle endura.... fut bien pire qu'un chagrin d'amour. Elle avait perdu bien plus que quelques baisers qui jamais n'avaient été échangés. Elle avait du tourner la page sur une vie, leur vie. Et au milieu de tout cela, celui qui était venu lui apporter un peu de joie, celui qui était venu la faire rire, la réconforter... ça avait été James. Et elle n'avait pas été bien longue à succomber à la sincérité des sentiments du lion. Sauf que tout cela, elle ne pouvait le dire sincèrement à Severus.

    Lily - « C'est lui qui m'a choisie plus que moi. Je... Il a sut profiter de... Il m'aimait. Et... » Non. Elle ne pouvait pas lui dire cela. Pas lui dire que c'était lui qui venait effacer ses larmes quand elle fondait en larmes dans la salle commune ou au fond du parc. « Il a été sincère avec moi et a sut gagner ma confiance. Il a sut me séduire, combler.... » Non. Elle ne pouvait pas dire cela non plus. Combler la place qu'il avait laissé vacante. Une place si importante. « J'ai finit par l'aimer. Il a changé Sev'... vraiment. Je, il n'est plus cet imbécile. Il a été suffisament intelligent pour me comprendre, et je n'en demandais pas plus. »

    S'expliquer. Défendre son couple auprès de Severus. Un acte qu'elle aurait pu se refuser. Elle aurait pu partir et ne pas lui répondre. Mais non. Elle avait voulut lui dire, sans le faire pour autant. En fait... Elle aurait voulut lui avouer certaines choses, mais elle n'en était pas encore prête. Si James avait su trouver sa place dans son coeur, c'était assurément parce que Severus n'en faisait plus partie. Elle ne le regardais plus, les yeux se perdant dans ces trombes d'eau qui venaient s'écraser au sol. Triste décor pour une triste scène. Il lui avait brisé le coeur à l'époque, mais elle ne voulait pas lui avouer cela. La confiance n'était pas suffisament revenue pour qu'elle lui avoue de telles choses. Quelque chose lui disait que ce qu'elle venait de dire ne ferait qu'empirer la situation. Que Severus comprendrait ce qu'il s'était réellement passé à l'époque, mais elle ne l'espérait pas. Pour une fois, elle souhaitait qu'il ne soit pas suffisament intelligent pour comprendre cela. Espoir probablement vain.

    Lily - « On peut toujours changer d'avis. Il suffit d'accepter que les choses, et les gens, changent. » Adossée contre la cabane, elle avait tendu une main vers lui. « J'aimerais croire que tu peux encore changer, toi aussi. Oublie James. Je sais que tu le hais mais... j'aimerais que tu ne penses pas à lui quand tu me vois. Parce que, quand tu te laisses aveugler par ta haine, je ne peux pas vouloir de toi dans ma vie. »




_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Severus T. Rogue
Admin_* || Prince au coeur brisé


Messages : 36

PENSINE
Profession/Année: Mangemort__Assassin
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Dim 17 Aoû - 1:30


    « C'est lui qui m'a choisie plus que moi. Je... Il a sut profiter de... Il m'aimait. Et... » Des paroles incohérentes selon le Prince. Comment pouvait-elle avoir choisi celui qu'elle haïssait tant ? Comment avait-elle pu tomber dans les bras de ce stupide Gryffondor ? Car il fallait bien l’avouer, James n'était pas des plus intelligents. Un piètre clown, voila ce qu'il était et avait toujours été aux yeux du Serpentard qui a présent fusillaient littéralement la jeune femme en face de lui. Ses yeux l'accusaient, ses traits étaient tirés. Jamais il n'aurait du poser une telle question tout en connaissant la réponse. Pauvre gamine qui s'était jetée dans les bras de celui qu'elle disait hair. Beau mensonge, magnifique que celui-ci. Et si Lily ne l'avait jamais haï ? Si toutes les choses qu'elle avait pu dire sur James avaient été fausses ? Toutes les possibilités traversaient l'esprit de Severus de la plus probable a la plus dingue. Et voila qu'elle en rajoutait, lui donnait des qualités a cet abruti. « Il a été sincère avec moi et a sut gagner ma confiance. Il a sut me séduire, combler.... » Non, elle divaguait, ce n'était possible autrement. Severus ne pouvait croire a de telles paroles, fausses, assurément. Lily n'avait pu faire confiance a ce Gryffondor qui passait son temps a draguer, une pale copie de Black en somme. Et cette colère qui se faisait de plus en plus menaçante. Le Prince la retenait, a grande peine. Attendre qu'elle finisse, tente de lui expliquer POURQUOI elle avait fais un choix aussi étrange, inqualifiable, inattendu et surtout totalement dépourvu d'intelligence. Potter ne la connaissait pas. Que sait-il d'elle ? Rien, ou si peu. Severus lui, il avait apprit a la connaitre pendant toutes ces années passées a ses cotés, ces années a l'écouter. Il avait été là, toujours mais leur cinquième année en avait décidé autrement... ce qu'il ne supportait pas. Ainsi, si Lily aurait choisi un inconnu, le fait qu'elle aime quelqu'un serait passé, plus facilement que là. Aimer celui que le Serpentard haïssait, plus que tout. «... Il a été suffisamment intelligent pour me comprendre, et je n'en demandais pas plus. » Goutte d'eau qui fit probablement débordé le vase, la retenu qu'il avait tenté de conservé.

    - Te comprendre ? Toi ? Mais il ne savait rien. En cinq année il n'a pas été foutu de te parler correctement, il n'a JAMAIS fais preuve d'une réelle attention pour toi. Une conquête de plus, c'est tout ce qu'il voulait... et tu es tombée... tombée avec Potter. La voix s'était faite plus basse, plus froide, méprisante. Il ne te mérite pas.

    Pas plus que le Mangemort méritait une personne comme Lily a ses cotés. Potter était peut-etre le dernier des crétins mais il n'avait pas ce tatouage, là, sur l'avant bras. Horrible marque qui s'agitait, parfois, et lui procurait une telle douleur qu'il pliait, tombait a genoux. Mais Severus bien qu’êtant de l'autre coté aurait pu avoir ses chances, il les avait eu, mais n'avait su les exploiter. Lui qui avait l'attention de Lily, chaque jour, lui qui passait ses journées avec elle... le seul a réellement l'écouter, le seul a qui elle se confiait. Il avait été là, a chaque fois mais apparemment pas au moment où... Potter avait su la combler, sécher ses pleurs, très certainement. Alors que lui, si le contraire se serait produit, Severus n'aurait été capable de ceci. Il n'était du genre a réconforter les gens, a tenter de les apaiser. Lui, il se taisait et les laisser dans leur chagrin, il les laissait sombrer. Avec Lily, il avait quelques fois tenter de l'aider quand ça n'allait pas, mais le Prince n'y arrivait, il n'y était arrivé. Et Potter avait pris sa place, si facilement. Pour cela il pouvait le hair un peu plus. Avoir su profité d'une occasion pareille. Et Severus était la Vipère, mais Potter, qu'était-il ? Rapace qui était venu empiété sur son terrain, qui avait tout récolté.

    « On peut toujours changer d'avis. Il suffit d'accepter que les choses, et les gens, changent. » Certes, il est si simple de changer, de montrer une autre facette de soi mais aujourd’hui ? Que devait-il faire pour que Lily revoit celui qu'il avait été avec elle... ce gamin qui l'avait apprécié, son ami... celui qu'il l'avait aimé. Rien. Et il n'avait de quoi lui faire changer d'avis sur sa personne, totalement. Elle avait du me hair pendant toutes ces années, si bien que le revoir comme l'ami qu'il était. Le Prince avait fermé les yeux, se refusant a l'idée de voir un jour le nom de Lily changer en Potter. JAMAIS. Elle n'avait pas le droit. Ce n'était pas concevable, tout comme sa relation avec Potter. Il ne voulait pas. Severus se refusait a l'idée de voir un jour Lily marier a James mais c'est ce qui finirait par arriver, il le savait, au fond de lui. Elle l'aimait et ceci se voyait dans ses yeux, la façon qu'elle avait de parlé de lui. Le Prince ne pouvait penser une seconde que Lily lui serait arracher, à jamais. Pourtant, il y avait bien longtemps qu'il avait compris ceci mais il ne voulait le voir. Aveugler par ce qu'il pouvait ressentir pour elle, toujours. Égoïste dans ses sentiments. Il s'était détourné de la main tendue par la jeune femme, affichant presque un air de dégoût.

    « ... j'aimerais que tu ne penses pas à lui quand tu me vois. Parce que, quand tu te laisses aveugler par ta haine, je ne peux pas vouloir de toi dans ma vie. »
    - Mais toi tu penses à lui... sans cesse. ça se voit... on ne voit que CA! Et tu sais parfaitement que je le hais... que je méprise ce Gryffondor arrogant, prétentieux. Il aurait du se trouver une magnifique blonde et partir avec elle... il aurait du dégager a l'autre bout du pays. Mais non. A croire que ceci lui faisait encore plus plaisir. T'avoir, toi... juste toi. Lily Evans, une simple Gryffondor. Il criait presque sous la colère, le poids des émotions. Il n'a rien a faire avec toi... pas lui...

    Mince révélation dans la fin des paroles du Prince. Severus s'était un peu plus reculé -si ceci était possible- il s'était dérobé au regard de la Lionne, ne voulant voir sa réaction, ne voulant voir l'incompréhension dans son regard, voir le dégoût pour le fait qu'il n'accepte pas cette relation qui durait depuis trop longtemps au goût du Serpent. Et il se faisait violence pour ne pas tout lui dire, là, maintenant, de but en blanc, sans s'arrêter. Tout dévoiler, sans aucune crainte, lui dire ce qui le rongeait depuis tant d'années, lui dire pourquoi il était resté aux cotés d'une Lionne malgré les moqueries de ses "amis" Serpentards. Lui dire qu'il l'aimait, tout simplement, que c'est ce qui l'avait toujours empêcher de se dévoiler, que cette enveloppe autour de lui n'avait fais que protéger ce secret. Et son coeur qui tambourinait violement dans sa poitrine, cherchant a s'échapper, a fuir ce combat. Il avait posé une main contre le mur de la cabane, et la seconde l'avait rejointe mais en frappant, les planches de bois. Violence. Il n'avait senti ses doigts se briser sous l'impact sous comme il n'avait senti que l'air tapirait de sa propre magie. Le Prince cédait... et c'est un regard assombris, plus noir que jamais qui se posa sur Lily.

    - Tu ne comprend pas n'est-ce pas ? Enfait, tu n'a jamais rien compris... Crois-tu que c'est pour notre amitié que je suis revenu, que c'est pour ces quelques années passées ensemble que j'ai osé te demander pardon ? Non Lily... ce n'est pas pour ça... pas JUSTE pour de l'amitié entre deux gamins naïfs.

    Il s'était rapproché d'elle, emprisonnant la jeune femme contre le mur. Ses mains s'étant posées de chaque cotés de sa tête. Effrayant, il l'était a jouer ainsi... a suspendre ses paroles. Et son regard, ces yeux d'un noir décidément trop profond le rendait encore plus... énigmatique, dangereux. Lily ne pouvait s'échapper, qu'elle essaye, il l'a rattraperait. Puis, il n'avait aucune intention qu pourrait la blesser, non, juste lui révéler ce qui depuis de nombreuses années n'avait pu être dis ou m suggérer. Il s'était penché vers elle, non posas pour l'embrasser comme fut sa première intention mais pour lui murmurer a l'oreille les tant redoutées paroles.

    - Tu ne devines pas Lily ? Tu n'a même pas une infime idée ? Potter m'a volé tout ce a quoi j'aspirai... si facilement. Mépris qui était perceptible dans sa voix. Le gamin que j'étais a été émerveillé, troublé... le gamin a comprit que l'amitié ne lui suffirait pas... Je t'aime Lily... je t'aime...

    Les iris noirs s'étaient pendant une fraction de seconde ancrés dans ceux émeraudes de Lily avant qu'il ne disparaisse, transplane et fuit sa révélation... la réaction de la Lionne. Il avait quitté cette cabane pour transplaner sur la chère balançoire de Lily, un sourire collé sur les lèvres, un sourire beat mais qui se transforma bien vite en une grimace de dégoût. Il n'était qu'un faible et il venait de le prouver. Oublier Lily... mieux valait pour lui



_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans
Admin_* || Lionne folle amoureuse && Apprentie - Médicomage
avatar

Messages : 657

PENSINE
Profession/Année: L'Ordre du Phénix. Définitivement.
Relations:
MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   Dim 17 Aoû - 16:02

    Fait qu'elle avait refusé de reconnaître en parlant. Elle était en train de le mettre hors de lui. Il luttait pour ne pas l'interrompre. Parler de James. Très mauvais calcul en sa compagnie. Et si elle avait compris lors de leur dernière rencontre toute la haine que le Serpent avait envers le lion, James ne faisait que mépriser Severus. Mais peut-être n'était-ce que parce qu'il pensait que le mangemort ne faisait plus du tout partie de la vie de la lionne. Mauvais calcul là aussi.

    Severus - « Te comprendre ? Toi ? Mais il ne savait rien. En cinq année il n'a pas été foutu de te parler correctement, il n'a JAMAIS fais preuve d'une réelle attention pour toi. Une conquête de plus, c'est tout ce qu'il voulait... et tu es tombée... tombée avec Potter. Il ne te mérite pas. »

    Gifle qui était partie avant qu'elle ne puisse la retenir. Il ne connaissait pas James. Tout simplement. Le lion n'était qu'un étranger pour lui. Elle en connaissait profondément les raisons mais elle ne voulait pas l'excuser pour autant à cet instant. Elle était avec James et c'était ainsi. Il n'avait pas à remettre en question cela. Débattre sur le sujet était sans intérêt, à ses yeux.

    Lily - « Qu'est-ce que tu en sais ? Tu n'étais pas là en permanence. Tu n'as pas été là pendant longtemps. Comment peux-tu prétendre que tu saches s'il me mérite ou pas ? Il me mérite amplement. Plus que quiconque ! »

    Phrase qu'elle n'avait pas pu s'empêcher d'ajouter. De quel droit pensait-il être capable de la juger sur ses choix ? Lui, lui qui avait fait tant d'erreurs déjà. Lui qui était devenu un criminel. Il avait peut-être de meilleures fréquentations à lui proposer ? Malefoy ? McNair ? James avait été là tous les jours, toutes les nuits mêmes. Il était toujours là pour elle. Il lui avait fait confiance dès le départ, jamais il n'avait douté d'elle, de ses choix. C'est lui qui l'avait aidée à se reconstruire. Et quelques paroles avaient été bien plus efficaces que des années d'écoute de Severus. Mais quand il l'avait insultée, quand il l'avait ramenée plus bas que terre, quand il avait piétiné tout ce qu'elle croyait acquis entre eux, elle n'avait pas su résister. Alors oui, elle lui avait trouvé un remplaçant. Mais c'était de sa faute, et uniquement de sa faute. Il avait refusé sa main. Défaite de plus. Ils n'étaient plus à ça prêt. Seulement, à présent, ça sonnait comme les dernières notes d'une relation condamnée d'avance.

    Et puis... Il lui avait répondu. Flot de paroles qu'elle n'avait pas osé interrompre.

    Severus - « Toi tu penses à lui... sans cesse. ça se voit... on ne voit que CA! T'avoir, toi... juste toi. Il n'a rien a faire avec toi... pas lui... »

    Paroles qui avaient été le plus fort. Possessivité grandissante dans ses paroles. Et Lily qui commençait de nouveau, lentement, à avoir peur des conséquences de ces phrases. Il ne la regardait même plus en face. Elle le dévisageait, attendant la suite qui viendrait rapidement sans nul doute. T'avoir toi, juste toi. Impression soudaine de n'être qu'un objet qu'ils s'échangeaient les uns les autres. Une sentiment d'une force qu'elle n'avait jamais connu chez lui. Elle ne trouvait pas quoi dire pour défendre James. Il n'y avait même pas à le défendre. Ce n'était que les divagations de Severus. Et sa main qui venait de s'écraser contre le mur. Regard d'effroi en entendant ce craquement sinistre, celui de sa main. Qu'il se calme. Il fallait qu'il se calmer. Elle avait murmuré son nom sans que cela ne soit du moindre effet. Il semblait transcendait par une force dont elle ne comprenait pas l'origine.

    Severus - « Tu ne comprend pas n'est-ce pas ? Enfait, tu n'a jamais rien compris... Crois-tu que c'est pour notre amitié que je suis revenu, que c'est pour ces quelques années passées ensemble que j'ai osé te demander pardon ? Non Lily... ce n'est pas pour ça... pas JUSTE pour de l'amitié entre deux gamins naïfs. »

    Non. Elle ne voulait pas comprendre correctement. Elle ne voulait pas ça. Ce... Elle devait se tromper, ce n'était pas possible autrement. Et son regard... si sombre, si profond. Regard qu'elle ne quittait plus, sa poitrine se soulevant un peu plus rapidement alors qu'une certaine panique était en train de la gagner, à nouveau. Pas juste pour de l'amitié. Non. Elle ne voulait pas entendre la suite. Il ne fallait pas qu'il le dise. Elle devait s'imaginer des choses. Ca ne pouvait être cela. De nouveau il était prêt d'elle, la lionne prise au piège entre ses bras. Il lui faisait peur. Elle ne savait pas de quoi il était capable. Plus. Souvenirs du Doloris qui remontaient. Elle avait peur que la folie ne s'empare de lui à nouveau. Elle avait posé ses mains sur son torse dans l'espoir de le repousser. Elle avait fermé les yeux en le voyant se pencher vers elle. Peur qu'il ne tente de l'embrasser de force. Mais non. Ce n'était pas cela. Panique qu'elle ne pourrait contenir bien longtemps.

    Severus - « Tu ne devines pas Lily ? Tu n'a même pas une infime idée ? Potter m'a volé tout ce a quoi j'aspirai... si facilement. Le gamin que j'étais a été émerveillé, troublé... le gamin a comprit que l'amitié ne lui suffirait pas... Je t'aime Lily... je t'aime... »

    Son coeur avait cessé de battre. Incompréhension dans son regard alors qu'elle recroisait les pupilles onyx. Ca ne devait être qu'une formidable masquarade. Une blague du plus mauvais goût. Pas lui... Mais avant qu'elle ne puisse dire ou faire quoi que ce soit, il avait disparu. Brutalement.

    Ce n'est qu'une fois la stupeur passée qu'elle craqua. Panique qui éclata sans prévenir. Severus Merlin.... Mélange de terreur de par son attitude envers elle et... bouleversement à la suite de sa révélation. Elle voulait le contredire, trouver quelque chose qui lui prouverait que c'était faux. Mais toutes ces années... Le fait qu'il avait toujours cherché à la protéger, le fait qu'elle avait toujours été exceptionnelle à ses yeux. Une enfant de moldue pas comme les autres. Une qu'il se refusait à mépriser. Ce n'est pas pareil. Voilà ce qu'il lui avait dit quand il avait tenté de s'excuser la première fois. Et elle, elle n'avait pas compris. Pas plus que cette possessivité dans ses paroles.... Ainsi, il l'aimait. Depuis si longtemps... Elle ne l'avait jamais vu. Et elle qui ne faisait que de lui parler de James. Elle qui s'était affichée aussi ouvertement avec le lion en face de lui pour le blesser oui. Mais comment aurait-elle pu comprendre l'ampleur du mal qu'elle avait fait... Sanglots qui s'étaient fait un peu plus forts alors qu'elle s'était recroquevillée sur elle-même, de nouveau, dans cette cabane où le silence régnait. Et tout à l'heure... Elle se revoyait dans ses bras. Ses baisers. Sa.... sincérité. Son affection. Profonde. Mais quelques semaines auparavant il l'avait torturée, alors qu'elle lui lançait les pires injures à la figure. Severus.... Prénom qu'elle ne cessait de murmurer, comme pour le faire revenir à elle. Peine perdue. Il avait disparut. Il était sortie de sa vie aussi rapidement qu'il y était revenu. Severus... si seulement elle avait su. Si seulement elle avait pu comprendre plus tôt. Mais non, il avait raison, elle n'avait jamais rien compris avec lui, jamais. Elle avait tout gâché. Tout. Tout était de sa faute.

    Ce n'est que de longues minutes plus tard qu'elle se décida à partir, une fois que les larmes s'étaient arrêtées. Elle se releva et remarqua qu'il avait laissé sa veste à terre. Simple oubli. Elle n'avait pas hésité bien longtemps. Elle l'avait attrapée et l'avait mise sur ses épaules. Au moins, elle saurait que tout cela n'avait pas été qu'un rêve, cauchemard. Et c'est emmitoufflée dans la veste détrempée d'une histoire gâchée qu'elle transplana vers son appartement. Elle ne s'était même pas rendue compte que la pluie s'était arrêtée de tomber depuis un bon moment déjà.

_________________

{ James :: I love you always forever,
near and far, closer together
{ Severus :: Trouver de l'or et même quelques étoiles,
En essuyant ses larmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://errare-humanum-est.forumactif.ws
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'autre côté du miroir [Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'autre côté du miroir [Lily]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'autre côté du miroir [ Libre ]
» De l'autre côté du miroir.
» De l'autre côté du miroir (PV Adane et bons rpistes d'action
» [fic participative] De L'autre côté du miroir
» Alice au pays des merveilles et De l'Autre Côté du miroir (Lewis Caroll, 1865, 1871)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Errare Humanum Est :: 
-{ Pensine
 :: #. Pensine du Monde Magique :: #. Archives :: {. RPs
-
Sauter vers: