Vous-Savez-Qui est en pleine ascension. Venez revivre la Première guerre !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je veux pas devenir folle !! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maïwenn Katellig
Mangemort || Espionne schizo pour le Vieux Citronné


Messages : 266

PENSINE
Profession/Année: Mangemort (et espionne mais chut)
Relations:
MessageSujet: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Jeu 17 Juil - 18:44

*Flashback*


-humm hummmhmmmm... Pur ou pas ton sang s'en va... Pur ou pas, tu partiras... humm hummmhmmm... Pur ou pas, tu mouriras... Pur ou pas, là devant moi... humm hummmhummm... humhummmm humm...

Au fin fond de la cave du grand manoir silencieux caché au nord de l'Angleterre, ce chant freluquet était la seule chose que l'on entendait. L'habitation était tellement silencieuse que la voix pourtant frêle de la demoiselle semblait raisonner contre les murs et terrorisait les elfes de maisons qui se terraient dans leur cuisine, attendant qu'elle arrête, qu'elle change... Mais la voix continuait sans cesse, répétant les mêmes paroles, les mêmes sons comme une comptine sans fin. Où étaient les parents ? Pourquoi ne la faisaient-ils pas taire ?? Pourquoi Est-ce que les elfes ne les entendaient pas hurler après leur fille ?
Pourtant, les elfes étaient persuadés qu'ils étaient là, qu'ils n'étaient pas sortis... Et effectivement, ils n'étaient pas sortis... Non, ils étaient bien là, dans la cave avec la demoiselle qui fredonnait une chanson aux accents macabres...

Oublions les elfes de maisons terrorisés et dirigeons nous vers la cave. Après un dédale de couloirs et d'escaliers, nous arrivons devant la porte menant aux sous sol. Elle est entrouverte alors qu'elle devrait être hermétiquement close et quand la curiosité nous pousse à regarder ce qui se passe dans cette pièce, nous comprenons pourquoi elle passe ses nuits en cauchemars sans fin...
Ils étaient là, tous les trois, les deux parents et la fille unique. Eux, allongés au sol et elle, dos au mur, assise par terre, essayant de se fondre dans l'ombre à tel point qu'on ne voyait que ses deux prunelles claires briller d'une lueur folle. Mais pourquoi chantait-elle cet air macabre ? Pour eux, pour ses parents étendus devant elle. Les yeux exorbités de sa mère fixant le plafond alors qu'ils avaient déjà perdu toute vie et ceux de son père, en sang, la regardant avec un mélange de haine, de douleur et de tristesse. Il l'implorait du regard puisqu'il n'avait déjà plus la force de parler, mais elle ne réagissait pas, elle se contentait de fredonner, une sorte de vengeance peut être, ou bien laissait-elle simplement toute sa folie passagère s'exprimer à souhait...


*Fin du flaskback*


Ce souvenir remontait a à peine quelques jours. Elle avait mis un peu plus de temps que d'habitude pour se remettre de cette crise et c'était en se rendant enfin compte de ce qu'elle avait fait qu'elle avait pris la plus importante décision qu'elle eu à prendre jusqu'à maintenant. Il lui avait fallu quelques jours pour rassembler son courage et contacter le directeur du collège. Ce même collège qu'elle avait quitté plus d'un an plus tôt. Le collège de sorcellerie le plus réputé d'Angleterre... Elle avait d'abord penser au lieu et avait mis un petit bout de temps pour se dire que ce pub miteux et déserté de tous était le meilleur endroit. Si elle allait directement dans le collège, ça paraitrait trop suspect même si elle ne tenait pas particulièrement à sa vie.

Après un énième soupir elle se décida enfin à entrer dans l'établissement crasseux et poussiéreux. Il n'y avait pas un chat, peut être une chèvre dans le coin, mais pas un client. Décidément, elle avait bien choisi le jour... Sans un regard pour le barman, elle se dirigea vers la table la plus éloignée, la plus reculéz, la moins visible du pub et s'assit en silence. Elle portait sa cape de voyage noir comme la nuit et n'avait pas retiré la capuche qui cachait son visage et laissait s'échapper quelques longues mèches rousses qui retombaient élégamment devant ses épaules. Elle ne voulait pas qu'on la reconnaisse, elle voulait aussi qu'il ne la voit pas s'il répondait à l'appel de la demoiselle. Alors, elle attendit, se souvenant de ses années de collégienne. Petite Serdaigle constamment entourée de Serpentards... Elle laissait les secondes et les minutes passer sans bouger, ses iris bleus vert fixés sur le bois irrégulier de la table devant-elle...

_________________
+° Bien que fou, mon esprit m’appartient °+
+° La sagesse s'apparente souvent à la folie °+
+° J'y peux rien si je suis plus folle que sage... °+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Ven 18 Juil - 23:43

Albus avait reçu il y a peu une étrange invitation. Une invitation anonyme à se rendre à la Tête de Sanglier, tenu par son frère, disant qu'il pourrait y avoir une intéressante proposition et des informations cruciales.

Cette missive était plus que douteuse, et Albus était plutôt méfiant. Mais en même temps... Sa tendance, facheuse aux dires de son frère, de vouloir faire confiance et de croire en la valeur humaine, le poussait à s'y rendre et à écouter ce qui pouvait lui être dit. Un piège, dîtes-vous? Oui, il savait pertinemment bien que tout ceci pouvait être un piège. Mais un piège grossier alors. Parce que quiconque envoyant une telle missive devait savoir que, tout vieux fou qu'il était, il allait prendre ses précautions, d'autant plus que le rendez-vous avait lieu en terrain de connaissance pour lui. Chez son frère, ni plus ni moins...

Vigilance constante, ne cessait de lui assener Maugrey. Certes, certes, et le vieil auror n'avait pas tort. Oui, il resterait vigilant. Mais il irait. Si ce n'était pas un piège, il voulait savoir de quoi il en retournait. Il ne voulait pas laisser une possible âme en détresse sans réponse. Et si l'ordre pouvait aussi en tirer un quelconque avantage...

C'est ainsi qu'Albus se rendit donc au dit rendez-vous. Pile poil à l'heure. Il entra de son pas assuré habituel dans l'antre, que certains qualifieraient de bouseuse et que lui considérait comme inhabituelle, de son frère, laissant la vieille porte grinçante se refemer derrière lui. Il marqua un temps d'arrêt sur le seuil de la pièce, histoire de faire un rapide tour d'horizon, quand il aperçut une fine silhouette tout de noir vétue, et plongée dans l'obscurité d'un coin sombre. Ce devait être son rendez-vous.

Albus s'approcha donc vers la petite table, ses perles céruléennes vrillées sur la silhouette de la jeune personne. Oui, jeune, le port droit et fier de la personne indiquait clairement qu'il s'agissait d'une jeune personne. Et sa fine carrure, frêle presque, indiquait presque à coup sûr qu'il s'agissait d'une femme aussi. Hypothèse rapidement confirmée par les quelques mèches rousses qu'il entre-aperçut de sous la capuche. Une femme donc, jeune et rousse.. Indications encore trop vagues pour lui permettre d'en tirer des conclusions, mais qui lui donnaient quelques indices intéressants pour la suite. Et rien qu'à l'allure sombre, et à l'aura négative qu'elle dégageait, il y avait tout à parier, qu'il s'agissait d'une mangemorte aussi. Mais pas de conclusion hative, se morigéna-t-il. Attendons et observons.


- Cette place est-elle libre, Miss? S'enquit-il alors.

Tout en s'asseyant directement à la place qu'il indiquait, sans même attendre de réponse. Pure formalité en fait. Tous deux le savaient parfaitement. Il ne faisait que l'inviter à commencer l'entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
Maïwenn Katellig
Mangemort || Espionne schizo pour le Vieux Citronné


Messages : 266

PENSINE
Profession/Année: Mangemort (et espionne mais chut)
Relations:
MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Sam 19 Juil - 14:13

Les secondes, les minutes passaient à une lenteur agonisante, mais la jeune femme n'y faisait pas réellement attention. C'était peut-être l'un des rares avantages de son état schizophrénique. Elle ne voyait jamais le temps passé. Elle partait sans cesse en vrille dans ses pensées, le plus souvent morbides et macabres, mais elle en avait assez maintenant, elle n'en pouvait plus de vivre ce cauchemar sans fin. Une douleur comparable à un Doloris du seigneur des ténèbres et qui ne prenait jamais fin, comme si le sorcier qui lançait le sort n'était jamais fatigué... C'était difficile à décrire, difficile a nommé et encore plus difficile à supporter. Et justement, elle ne le supportait plus. Elle l'avait fait jusqu'à maintenant pour ses parents, parce qu'ils décidaient et pas elle, parce qu'elle n'avait jamais eu d'autre choix, mais maintenant elle l'avait. Ils avaient fait d'elle un monstre sanguinaire et sans la moindre petite parcelle de pitié, on n'avait qu'à lui dire ''tue'' et elle tuait sans même chercher pourquoi... Mais elle savait pourquoi... Parce que sinon, elle serait punie...

Toujours sans une parole, sans un bruit, elle secoua légèrement la tête pour revenir à la réalité, pour ne pas se laisser envahir par ses mauvais souvenirs traumatisants. Ce n'était pas le moment, elle devait rester sur terre et surtout elle ne devait pas partir dans une de ses crises trop fréquentes... Elle posa donc ses yeux sur tout ce qui pouvait représenter un tant soit peu d'intérêt, mais il fallait avouer que pour ça, le pub n'offrait pas grand-chose... Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était là, mais elle savait qu'elle était arrivée en avance, une curieuse façon de combattre l'appréhension peut être... Mais bientôt, alors qu'elle lutait contre son propre esprit, sa propre envie de s'évader de ce monde de souffrance, de haine et de meurtres, elle entendit la porte du pub s'ouvrir...

Baissant la tête plus que jamais, elle fixa résolument la table pour ne pas être reconnue, elle ne savait pas encore qui venait d'arriver, mais elle ne pouvait pas courir le risque d'être vue ici... Alors, elle attendit, sentant l'angoisse monter a petit feu, mais elle ne stressa pas longtemps puisque bientôt, les bruits de pas se firent de plus en plus près d'elle et elle entendit plus qu'elle ne vit, un homme s'asseoir face à elle tout en demandant si la place était prise ou non. Bien entendu, après avoir passé 7ans à Poudlard, la jeune femme avait reconnu la voix du directeur... Ainsi donc il était venu... Elle ne savait pas vraiment si c'était une bonne chose ou non... Mais la question n'était pas là... Non, le tout maintenant, c'était de savoir comment elle allait bien pouvoir commencer cette entrevue officiellement ouverte sans qu'il ne pense qu'elle venait l'occuper le temps qu'un méfait soit accompli. Le problème c'était qu'il n'y avait pas grand monde pour prévoir les réactions d'un homme tel que Dumbledore...

De plus, ils n'avaient pas le temps de s'étendre en bavardages futiles et inutiles qui ne serviraient qu'à augmenter le risque de se faire prendre en compagnie d'un ennemi déclaré... Réalisant tout à coup que le directeur ne savait pas encore à qui il avait à faire, la jeune femme releva la tête, ne laissant plus son visage encore légèrement juvénile dans l'ombre de sa capuche, mais elle gardait le tissu noir sur sa tête, il fallait limiter les risques. Peut être se souvenait-il d'elle, peut-être pas... Mais au moins, maintenant, il savait qu'il avait à faire à une mangemort. Elle n'attendit pas plus longtemps, laissant ses prunelles bleues/vertes encrés dans les iris azur de son ancien directeur et elle parla a voix basse, décidant de tout dire d'un seul coup, de crainte qu'il ne veuille pas l'écouter jusqu'au bout.


- Bonjour Professeur... Vous ne vous souvenez peut-être plus de moi, je suis Maïwenn Katellig... J'ai quitté le collège il y a un an déjà et j'ai immédiatement rejoint les rangs du Seigneur des ténèbres... Mais ça, je parie que vous vous en doutiez... Si je vous ai demandé de venir ce n'est pas pour vous raconter ce que vous savez déjà, mais pour vous expliquer ce que personne ne sait encore... Il y a quelques jours, je ne sais pas quand exactement, j'ai des pertes de mémoire dans ces moments-là... J'ai tué mes parents...

Elle s'arrêta un moment, comment lui dire de but en blanc que c'était sa maladie qui la faisait agir de la sorte ? Comment lui expliquer que ses parents n'avaient jamais cru nécessaire de la faire soigner alors qu'ils savaient depuis 12ans déjà... Comment lui dire qu'elle ne voulait plus de tout ça, qu'elle voulait qu'on l'aide comme jamais elle n'avait osé le demander... Elle reprit cependant, la voix toujours aussi basse mais parfaitement distincte pour le vieil homme.

- Je suis un monstre professeur Dumbledore... Je ne veux pas devenir complètement folle...

_________________
+° Bien que fou, mon esprit m’appartient °+
+° La sagesse s'apparente souvent à la folie °+
+° J'y peux rien si je suis plus folle que sage... °+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Mar 12 Aoû - 21:54

Mangemorte donc. Il avait vu juste. Jeune femme recrutée il y a peu certainement.. Katellig, Maïwenn Katellig, si ses souvenirs étaient bons. Et ils étaient toujours bons en fait. Jeune fille brillante, même si assez instable, du temps de Poudlard. Toujours autant instable d'ailleurs, à en voir son regard...

Et Albus n'aurait su dire si avoir la confirmation de son appartenance aux Mangemorts, appartenance dont il s'était rapidement douté il y a quelques années, le décevait ou non. Oui, un peu... Mais plus que la déception, c'était la tristesse qui l'envahissait, réalisa-t-il. Tristesse de voir cette jeunesse détruite par un fou mégalomane avide de pouvoir et d'immortalité... Détruite. Totalement détruite.

Hum... Totalement? Peut-être pas... Peut-être restait-il encore quelque chose à sauver, quelque chose qui pourrait servir de base.. pour reconstruire autre chose? Espoir désespéré d'un vieux fou qui ne pouvait s'empêcher de croire au genre humain? Possible... Mais peut-être cet espoir n'était-il pas si infondé que ça, eut-il la joie de constater alors que la jeune femme se confiait. Et lui demandait de l'aide. De l'aide pour ne pas sombrer dans la folie qui la rongeait.

Mais n'était-ce pas trop tard? La folie ne l'avait-elle pas déjà gagné? Tant de meurtres, tant de sang, tant de violence souvent gratuite.... Cela ne ruinait-il pas un homme? Ou une femme en l'occurence... Etait-il encore tant de sauver quelque chose? Et était-il celui qui pouvait sauver ce quelque chose? Que de questions... Que de doutes...

Vous n'auriez certainement jamais cru qu'un viel homme tel que lui, plein d'expérience, transpirant assurance et puissance, puisse avoir tant de doutes. Et pourtant, le doute le rongeait à chaque instant, à chaque décision cruciale qu'il prenait pour les autres... Mais il n'avait pas le choix. Quelqu'un devait prendre les décisions, et tus semblaient avoir décidé que ce quelqu'un serait lui. Il assumait donc le rôle de décideur. Du mieux qu'il pouvait. Priant Merlin et ses accolytes de prendre les bonnes décisions, de commettre le moins d'erreurs possibles...

Des erreurs, il en commettait pourtant. Comme avec cette jeune fille. Sans doute aurait-il pu l'aider dans le passé. Mais il n'avait pas su quoi faire alors, et ses tentatives timorées s'étaient soldées par de cuisants échecs avec elle. Enfin, pas si cuisants que ça en fin de compte... pour qu'elle daigne de nouveau faire appel à lui pour l'aider. Restait à savoir si oui ou non il pouvait encore se permettre de lui tendre la main... sans compromettre le reste de ses opérations... et de choisir comment lui tendre la main justement.


- Je me souviens parfaitement de vous, Miss, fit-il d'une voix... distante, neutre.

Inutile de mettre trop de chaleur de suite. Il voulait d'abord savoir... Savoir ce qui la poussait à agir ainsi. Etait-elle sincère? Elle le semblait.. Mais sembler et être était assez différent, et les mangemorts avaient souvent acquis l'art de sembler avec tant de sincérité feinte... Donc méfiance. testons déjà le terrain, la pousser dans ses derniers retranchements, ce n'était qu'en de tels moments que les masques, aussi habiles soient-ils, pouvaient tomber.

- Et vous voudriez que je vous aide, conclut-il alors abruptement, quand elle lui avoua avoir tué ses parents mais ne pas vouloir sombrer. Pourquoi? Pourquoi exactement voulez-vous que je vous aide? Pourquoi moi? Pourquoi ne pas avoir demandé de l'aide à celui que vous vénérez, Voldemort?

Il était certes quelque peu heureux de la voir se tourner vers lui... et non vers son ténébreux maitre, mais il voulait savoir quel était son repenti. Si repenti il y avait... Il voulait savoir ce qu'elle voulait faire, ce qu'elle était prête à faire... et pourquoi... Il ne pouvait se permettre, en de telles circonstances, avec la guere à ses portes, de prendre de possibles traîtres auprès de lui, même si pour tenter de les aider...
Revenir en haut Aller en bas
Maïwenn Katellig
Mangemort || Espionne schizo pour le Vieux Citronné


Messages : 266

PENSINE
Profession/Année: Mangemort (et espionne mais chut)
Relations:
MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Jeu 14 Aoû - 18:51

Pour être folle, elle était folle, personne ne le niait, même pas elle. Elle n'était pas ici pour débattre là-dessus, mais plutôt pour savoir si elle pouvait changer, s'il y avait un espoir pour elle, s'il n'était pas trop tard. Elle ne voulait pas qu'il soit trop tard, elle avait envie de changer, elle en avait assez de souffrir. Elle n'en rajouta pas plus cependant, elle n'avait pas envie d'en remettre une couche. Demander de l'aide était pour elle quelque chose d'assez humiliant comme ça sans qu'elle ait en plus besoin de se mettre à genoux, de supplier. Elle laissa donc son ancien directeur se perdre dans ses pensées. Il était évident qu'il n'accepterait pas si facilement, la demoiselle ne s'était fait aucune illusion là-dessus. Maïwenn était même plutôt persuadée qu'il n'accepterait jamais. Personne n'avait jamais cru bon l'aider alors pourquoi serait-ce différent maintenant ?!

La rouquine se demandait bien à quoi le directeur pouvait penser, surement tout un tas de choses qu'il mettait dans les pour et les contre le fait qu'elle lui demande de l'aide. Bien que d'une nature peu patiente, elle attendait sagement, dévisageant le directeur, s'était elle-même interdit de baisser les yeux devant lui. Elle se demandait ce qu'il pouvait bien penser, s'il était plutôt pour essayer d'accepter ou bien tout refuser en bloc et la renvoyer chez ses mangemorts, mais dans un cas pareil, elle aurait directement demandé au directeur d'être envoyée à Azkaban, quitte à être folle, autant ne plus s'en rendre compte grâce au pouvoir des détraqueurs. Curieux comme attitude, je vous l'accorde mais c'était ainsi qu'elle voyait les choses. Bien qu'elle n'eu que dix-huit ans, elle n'attendait pas grand-chose de la vie. Peut-être était ce l'habitude, peut-être qu'elle savait qu'elle n'avait plus grand-chose à en attendre, allez savoir, mais elle avait comme dans l'idée qu'elle serait mieux en prison, au moins là-bas, elle ne ferait plus de mal à personne...

Cependant, elle n'eut pas longtemps à ressasser ses pensées noires puisque la voix du directeur l'en sortait. Il disait se rappeler d'elle. Oui, il est vrai qu'il était peu courent de voir une Serdaigle préférer prendre le parti d'un Serpentard plutôt que celui d'un Gryffondor de plus, il fallait avouer qu'avec un père mangemort, on était forcément plus surveillé au collège... Elle n'était donc pas si surprise que ça qu'il se souvienne de son nom et il semblait plutôt déçu de voir ce qu'elle était devenue mais d'un autre côté, il ne devait pas être si surpris non plus... La voix n'était ni froide, ni chaleureuse, tout simplement banale, presque in-intéressée mais bon, pour le moment, Maïwenn n'était rien d'autre qu'une mangemort parmi tant d'autres. Il était normal que le directeur se méfie d'elle. Il reprit ensuite sur le fait qu'elle voulait qu'il l'aide mais elle ne répondit pas, ce n'était pas une question, mais plutôt une constatation, comme s'il avait besoin de redire ce qu'elle avait dit pour être réellement sur de ce qu'il avait entendu.

Naturellement, dire au directeur qu'on venait de tuer ses propres parents, ce n'était pas la meilleure des choses à faire, mais que voulez-vous, Maïwenn ne voit pas la mort d'une façon généralisée, elle vit avec depuis sa plus tendre enfance, pour elle, ce n'est qu'un passage de la vie, elle se fiche pas mal de ce qui peut arriver aux autres et encore moins de ce qui peut lui arriver à elle. Parfois même, à son sens, la mort est la meilleure des issu, ainsi, elle préfèrerait même qu'on la soumette au baisé du détraqueurs avant qu'elle ne sombre dans la folie totale, mais allez donc essayer d'expliquer ça à un homme comme Dumbledore... La question qui suivie ne surpris pas plus la jeune femme tout juste majeure. Ce qui la turlupinait dans le font, c'était de savoir quelle serait la meilleure façon d'expliquer à Dumbledore le pourquoi du comment. Elle ne put cependant retenir un petit rire moqueur lorsqu'il demanda pourquoi elle ne demandait pas d'aide au Seigneur des Ténèbres. Comme si ce n'était pas évident... C'est pourquoi elle resta silencieuse, cherchant les mots juste. Mais y en avait-il réellement ? Elle n'était sur de rien même si elle comprenait qu'il se méfie, après tout, ça pouvait être un piège.


- Je comprends votre méfiance professeur Dumbledore... A votre place, je me méfierais aussi... Vous voulez savoir pourquoi je demande à vous voir alors que je vous raconte que j'ai tué un mangemort puissant et sa femme ? Pourquoi vous et pas un autre ? Pourquoi maintenant et pas avant ? Savoir si je suis un cas irrécupérable ou bien si la folie n'a pas encore fait tout son chemin ?

Elle était sarcastique dans sa façon de parler, mais pour un fin observateur comme l'était surement Dumbledore, la pointe de dégout et de tristesse ne devait pas passer inaperçu... Cependant, après un léger temps d'arrêt, elle répondit avec calme et détachement.

- Je ne vous donnerais aucune raison pour mon geste, je ne les connais pas moi-même... C'est toujours comme cela en crise... Pourquoi je viens maintenant ? Parce que c'est la première fois que je peux choisir ce que je veux... Suis-je trop folle pour espérer une guérison ? Je n'en n'ai aucune idée Professeur... Je suppose que vous savez vous-même pourquoi je ne vais pas demander d'aide au seigneur des ténèbres... Mon... état lui plait... Je suppose qu'il s'en sert beaucoup....

Il n'y avait pas beaucoup d'éclaircissement dans ses réponses, mais tout était flou pour elle. Peut-être qu'elle était trop atteinte par la folie pour espérer s'en sortir, allez savoir... Elle eut un petit sourire sans grande explication et continua avec ironie.

- Vous ne vous attendiez pas à ce que je vous parle d'amour, ou d'amitié, de vie particulière à sauver... Vous devez penser que je ne suis rien de plus qu'une petite folle égoïste et sans avenir... Et bien vous avez surement raison monsieur et si vous ne me croyez pas, je ne vous demanderais qu'une chose, faites-moi emmener à Azkaban et arrangez vous pour que j'y reste à vie... Je préfère ça plutôt que l'hôpital psychiatrique...

_________________
+° Bien que fou, mon esprit m’appartient °+
+° La sagesse s'apparente souvent à la folie °+
+° J'y peux rien si je suis plus folle que sage... °+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Sam 13 Sep - 20:06

Ce rire... Si caractèristique, si fou et si triste à la fois... Un rire presque... désabusé. Terrible même quand on songeait au jeune âge de cette gamine. Elle avait combien déjà? Tout juste la vingtaine? Être désabusée si jeune... Oui, terrible. Cela donnait des frissons à Dumbledore de constater comment une âme si jeune pouvait avoir perdu si vite le goût de la vie et le souffle de l'espoir. S'il n'était pas un inconditionnel croyant en la valeur humaine, il aurait été capable, lui aussi, de perdre tout espoir la concernant.

Mais voilà... Dumbledore et perdre espoir étaient plutôt incompatibles. Vieux fou, disait-on de lui. Peut-être avaient-ils tous raison. Mais le vieux fou qu'il était, etéia tbien déterminé àç avoir le fin mot de l'histoire pour cette gamine... et à peut-être lui accorder une deuxième chance. Ou du moins le bénéfice du doute. Oh non, non, ne croyez pas non plus qu'il lui accorderait sa confiance si facilement. La confiance était quelque chose qui se méritait, et la jeune femme allait avoir un sacré chemin avant de l'acquérir. Mais... Mais peut-être serait-il disposé à lui laisser la chance de parcourir ce long chemin?

Tout allait dépendre de ce qu'elle lui répondrait alors.

Et un simple aveu, aussi horrible soit-il, ne lui suffirait certainement pas. Aussi sincère puisse-t-il paraître. Mais justement, les Mangemorts étaient si rôdé dans le jeu du paraître...

Au moins un bon point pour elle, elle semblait lucide sur son cas.. particulier, dirons-nous. La folie. Oui, certes, elle l'était. Ne serait-ce que pour avoir accepté cette Marque... Mais elle l'acceptait au moins, et semblait savoir regarder en face cette folie. Folie qui devait effectivement plaire à Tom, qui s'en servait alors comme d'une arme redoutable. Une arme à double tranchant toutefois.


- Il n'est encore question de rien de tout cela, jeune fille, répondit alors Albus, quand elle eut fini son petit laïus, d'un ton calme et serein.

Il n'avait effetivement encore aucune envie de l'envoyer à Azkaban ou à Sainte Mangouste. La curiosité peut-être de savoir ce qui poussait réellement la gamine à agir de la sorte... Ou l'espoir que tout n'était pas perdu pour elle... Allez savoir.

Il la sonda un long moment, comme cherchant à lire en elle, ce qu'il ne fit pas toutefois, ne voulant pas briser cet embryon de confiance qu'elle laissait naître pour lui. Ce n'est qu'au bout d'un long moment, éternel silence certainement aux yeux de la jeune femme, qu'il reprit, toujours aussi sereinement :


- Sans avenir, non, je ne l'avais jamais pensé. J'aurais peut-être espéré un autre avenir pour une jeune fille aussi intelligente que vous, trés certainement même. Mais que voulez-vous... La seule chose que je ne parviens pas à déterminer, est : pourquoi devrais-je vous faire confiance?

(HJ : si tu ne donnes pas à Albus un argument de choix, il risque d'être peu enclin à t'aider, du moins à te faire confiance...^^ Le seul argument qui t'accordera son soutien à 100% étant, à mon sens, l'amour. Sous quelque forme que ce soit d'ailleurs...^^)
Revenir en haut Aller en bas
Maïwenn Katellig
Mangemort || Espionne schizo pour le Vieux Citronné


Messages : 266

PENSINE
Profession/Année: Mangemort (et espionne mais chut)
Relations:
MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Dim 14 Sep - 17:10

    « Il n'est encore question de rien de tout cela, jeune fille »

    Maïwenn arqua un sourcil. N'était-il donc pas réellement au courent du point auquel elle était arrivée ? Elle aurait sa place à st Mangouste depuis longtemps à son humble avis. Mais peut-être le directeur voulait-il en savoir davantage avant de se faire une idée. Seulement, les mangemorts n'étaient pas réputés pour leur loquacité. Quoi qu'il en soit et en parfaite confiance avec elle-même, Maïwenn ne baissa pas les yeux face au regard ''rayon x'' de Dumbledore. Elle savait qu'il n'aurait au choix, pas assez de cran ou bien trop de bonne éducation pour ne pas se servir de légilimentie et quand bien même, elle n'était pas occlumens pour rien. De plus, elle ne baissait les yeux que devant une personne qui se trouvait être le seigneur des ténèbres.

    « Sans avenir, non, je ne l'avais jamais pensé. J'aurais peut-être espéré un autre avenir pour une jeune fille aussi intelligente que vous, très certainement même. Mais que voulez-vous... La seule chose que je ne parviens pas à déterminer, est : pourquoi devrais-je vous faire confiance? »

    Savait-elle elle-même pourquoi ? Une bonne question, une question dont elle ne saurait surement jamais la réponse. Elle ne répondit pas, son manque d'argument devant certainement se voir très clairement dans ses yeux clairs. Elle cherchait désespérément parmi tous ces souvenirs, lequel aurait pu convaincre le directeur. Elle en avait fait des choses affreuses, certaines même dont elle ne se souvenait même pas et son état psychologique n'excusait en rien son attitude. Même si d'un autre côté, on pouvait l'excuser en connaissant la facilité avec laquelle Voldemort manipulait les gens et elle avait été bien trop malléable dans les mains du seigneur noir.

    Elle cherchait en vain depuis plusieurs minutes et s'étonnait même de la capacité de patience du directeur. Elle en avait presque baissé les bras, prête à retourner à ce qu'avait toujours été sa vie, se persuadant qu'elle n'avait toujours pas le choix, que c'était trop tard lorsque son regard s'illumina, mais pas de joie...


*Flashback*


    C'était la nuit, dans les ruelles désertes d'une ville abandonnée, on n'entendait que des cris déchirants et inhumains. Une silhouette était recroquevillée au sol et ne tentait même plus de résister aux sortilèges de torture qui fusaient sur lui pour essayer de le faire parler. Il y avait de toute façon longtemps qu'il n'avait plus la force de penser. Comme s'il ne s'en souvenait même plus, comme s'il n'avait jamais eu cette capacité un jour... Debout devant lui, se tenait deux hautes silhouettes enroulées dans de longues capes noires. Les baguettes tendues vers la pauvre victime, un rayon rouge fusant de celle de l'homme qui formait la plus haute des silhouettes.

    Julius - « Parle incapable !!! »

    May - « Ca ne sert a rien mon oncle... Regardez ses yeux... Ils sont vides... »

    Effectivement, après avoir subi toutes ces heures de tortures, le regard du jeune homme châtain semblait avoir perdu toute vie. Comme s'il avait subi le baisé du détraqueur, mais que son âme était encore là, seulement mise en grève...

    Julius - « Tue-le... Il ne sert plus à rien... »

    Le mangemort avait jeté un dernier regard dégouté à l'homme puis avait tourné le dos pour partir sans plus de cérémonie... Maïwenn avait alors tourné sa baguette vers le garçon de son âge, prête à lancer l'impardonnable suprême, mais elle n'avait jamais pu... Elle était resté là des heures à regarder ses yeux vides et douloureux, à lui demander pardon à laisser venir ses larmes en recouvrant ses esprits...


*Fin flashback*


    Revenant au moment présent, Maïwenn fixa son regard sur celui du directeur avant de répondre d'une voix à la fois sur d'elle, mais hésitante. Elle ne savait pas jusqu'où elle devait aller dans ses révélations. Peut de temps après cette scène, elle s'était arrangée pour tuer Julius Katellig en faisant passé ça sur le dos des aurors pour ne pas être punie par son maitre. Personne ne savait qu'elle était la véritable meurtrière du seul membre de sa famille qui lui accordait un tant soit peu d'attention et même d'affection.

    - Jonathan Eggerr... Ce nom devrait vous rappeler quelque chose.

    Elle se tue quelques minutes pour laisser à Dumbledore le temps de rassembler ses idées face à ce nom surement inattendu dans une telle conversation. Puis elle repris avec plus d'émotion qu'elle ne l'aurait voulu.

    - Il était à Serdaigle avec moi au collège... C'était mon meilleur ami, comme un frère... Il était le seul avec qui je parlais librement, il savait tout de moi... Et maintenant il est à st Mangouste par ma faute... La mienne et celle de mon oncle... Julius Katellig...

    Elle arrêta son histoire là. Cherchant toujours les meilleurs mots pour expliquer ce qu'elle ressentait à son ancien directeur de collège. Elle n'avait jamais parlé de cette histoire à personne et n'était allé voir Jonathan que sous polynectar. Elle ne devait pas éveiller le moindre soupçon...

    - Comment vous sentiriez vous, si vous aviez sur la conscience l’état de non vie de votre frère et la mort de la seule personne de votre famille qui vous ait donner autre chose que de la haine, du mépris et de la douleur ?

_________________
+° Bien que fou, mon esprit m’appartient °+
+° La sagesse s'apparente souvent à la folie °+
+° J'y peux rien si je suis plus folle que sage... °+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Dim 5 Oct - 19:10

Albus attendait... patiemment... qu'enfin la gamine lui dise pourquoi elle, pourquoi lui, pourquoi là, maintenant... seulement maintenant aurait-il été tenté d'ajouter. Mais mieux ne valait-il pas tard que jamais? Il ne pouvait toutefois s'empêcher de se demander, alors que les minutes s'égrenaient impertubables, sur la longue échelle du temps, si ce n'était pas trop tard justement...

Juste un peu trop tard... Combien d'atrocités la gamine avait-elle effectué au nom de Tom? Combien de meurtre, de sang, avait-elle sur les mains et sur la conscience? Beaucoup, dirait-on, si l'on considérait sa mine sombre. Beaucoup... Peut-être était-ce alors trop tard pour les racheter? Si tant est qu'elle veuille vraiment les racheter d'ailleurs...

Non, se fistigea-t-il mentalement, son éternel optimisme revenant au galop. Il n'est jamais trop tard. Même pour ça... ce serait juste... plus long? plus difficile? Pus douloureux aussi peut-être? Mais pas trop tard... Peut-être avait-il trop confiance en la nature humaine? Oui, probablement, mais ce n'était pas à son âge qu'il changerait ce fait...

Il attendit donc. Patiemment. Refoulant au loin les traitresses pensées qui lui disaient que le temps passait, et que bien d'autres taches, fastidieuses et primordiales, elles aussi l'attendaient. Qu'elles attendent justement... La jeune femme devant lui était aussi primordiale. Du moins pouvait-elle l'être. Il lui laisserait donc le temps nécessaire... Jusqu'à ce que...

Jonathan Eggerr... Oui, le jeune Eggerr, garçon timide, toujours fourré dans ses grimoires, comme beaucoup de Serdaigles avant lui... Il hocha alors la tête, l'enjoignant à continuer son récit qu'elle s'était enfin décidé à faire. Et elle obtempéra sans rechigner... l'émotion semblant la gagner peu à peu. Un bon point déjà, elle n'était pas fermée à toutes sensations qui faisaient d'elle une femme, un être humain, un être vivant. Les sentiments. Elle savait encore éprouver des quelconques sentiments... Et pas forcément négatifs en l'occurence, au vu de sa voix légèrement rauque quand elle parlait de son ancien ami. Un ami au funeste destin, à l'âme brisée, même si encore vivant... Vivant... dans une coque vide... Une non vie comme elle disait. Et sur ce point il ne pouvait lui donner totalement tord...

Son ami était-il encore là? Au fond de ce corps inerte bien qu'encore animé des soubresauts qui caractérisaient habituellement la vie? Ou était-il définitivement perdu... mort? Sainte Mangouste parviendrait-il un jour à rendre son âme, sa vie, à ce garçon? Pas de suite en tout cas... les résultats des recherches étaient loin d'obtenir un tel miracle.

Mais loin d'être rebuté et horrifié par ce récit troubant, cette confession même, Albus était touché. Peut-être méritait-elle bine une seconde chance, non? Peut-être pouvait-il lui concéder un... second départ... Mais... un second départ voudrait dire la sortir de cette engeance qu'étaient les Mangemorts, n'est-ce pas? Or, il avait là aussi une occasion unique d'nfiltrer leur rang....

Ce serait un jeu dangereux, certes, d'autant plus que, bien que convaincu de la bonne foi de la jeune femme présentement, il n'était pas bien sur de pouvoir lui faire vraiment totalement confiance... Trop instable, trop imprévisible... En même temps, elle pouvait être un atout de taille. Cependant...

Et bien cependant cela voudrait dire quelque part la condamner à sombrer encore... non? La condamner à une existence dont elle souffrait... Pouvait-il seulement lui demander ça? Elle venait quémander son aide, et il allait prononcer sa sentence? Il se trouvait cruel, plus même... Mais avait-il seulement le choix? Cette jeune femme pourrait tellement les aider dans cette guerre dans laquelle ils s'enlisaient inexorablement, courrant à la perte du monde sorcier...

Oui, il avait le choix, et il le savait. Inutile de se voiler la face. Et il savait aussi le choix qu'il allait faire. Accepter sa demande. Oui, il tenterait de l'aider, certes, il ferait ce qu'il pourrait pour elle... Mais il lui demanderait aussi d'espionner pour lui... Espionner. Sa condamnation en quelque sorte.

" Comment vous sentiriez vous, si vous aviez sur la conscience l’état de non vie de votre frère et la mort de la seule personne de votre famille qui vous ait donner autre chose que de la haine, du mépris et de la douleur ?" lui demanda-t-elle.

Il aurait voulu lui répondre : mal. Trés mal. Il ne connaissait que trop bien ce sentiment, même si un peu différent... Oui, lui aussi était responsable de la mort de sa soeur, de la déchéance de son ami devenu alors l'un des pires mages noirs de tous les temps... et de la perte de son frère.... Il avait détruit sa famille, lui qui aurait dû la protéger. Et il se targuait alors de vouloir protéger la société sorciè!re? Parfois il se trouvait bien ironique... Mais là n'était pas la question. Oui, il connaissait bien ce sentiment, cette culpabilité. Mais elle n'évait pas de place dans cette guerre...

Il ne répondit donc pas, se contentant de garder ses perles azuréennes dans les orbes plus sombres de la gamine.


- Je tacherais de vous aider, Miss, répondit-il alors. Toutefois... Toutefois, j'aurais quelque chose à vous demander en retour...

Voilà on y était. Il avait pronocé le smots, fait son choix... et condamné la jeune femme.

- Combattez avec moi, ajouta-t-il vivement, avant même qu'elle n'ait pu répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Maïwenn Katellig
Mangemort || Espionne schizo pour le Vieux Citronné


Messages : 266

PENSINE
Profession/Année: Mangemort (et espionne mais chut)
Relations:
MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   Lun 6 Oct - 15:11

    Dumbledore avait été incroyablement silencieux pendant tout le temps où Maïwenn avait réfléchi à l'argument de choc, celui qui donnerait l'assurance au directeur qu'il y avait encore un espoir pour elle et s'il en était convaincue, elle le serait elle aussi... C'était étrange vu de cette façon, elle avait des amis parmi les mangemorts, même plusieurs en qui elle pouvait avoir confiance, mais eux, ils trouvaient ça normale, voir même génial, qu'elle tue à tour de bras sans poser de questions... Pour eux, elle avait choisi la bonne voix et faisait ce qui était juste...

    Mais Maïwenn ne se sentait pas libre, elle avait l'impression d'être enchaînée, bridé par le bon vouloir de Voldemort...C'était une sensation étrange et frustrante que de ne pas pouvoir contrôler son corps et sa vie... Quand elle partait dans une crise de schizophrénie, elle avait parfaitement conscience de ce qu'elle faisait, elle était même persuadée qu'elle avait raison de le faire et qu'on la remercierait pour ça, mais dès que la crise passait, elle se haïssait toujours davantage... Elle n'avait pas le droit de prendre la vie des autres alors qu'elle ne connaissait même pas leurs prénoms...

    Au bout d'un moment indéterminé, la jeune femme se souvint d'un de ses pires souvenirs et pourtant, elle en avait plein... Jonathan, elle se serait bien gifler de ne pas y avoir pensé plus tôt puisqu'elle lui rendait visite aussi souvent qu'elle le pouvait... Elle raconta donc au Professeur Dumbledore que si Jonathan se trouvait dans un état végétatif à l'hôpital St Mangouste c'était à cause d'elle, elle et son oncle, mais elle avait réglé son compte à Julius plusieurs mois auparavant maintenant tout en réussissant l'exploit de mettre le meurtre sur le dos des aurors...

    Maïwenn n'était pas entré dans les détails ennuyeux et violents, elle n'avait pas non plus parler de son oncle, ça n'aurait servi à rien puisqu'il était mort maintenant. Elle s'était contentée de demander au directeur comment il se sentirait à sa place, s'il avait eu sur la conscience, la presque mort de son frère et celle de la seule personne de sa famille à lui avoir donné autre chose que de la haine et des coups... Bien entendu, la jeune femme avait d'autres morts, d'autres tortures sur la conscience, mais ce n'était pas le sujet précisément cité. Elle ne pouvait pas savoir non plus que Dumbledore se reprochait toutes ces choses à propos de sa famille, on lui avait toujours dépeint le vieux directeur comme un héros au grand cœur et qui n'avait jamais rien fait de répréhensible ce qui n'était naturellement pas du goût des gens qu'elle fréquentait...

    Le vieux professeur sembla perdu dans ses pensées pendant un petit moment, comme pris par un intense dilemme auquel il ne trouvait pas de réponse. Loin de s’en offusquer, la jeune femme comprenait très bien que le directeur de Poudlard devait beaucoup se méfier d’elle et il avait surement de très bonnes raisons. C’est pourquoi elle resta parfaitement silencieuse, observant calmement le vieil homme tout en faisant attention à garder son visage dans l’ombre de sa capuche. Quelques minutes plus tard, Monsieur Dumbledore rompis enfin le silence, prononçant sa sentence…


    « Je tacherais de vous aider, Miss… Toutefois... Toutefois, j'aurais quelque chose à vous demander en retour... »

    Loin de s'en formaliser, la jeune femme attendait patiemment que le vieil homme lui dise ce qu'il voulait lui demander en échange, pour elle, il était tout à fait normal de donner en retour en plus, cela lui permettrait de prouver au directeur qu'elle ne cherchait pas à se jouer de lui...

    « Combattez avec moi… »

    Maïwenn, toujours stoïque, arqua un sourcil étonné. Qu’entendait-il par là ?! Comment ça combattre avec lui ? Et de quelle manière exactement ? Elle doutait que le vieil homme lui ait proposé une chose pareille s’il n’avait pas déjà eu une idée derrière la tête. C’est pourquoi elle questionna avec calme.

    - Combattre… Avec… Vous ?!… Je conçois qu’il soit tout à fait normal de vous donner quelque chose en retour Monsieur Dumbledore… Après tout, du moment que je peux me rendre utile… Mais qu’entendez-vous par : ‘‘combattre avec vous’’ ???

    Maïwenn regarda l’homme avec intérêt puis repris la fin de sa phrase, consciente qu’elle s’était peut-être mal exprimée et ne voulant pas donner un sentiment de réticence, elle reformula donc.

    - Enfin je veux dire… De quelle façon exactement ?

_________________
+° Bien que fou, mon esprit m’appartient °+
+° La sagesse s'apparente souvent à la folie °+
+° J'y peux rien si je suis plus folle que sage... °+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je veux pas devenir folle !! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je veux pas devenir folle !! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [17.01.11 à 12h31] Si tu ne veux pas devenir un cachalot, fais du sport dans la piscine !
» Devenir un bourgeois ? Un peu que je veux !
» Tu veux devenir mon ami? Par ici! ?
» Demande; Tu veux devenir mon ami?
» Une quête pour devenir un pirate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Errare Humanum Est :: 
-{ Pensine
 :: #. Pensine du Monde Magique :: #. Archives :: {. RPs
-
Sauter vers: